Murcie : le meurtrier de Younes Bilal nie avoir proféré des insultes racistes

16 mai 2022 - 11h40 - Ecrit par : A.S

Carlos Patricio B. a fini par avouer qu’il est l’auteur du meurtre du Marocain Younes Bilal à Mazarrón (Murcie) en juin dernier. Cet ancien militaire de 53 ans a été confondu par les déclarations des témoins et les enregistrements des caméras de sécurité qui l’accusent de crime raciste. Son sort sera décidé par un jury populaire.

Des centaines de personnes avaient manifesté en juin dernier pour protester contre ce meurtre jugé raciste. Le tribunal provincial de Murcie, où devrait se tenir le procès dans les prochains mois, aura à se prononcer sur cette qualification du crime sur Younes, fait savoir La Verdad. Dans un rapport, la Garde civile, sur la base des déclarations des nombreux témoins du meurtre, a souligné que Carlos Patricio « a proféré de nombreuses insultes racistes avant et pendant la commission du crime ».

À lire : Murcie : le meurtrier de Younes Bilal avoue son crime

Les enquêteurs n’ont pas trouvé des signes de radicalisation du mis en cause, après avoir analysé son activité sur les réseaux sociaux. Cet ancien militaire, client régulier et très discret du bar El Muelle à Puerto de Mazarrón, selon des employés, a passé tout l’après-midi du 13 juin 2021 à proférer des insultes racistes envers un groupe de jeunes Marocains dont Younes. « Les Maures, dégagez », leur lançait-il, ajoutant que leur présence le dérangeait, raconte un témoin.

À lire : Le Marocain tué en Espagne a été victime de crime raciste

Un autre témoin, également employé de l’établissement, raconte que face à cette attitude désobligeante de l’accusé, Younes s’est approché de sa table et lui a dit : « Si tu as quelque chose contre les Maures, tu me le dis en face, d’accord ? », puis, a rejoint son groupe. Sur les caméras de surveillance, on voit Carlos Patricio quitter le bar et rentrer se changer, avant de revenir dans le bar avec une arme à feu. Trois coups de feu ont été entendus dans la vidéo avant de voir Carlos Patricio quittant les lieux d’un pas calme.

L’accusé explique qu’il a pointé l’arme sur Younes Bilal pour lui faire peur et n’avait pas l’intention de tuer. C’était un accident, avoue-t-il devant le tribunal de Totana. Un jury populaire va déterminer si la mort du Marocain était un homicide ou un meurtre, au cours d’un procès dont la date n’est pas encore fixée.

Tags : Racisme - Murcie - Homicide - Droits et Justice

Aller plus loin

Le Marocain tué en Espagne a été victime de crime raciste

Le Marocain Younes Blal, 39 ans, abattu dimanche à Mazarrón, a été victime d’un crime raciste, selon sa femme Andrea, qui soutient qu’« il ne s’agit pas d’un règlement de comptes ni...

Murcie : le meurtrier de Younes Bilal avoue son crime

Carlos Patricio B. M., d’origine espagnole, a reconnu avoir tué le Marocain Younes Bilal à Mazarrón (Murcie) en juin dernier. L’arme du crime a été retrouvée chez...

Espagne : manifestation des Marocains après le meurtre raciste sur Younes

Des dizaines de Marocains ont manifesté mardi 15 juin à Murcie, dans le sud de l’Espagne, suite au meurtre à caractère raciste de Youness Blal, un Marocain de 39 ans, froidement...

Nouvelles révélations sur le meurtre raciste de Younès en Espagne

L’ancien militaire espagnol, présumé auteur du meurtre raciste de Younes Bilal, le Marocain tué le 13 juin à Mazarron, aurait déclaré après son arrestation qu’« il y a une mafia des...

Nous vous recommandons

Le Maroc, pays important du trafic de Brussels  Airport

Les Marocains ont été nombreux à voyager via Brussels Airport au cours du mois d’octobre, faisant du royaume l’un des pays importants du trafic de cet aéroport.

Tous les passagers de RAM sont concernés par l’offre spéciale

La direction de RAM rassure que les tarifs exceptionnels proposés au cours de cette période estivale, concernent tous les passagers (hors business class) qui se rendent au Maroc à partir de l’étranger.

Une boule de feu a survolé le ciel marocain (vidéo)

Une boule de feu a été aperçue dans le ciel marocain dans la nuit du 20 janvier. En raison de sa forte luminosité, elle pouvait être vue à plus de 650 kilomètres de distance.

Le dirham en hausse face à l’euro

Le dirham s’est apprécié de 1,42 % face à l’euro et s’est déprécié de 0,78 % vis-à-vis du dollar américain durant le troisième trimestre de cette année. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Au Maroc, les plaintes contre des responsables gouvernementaux augmentent

Il ressort de la présentation du rapport annuel sur la situation des droits humains au Maroc au titre de l’année 2021, intitulé « les répercussions du Covid-19 sur les catégories vulnérables et les voies de l’effectivité » que les plaintes contre des agences...

Le Maroc ne demandera pas non plus de PCR à la sortie du territoire

Le Maroc a annulé, mardi 17 mai, l’obligation du test PCR pour entrer sur son territoire. Il n’exige pas non plus de PCR pour le quitter.

Football : l’équipe du Maroc est la 4e plus chère en Afrique

Le site Transfermarkt vient de publier son classement mondial des nations les plus chères en ce qui concerne les effectifs. La sélection marocaine de football arrive en 4ᵉ position au niveau africain et est classée 22ᵉ à l’échelle...

Comment Ceuta cherche à contrer le blocus du Maroc

Le plan stratégique de relance de Ceuta pour contrer le blocus économique imposé par le Maroc, proposé par le président de la ville, Juan Vivas, sera soumis à l’approbation de la plénière avant d’être envoyé au gouvernement espagnol. Entre autres, il prévoit...

Le dirham se stabilise face à l’euro

La devise marocaine est restée presque stable face à l’euro et au dollar américain, au cours de la période allant du 11 au 18 août 2021. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par Bank Al-Maghrib...

Immobilier : les Marocains se ruent vers l’Espagne

Les Marocains ont acquis plus de 5 000 logements en Espagne, à fin juin 2021, soit 10,8 % du total des opérations. Suivent ensuite les Britanniques et les Roumains.