La justice espagnole sépare une famille marocaine : Nasser Bourita réagit

24 juin 2023 - 08h40 - Espagne - Ecrit par : Bladi.net

Suite à la décision de la justice espagnole de retirer la garde des enfants à une famille marocaine établie dans le nord du pays, le ministère des Affaires étrangères a tenu à commenter cette décision et fournir quelques détails.

Selon Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, une décision de justice espagnole a abouti au retrait des enfants d’une famille suite à des allégations de violence répétée par un des parents.

Bourita a affirmé que les informations recueillies par le consulat du Maroc à Barcelone suggèrent une situation d’abus envers la femme et les trois enfants de cette famille. À la suite de ces révélations, la Direction générale de la protection de l’enfance et de l’adolescence (DGAIA), du Département de la justice catalane, est intervenue. Après avoir respecté toutes les procédures nécessaires, deux des enfants ont été confiés à leur tante à Bilbao, tandis que l’aîné, principale victime de violence, a été placé dans un centre spécialisé.

Le ministre a également précisé qu’aucune plainte n’a été déposée par un membre de la famille concernée, originaire de la région de Nador, pour récupérer les enfants. « Aucun citoyen marocain originaire de la région de Nador ne s’est plaint auprès du consulat général relevant de la région de Catalogne afin de récupérer ses enfants », a-t-il assuré.

Par ailleurs, Bourita a souligné l’importance de la compréhension des lois du pays d’accueil par les nouveaux arrivants en Europe, ainsi que la prise en compte des différences culturelles et éducatives. Il a également réfuté les accusations d’une politique espagnole visant à retirer les enfants des communautés arabes et musulmanes immigrées, affirmant que ces mesures sont prises envers toutes les familles ayant fait preuve de mauvais traitements envers leurs enfants.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Enfant - Nasser Bourita - Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération - MRE

Aller plus loin

La famille d’Aymen tué à Montpellier réclame justice

La famille d’Aymen, adolescent de 14 ans, percuté par une voiture folle et tué le 14 décembre, rue de Barcelone, cité de la Mosson, après le match Maroc-France, réclame justice.

Espagne : décès tragique d’un Marocain après une chute, sa famille dévastée

Adnan Saadounie est décédé en février à Donostia après une chute lors de l’installation de fibre optique dans une maison. « Un coup très dur » pour sa famille qui a du mal à...

Espagne : une famille marocaine à la rue avec une fille malade appelle à l’aide

Arrivés à Pampelune mi-mars, cachés dans un camion de légumes, un couple marocain et ses filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans dont une malade, vivent dans la rue depuis...

Ces articles devraient vous intéresser :

Enseignement supérieur : le Maroc fait appel aux MRE

Le Maroc envisage de recourir à ses compétences à l’étranger pour améliorer la qualité de l’enseignement supérieur dans ses universités. Une réforme est en cours de préparation pour revoir le cadre légal régissant la profession.

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Le Maroc compte sur ses consulats pour protéger les enfants de MRE

Des actions seront mises en place pour contrer les problèmes liés au retrait de la garde des enfants des ressortissants marocains par les services sociaux de divers pays européens, a promis le ministre marocain des Affaires étrangères, de la...

Consulats à l’étranger : le Maroc passe de la location à l’achat

Afin de rationaliser les dépenses et atténuer les coûts élevés des locations à l’étranger, le ministère marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a mis en place un plan stratégique.

Maroc : des changements majeurs pour les MRE en matière de droit de la famille

Le Maroc a décidé d’alléger considérablement les procédures administratives en matière du Droit de la famille, notamment le mariage, le divorce et l’état civil en faveur des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Un nouveau service pour les MRE

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération africaine simplifie une fois de plus la vie des Marocains résidant à l’étranger (MRE) en mettant en place une nouvelle procédure pour la délivrance des « Prestations consulaires de proximité »...

Un milliardaire marocain a de grandes ambitions en Afrique

Le milliardaire américain d’origine marocaine Marc Lasry, président directeur général d’Avenue Capital Group, investit depuis une dizaine d’années dans le domaine du sport. Après avoir été copropriétaire de l’équipe de basketball des Milwaukee Bucks de...

Maroc : les envois de fonds des MRE en forte hausse

Un peu plus de 45 milliards de dirhams ont été envoyés au Maroc par les Marocains résidant à l’étranger à fin mai dernier, selon les chiffres dévoilés par l’Office des Changes.

Les Marocains de France battent des records de transfert

Les Marocains du monde ont transféré au Maroc près de 115,15 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2023, soit une hausse de 4 % par rapport à la même période de 2022 (110,72 MMDH), révèle l’Office des changes.

Vers une révolution des droits des femmes au Maroc ?

Le gouvernement marocain s’apprête à modifier le Code de la famille ou Moudawana pour promouvoir une égalité entre l’homme et la femme et davantage garantir les droits des femmes et des enfants.