"Escobar du désert" : Latifa Raâfat fait des révélations sur son ex-mari

26 décembre 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Suite à l’éclatement de l’affaire Lhaj Ahmed Benbrahim alias « Escobar du Désert », du nom du Malien incarcéré dans la prison d’El Jadida depuis 2019 et transféré il y a quelques jours à la prison d’Oukacha à Casablanca, la chanteuse marocaine Latifa Raâfat fait des révélations sur son ex-mari.

Dans un live Instagram, Latifa Raâfat se sent obligée d’évoquer son mariage avec Lhaj Ahmed Benbrahim en raison du harcèlement dont elle et sa fille se disent victimes sur les réseaux sociaux. À l’en croire, le Malien s’est présenté comme étant un homme d’affaires venu investir au Maroc lors de leur première rencontre. Seulement deux semaines plus tard, il aurait demandé sa main. Les deux tourtereaux se marient, mais ce mariage sera de courte durée : 4 mois et 10 jours. Le mode de vie d’Ahmed qu’elle qualifie de “fêtard” serait à l’origine de leur divorce. Elle a également démenti les informations selon lesquelles son ex-conjoint lui aurait offert une villa. La chanteuse marocaine assure l’avoir acquise en 2005 avant de faire la connaissance du Malien. Elle a par ailleurs assuré qu’elle ne l’a jamais soupçonné d’être le « cerveau d’un large réseau de trafic international de drogues ».

À lire : « Escobar du Désert » : des réponses peu convaincantes des accusés

Incarcéré à la prison d’El Jadida depuis 2019, Lhaj Ahmed Benbrahim a été récemment transféré à la prison d’Oukacha à Casablanca. Cet homme dont la mère est d’origine marocaine a entraîné dans sa chute 25 individus dont Said Naciri, président du Wydad de Casablanca, parlementaire du Parti authenticité et modernité (PAM), et par ailleurs président du Conseil préfectoral de Casablanca, le président de la région de l’Oriental, Abdenbi Bioui, membre du bureau politique du PAM et Belkassem Mir, ancien député du PAM à la première chambre. Accusés de trafic international de drogue, blanchiment de capitaux, spoliation de bien immobilier, mainmise sur des véhicules volés, faux et usage de faux, etc, ils ont été placés en détention provisoire.

Sujets associés : Latifa Raafat - Prison d’Oukacha - El Jadida - Casablanca

Aller plus loin

« Escobar du Désert » : des réponses peu convaincantes des accusés

Les mis en cause dans l’affaire Lhaj Ahmed Benbrahim alias « Escobar du Désert », du nom du Malien incarcéré dans la prison d’El Jadida depuis 2019 et transféré il y a quelques...

Un ministre marocain cité dans l’affaire "Escobar du désert"

Un membre du gouvernement d’Aziz Akhannouch serait impliqué dans l’affaire Lhaj Ahmed Benbrahim alias « Escobar du Désert », du nom du Malien incarcéré dans la prison d’El...

Latifa Raafat en fuite ? elle répond

La chanteuse marocaine Latifa Raafat a mis fin à la polémique sur sa fuite présumée du Maroc en raison de son implication dans l’affaire « Escobar du désert » dans laquelle son...

Dounia Batma et Saïda Charaf : Latifa Raafat s’en mêle

L’artiste marocaine Latifa Raafat a appelé à la tolérance ses consœurs Dounia Batma et Saïda Charaf, actuellement en conflit judiciaire devant le tribunal de première instance...

Ces articles devraient vous intéresser :

Dounia Batma et Saïda Charaf : Latifa Raafat s’en mêle

L’artiste marocaine Latifa Raafat a appelé à la tolérance ses consœurs Dounia Batma et Saïda Charaf, actuellement en conflit judiciaire devant le tribunal de première instance de Marrakech.

Vague de soutiens aux Lions de l’Atlas après leur élimination de la CAN 2023

Plusieurs célébrités marocaines ont exprimé leur solidarité aux Lions de l’Atlas, après leur élimination de la coupe d’Afrique des nations par l’Afrique du Sud.

Latifa Raafat en fuite ? elle répond

La chanteuse marocaine Latifa Raafat a mis fin à la polémique sur sa fuite présumée du Maroc en raison de son implication dans l’affaire « Escobar du désert » dans laquelle son ex-mari, Ahmed Benbrahim, est le principal accusé.