Murcie : le meurtrier de Younes Bilal avoue son crime

1er mai 2022 - 23h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Carlos Patricio B. M., d’origine espagnole, a reconnu avoir tué le Marocain Younes Bilal à Mazarrón (Murcie) en juin dernier. L’arme du crime a été retrouvée chez lui.

Le mis en cause ne connaissait pas Younes Bilal qui était sa troisième victime en 2021. Il est l’auteur d’un meurtre-suicide à El Palmar en janvier et du meurtre à l’arme blanche d’un certain Kevin à Jumilla en mai. D’origine espagnole, il a été arrêté alors qu’il tentait de s’enfuir après avoir tiré à plusieurs reprises sur le Marocain avec une arme à feu qui a été retrouvée à son domicile avec d’autres fusils de chasse, fait savoir La Opinion de Murcia.

À lire : Nouvelles révélations sur le meurtre raciste de Younès en Espagne

Carlos Patricio, en détention depuis son arrestation, devrait se présenter jeudi prochain au tribunal de Totana en charge de l’affaire. Avec son aveu et le témoignage de plusieurs personnes présentes lors du crime, le procès sera de courte durée, estiment des sources judiciaires qui précisent que le prévenu ne va plus nier les faits, mais va plutôt plaider pour une requalification des faits (un homicide au lieu d’un meurtre) et une peine aussi légère que possible.

À lire : Le Marocain tué en Espagne a été victime de crime raciste

En plus du meurtre, Carlos Patricio sera également jugé pour un délit de détention illégale d’armes et pour crime de haine. Selon plusieurs témoins, le mis en cause a proféré diverses insultes envers les « Maures » avant d’agresser mortellement Younes Bilal. La femme du Marocain et l’Association des travailleurs immigrés marocains (ATIM) tiennent à ce chef d’accusation.

« Nous n’oublions ni ne pardonnons », a déclaré Sabah Yacoubi, le président de l’ATIM dans la région, réclamant « justice pour que de tels crimes ne se reproduisent plus ». Le sort du mis en cause sera décidé par un jury populaire au cours d’un procès qui pourrait démarrer dans deux ans, la Cour provinciale étant actuellement très débordée.

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Homicide - Murcie

Aller plus loin

Témoignage émouvant de la veuve du Marocain tué à Murcia par un Espagnol

Un Espagnol a tiré dimanche 13 juin trois balles dans la poitrine de Younès Blal, un jeune marocain de 39 ans qui a succombé à ses blessures le lendemain. La veuve de la victime...

Murcie : le meurtrier de Younes Bilal nie avoir proféré des insultes racistes

Carlos Patricio B. a fini par avouer qu’il est l’auteur du meurtre du Marocain Younes Bilal à Mazarrón (Murcie) en juin dernier. Cet ancien militaire de 53 ans a été confondu...

Nouvelles révélations sur le meurtre raciste de Younès en Espagne

L’ancien militaire espagnol, présumé auteur du meurtre raciste de Younes Bilal, le Marocain tué le 13 juin à Mazarron, aurait déclaré après son arrestation qu’« il y a une mafia...

Younes Bilal, tué en Espagne, enterré au Maroc

Younes Bilal, le jeune Marocain victime de crime raciste à Mazarrón (Murcie), a été enterré dimanche au Maroc.

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Mohamed Ihattaren risque d’aller en prison

L’avocat de Mohamed Ihattaren, Hendriksen, confirme que le joueur d’origine marocaine est poursuivi en justice pour légère violence envers sa fiancée Yasmine Driouech en février dernier. La date de l’audience n’est pas encore connue.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.

Trafic de billets de match : le député Mohamed El Hidaoui interrogé par la police

Soupçonné d’être impliqué dans une affaire de vente illégale de billets au Mondial 2022, le député RNI, Mohamed El Hidaoui, a été entendu, vendredi, par la justice.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Des Marocains exploités dans des hôtels associés au Mondial Qatar 2022

Treize des 17 groupes hôteliers associés à la Coupe du monde Qatar 2022 emploient des migrants d’Afrique dont des Marocains et d’Asie, selon une étude.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.