Nouvelles révélations sur le meurtre raciste de Younès en Espagne

28 juillet 2021 - 17h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

L’ancien militaire espagnol, présumé auteur du meurtre raciste de Younes Bilal, le Marocain tué le 13 juin à Mazarron, aurait déclaré après son arrestation qu’« il y a une mafia des Maures et ils ne vont pas se moquer de moi ».

L’un des agents de la police locale a rappelé mardi au juge d’instruction du tribunal de Totana que l’ancien militaire, Carlos Patricio B., présumé auteur du crime raciste du Marocain à Mazarron, avait déclaré après son arrestation qu’« il y a une mafia des Maures et ils ne vont pas se moquer de moi ». Il fait partie des quatre agents de la police locale de Mazarron qui ont localisé et arrêté le présumé meurtrier après une course-poursuite, informe La Verdad. Les agents précisent qu’après l’interpellation du suspect, ils n’ont pas vérifié s’il était en état d’ébriété, mais ils n’ont pas noté en lui des signes d’anxiété. « J’étais plus nerveux que lui », se rappelle un agent.

À lire : Le Marocain tué en Espagne a été victime de crime raciste

Deux autres agents de la Garde civile présents dans le café au moment des faits, ont été aussi écoutés par le tribunal. Selon des sources proches de l’enquête, ils ont été les premiers à venir en aide à la victime et à boucler la zone, mais ils n’ont pas suivi la scène avant d’entendre les coups de feu. En plus de ces deux agents, le juge d’instruction a également reçu le témoignage d’une serveuse du bar dans lequel le crime a eu lieu. Elle confirme avoir entendu l’ancien militaire tenir des propos désobligeants envers la victime et ses amis.

Les trois amis et les parents de Younes Bilal accompagnés de leur avocat, Melecio Castaño, étaient aussi devant le juge du tribunal de Totana. Ils ont réclamé des dommages civils et des sanctions pénales pour la mort de Younes.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Droits et Justice - Racisme - Homicide - Murcie - Violences et agressions

Aller plus loin

Murcie : le meurtrier de Younes Bilal nie avoir proféré des insultes racistes

Carlos Patricio B. a fini par avouer qu’il est l’auteur du meurtre du Marocain Younes Bilal à Mazarrón (Murcie) en juin dernier. Cet ancien militaire de 53 ans a été confondu...

Le Marocain tué en Espagne a été victime de crime raciste

Le Marocain Younes Blal, 39 ans, abattu dimanche à Mazarrón, a été victime d’un crime raciste, selon sa femme Andrea, qui soutient qu’« il ne s’agit pas d’un règlement de...

La famille de Younes, tué par un raciste, remercie les habitants de Murcia

L’Association marocaine des travailleurs immigrés exprime sa gratitude ainsi que celle de la veuve de Younes, aux personnes qui lui ont manifesté leur soutien.

Murcie : le meurtrier de Younes Bilal avoue son crime

Carlos Patricio B. M., d’origine espagnole, a reconnu avoir tué le Marocain Younes Bilal à Mazarrón (Murcie) en juin dernier. L’arme du crime a été retrouvée chez lui.

Ces articles devraient vous intéresser :

Corruption : des élus locaux pris la main dans le sac

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, tente d’en finir avec la corruption et la dilapidation de deniers publics. Dans son viseur, une trentaine de présidents de commune et de grand élus dont il a transféré les dossiers devant l’agent judiciaire...

Racisme envers les musulmans : de nouveaux témoignages accablent Christophe Galtier

L’ex-entraîneur de l’OGC Nice, Christophe Galtier, fait face à de graves accusations de discrimination et de harcèlement moral, avec un procès prévu dans dix jours.

Youssra Zouaghi, Maroco-néerlandaise, raconte l’inceste dans un livre

Victime d’abus sexuels et de négligence émotionnelle pendant son enfance, Youssra Zouaghi, 31 ans, raconte son histoire dans son ouvrage titré « Freed from Silence ». Une manière pour elle d’encourager d’autres victimes à briser le silence.

Accusé de racisme, Christophe Galtier a le soutien de Laurent Blanc

À l’instar de Genesio, Kombouaré et Roy, le coach de l’Olympique lyonnais (OL) Laurent Blanc a défendu son collègue et ami Christophe Galtier, entraîneur du PSG accusé de racisme dans une affaire qui remonte à son passage à l’OGC Nice la saison dernière.

Maroc : il tue son père pour des cigarettes

Drame dans la commune d’Ait Amira. Un jeune homme a donné un coup de couteau mortel à son père après que ce dernier a refusé de lui donner de l’argent pour acheter un paquet de cigarettes.

Iliass Aouani, recordman italien du marathon, répond avec élégance aux injures racistes

Après avoir battu le record italien du marathon (2h07:16), Iliass Aouani a essuyé des insultes racistes. Sur la toile, il a été attaqué notamment sur ses origines marocaines. Plutôt que d’employer le même ton que ses détracteurs, l’athlète a préféré...

Le kickboxeur marocain Mohammed Jaraya arrêté par la police

Le kickboxeur néerlandais d’origine marocaine, Mohammed Jaraya, risque gros. Il vient d’être arrêté par la police et les accusations à son encontre pourraient mettre définitivement fin à une carrière pourtant prometteuse.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Maroc : des biens et des comptes bancaires de parlementaires saisis

Au Maroc, les parquets des tribunaux de première instance ont commencé à transmettre aux nouvelles chambres chargées des crimes de blanchiment d’argent les dossiers des présidents de commune et des parlementaires condamnés pour dilapidation et...

Un député marocain poursuivi pour débauche

Le député Yassine Radi, membre du parti de l’Union constitutionnelle (UC), son ami homme d’affaires, deux jeunes femmes et un gardien comparaissent devant la Chambre criminelle du tribunal de Rabat.