Recherche

"Ça m’ennuie d’être au Maroc", la petite Yasmine perd patience

© Copyright : DR

5 avril 2020 - 20h30 - Société

Yasmine, 5 ans et demi, et ses parents font partie des centaines de Belges qui se retrouvent coincés au Maroc depuis la suspension des vols aériens pour cause de coronavirus. La fillette exprime son ressenti.

Dans une vidéo, Yasmine s’adresse à ses copains : "En fait, les copains, on est bloqués au Maroc. On n’aurait pas dû y aller. Parce que, vous savez, tout à l’heure, il y a eu la maladie et on ne savait pas qu’il y avait la maladie. Et alors, on est venu". Elle et ses parents devaient regagner la Belgique le 21 mars dernier, mais leur vol a été annulé en raison du coronavirus.

Plus le temps passe, plus la fillette perd patience. "Moi, j’ai trop envie de venir en Belgique. Ça m’ennuie d’être au Maroc. Mais la Belgique, c’est encore bien (NDLR. elle lève son pouce). Parce que là-bas, les Kinder m’attendent", dit-elle. La famille de Yasmine est coincée dans la ville de Tanger. Elle a tenté maintes fois de rentrer au pays via d’autres vols. Sans succès.

"Les billets du 21 avril ont été annulés trois jours avant. Nous avons pris ceux du 4 avril en remplacement et le 19 mars au soir, ils ont de nouveau été annulés. Ensuite, nous avons payé 800 euros pour que l’on revienne le 20 mars, mon bébé de 16 mois, Yasmine et moi. Arrivées à l’aéroport de Tanger à 19 heures, on nous a dit qu’il était fermé et qu’on allait trouver une solution pour nous", raconte sa mère, Samira Ech Charqy.

"Nous devions aller par nos propres moyens jusqu’à Fès. L’avion devait nous attendre là-bas. Juste après ça, nous recevons un message de Ryanair. Il fallait être à Fès le 21 mars à cinq heures du matin", poursuit-elle. La famille a fini par rallier Fès, mais à son arrivée, les gendarmes lui ont annoncé que l’aéroport était fermé.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact