Espagne : des entrepreneurs arrêtés pour exploitation de Marocains

4 juillet 2021 - 11h40 - Espagne - Ecrit par : P. A

La police nationale de Huelva a arrêté deux entrepreneurs agricoles de fruits rouges pour exploitation présumée de migrants marocains. Ils sont aussi accusés de violations des droits des étrangers et d’escroquerie.

Les migrants marocains devraient bénéficier d’un contrat de travail auprès de ces deux entrepreneurs agricoles, document qu’ils auraient à fournir aux autorités pour régulariser leur situation. En retour, ils versaient 5 000 euros à leurs employeurs qui ont été interpellés par des agents de la police nationale pour violation des droits des étrangers et escroquerie, indique le commissariat provincial dans un communiqué rapporté par El Diario.

Les Marocains étaient hébergés et exploités par les employeurs et leurs frères dans leurs propriétés pendant plusieurs années sans être payés ni inscrits à la sécurité sociale. Sans moyens de subsistance, ils étaient exploités pour la récolte de fruits rouges par les deux entrepreneurs.

À lire : Melilla : pour 20 euros, des Marocains exploités 11 heures par jour

Selon l’enquête, les employeurs montraient un « mépris total » pour les employés marocains dont un souffrait d’une maladie en phase terminale. Ils faisaient travailler ce dernier dans les mêmes conditions que les autres, lui promettant de l’aider à régulariser sa situation une fois la campagne terminée. Mais ils n’ont pas hésité à se séparer de lui dès que son état de sa santé s’est aggravé.

Exploité durant plus de six mois, et contraint de payer les 5 000 euros pour un contrat qu’il n’a jamais obtenu, cet employé a dû porter plainte à la police pour les préjudices subis, malgré les menaces d’expulsion qu’il subissait de la part des mis en cause. Ce qui a permis à la police de mener l’enquête et de procéder à l’arrestation des deux entrepreneurs agricoles.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Agriculture

Aller plus loin

Un Espagnol risque 3 ans de prison pour exploitation d’un Marocain

Le procès d’un Espagnol, poursuivi pour exploitation d’un ouvrier marocain et crime présumé contre les droits des travailleurs, doit s’ouvrir ce mercredi 7 juillet au tribunal...

Espagne : de nombreux Marocains ont été victimes d’exploitation par le travail en 2021

La police espagnole et la Garde civile ont libéré en 2021 un total de 1 056 victimes dont des Marocains de réseaux de traite et d’exploitation sexuelle ou de travail en Espagne.

Travail saisonnier en Espagne : priorité à la préférence marocaine

Dans l’objectif de réussir la prochaine saison agricole, le gouvernement espagnol a engagé des discussions avec les autorités du Royaume pour le recrutement des travailleurs...

Melilla : pour 20 euros, des Marocains exploités 11 heures par jour

Un homme d’affaires à Melilla et 2 de ses employés ont été interpellés par la police nationale, pour leur implication présumée dans la traite d’êtres humains et l’exploitation...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Trop chère, les Marocains diminuent leur consommation d’huile d’olive

Le marché de l’huile d’olive subit de plein fouet les conséquences de la sécheresse qui sévit au Maroc et la hausse des prix à l’international. La baisse de la production d’olive liée au faible rendement a entrainé une flambée du prix et, par...

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Le Maroc limite la production de pastèque

Face à la pire sécheresse qu’il connaît depuis quatre décennies, le Maroc prend des mesures pour réglementer la production de pastèques qui nécessite une importante quantité d’eau.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.