Escalade raciste à Murcia

5 juillet 2021 - 13h20 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Plusieurs cas d’agressions et de meurtres à caractère raciste et xénophobe ont été enregistrés dans la région de Murcie au cours des derniers mois. Le plus marquant est celui de Younes Bilal, le jeune Marocain tué le 13 juin à Mazarrón par un ancien militaire espagnol.

Les attaques racistes et xénophobes envers les Marocains en particulier se sont multipliées dans la région de Murcie. Le cas de Younes Bilal, le jeune marocain, victime de meurtre raciste en juin, a provoqué une série de manifestations anti-racisme organisées par diverses associations de défenses des droits des victimes d’attaques racistes dont Stop Racisme et Vivre sans racisme.

À lire : Espagne : manifestation des Marocains après le meurtre raciste sur Younes

« Le racisme existe depuis longtemps, mais les agressions racistes ont pris de l’ampleur en ces temps de crise », déplore Maria, qui réside en Espagne depuis plus de 14 ans. « Je dois toujours prouver que je ne suis pas une prostituée, un trafiquant de drogue », déclare-t-elle. Moustapha, un migrant de Murcie, a le sentiment que le racisme l’accompagne partout. « Même au poste de police, j’ai été mal traité et j’ai dû les dénoncer », confie-t-il. Selon lui, la situation des migrants s’est aggravée dans la région « à cause des discours xénophobes et des messages haineux diffusés par le parti d’extrême droite Vox ».

Marie considère par ailleurs que le racisme commence par l’éducation des plus jeunes. « On voit comment les parents disent à leurs enfants de ne pas se réunir avec tel ou tel enfant », fait-elle observer.

À lire : Les attaques racistes contre des Marocains continuent à Murcie

Les agressions racistes affectent aussi la religion. Khadijatu, une habitante de Las Torres, dénonce ces actes. « Je suis musulmane. Le catholique et le musulman croient en Dieu. Mais chacun a sa façon de prier. Chaque personne doit avoir la liberté et la possibilité de se réunir dans un lieu pour pouvoir entrer en contact avec Dieu », explique-t-elle. « J’ai vu de mes propres yeux un cochon mort à la porte de la mosquée et avec des tags racistes sur la façade », se souvient Moustapha. « Les catholiques ont des églises, les musulmans veulent une mosquée pour prier, pas pour tuer des gens ou faire du bruit », a-t-il ajouté.

Sujets associés : Racisme - Murcie

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Espagne : manifestation des Marocains après le meurtre raciste sur Younes

Des dizaines de Marocains ont manifesté mardi 15 juin à Murcie, dans le sud de l’Espagne, suite au meurtre à caractère raciste de Youness Blal, un Marocain de 39 ans, froidement...

Espagne : les actes racistes s’intensifient à l’encontre des Marocains

Les crimes, violences et autres actes discriminatoires se multiplient à l’encontre des Marocains résidant en Espagne. Face à l’ampleur de la situation, plusieurs associations de...

Les attaques racistes contre des Marocains continuent à Murcie

Les agressions racistes contre des Marocains continuent à Murcie. Contrairement aux autorités politiques qui ne semblent pas prendre la mesure de la situation, malgré le cas de...

Meurtre de Younès : manifestations contre les crimes racistes et xénophobes en Espagne

La plateforme Stop Racisme de la région de Murcie organisera ce week-end des mouvements de protestation contre l’exacerbation des crimes et actes racistes et xénophobes en...

Nous vous recommandons

Racisme

France : Après neuf ans, la famille de la gendarme Myriam Sakhri réclame une réouverture du dossier de sa mort

Myriam Sakhri, gendarme âgée de 32 ans, s’était donné la mort à son domicile de fonction. D’après sa famille, son acte serait causé par le harcèlement qu’elle aurait subi de la part d’un supérieur et d’autres...

Les discriminations au logement encore présentes en Belgique

Selon une étude de la Vrije Universiteit Brussel réalisée dans la ville de Gand, et dont les résultats ont été publiés vendredi dans le journal De Morgen, la mise en place de tests de situation contre les discriminations dans le logement aurait des effets...

France : une élue d’origine marocaine insultée pour avoir parrainé Emmanuel Macron

Naoual Guéry, conseillère régionale, de Normandie a essuyé des insultes racistes et sexistes, après avoir annoncé son parrainage pour Emmanuel Macron à la prochaine élection présidentielle.

Un Marocain victime d’agression raciste en Espagne

Un Marocain a été victime d’une agression xénophobe en mai dernier à Artà (Îles Baléares). L’auteur présumé de cet acte risque deux ans de prison.

France : deux maires d’origine maghrébine victimes de racisme

Mohamed Boudjellaba, maire de Givors et Yasmine Bouagga, maire du 1ᵉʳ arrondissement de Lyon, tous d’eux d’origine maghrébine, sont victimes de racisme.

Murcie

De nombreux MRE victimes de vol en Espagne

Cette année, de nombreux Marocains résidant à l’étranger (MRE) qui se rendaient au Maroc pour y passer les vacances d’été ont été victimes de vols, notamment dans la région de Murcia.

La famille du petit Wadie, mort noyé à Murcie, tente en vain de rapatrier son corps au Maroc

Le petit Wadie, âgé de deux ans et demi, s’est noyé samedi à Los Narejos, sur les côtes de la région de Murcie. Sa famille, résidant à Paris et en vacances dans la région, cherche désespérément à rapatrier son corps au Maroc ou en France pour l’enterrer...

Alors qu’elle devait être amputée au Maroc, Nour opérée avec succès en Espagne

La petite Nour, 5 ans, a été opérée avec succès à l’unité de chirurgie orthopédique et de traumatologie infantile de l’hôpital universitaire Virgen de la Arrixaca à Murcie. La jeune Marocaine qui ne pouvait se déplacer qu’en rampant, tient désormais sur ses deux...

Les attaques racistes contre des musulmans continuent en Espagne

Les responsables de la mosquée Cabezo de Torres à Murcie ont découvert au petit matin de ce mercredi, des tags xénophobes sur les murs et la tête d’un cochon posée à l’entrée du lieu de culte.

Espagne : saisie de 15 tonnes de haschisch marocain

La Garde civile a procédé au démantèlement de deux vastes réseaux de trafic de haschich marocain basés à Almeria et Malaga, avec des ramifications à Murcie. En tout, 35 personnes ont été arrêtées et plus de 15 tonnes de haschich et autres objets...