Recherche

L’Espagne fait appel au Maroc pour son électricité

© Copyright : DR

6 février 2019 - 15h10 - Maroc

Après avoir longtemps importé de l’énergie produite par l’Espagne, c’est l’inverse qui a commencé, et ce, depuis le début de l’année : le Royaume exporte de l’énergie vers son voisin ibérique et ce changement ne plaît pas à tout le monde.

Depuis décembre dernier, quatre centrales thermiques espagnoles ont suspendu leur production, le gouvernement de Pedro Sanchez ayant en effet lancé un programme de transition énergétique. Cette suspension coïncide avec le début de production de la centrale thermique de Safi. Et ainsi, Maroc et Espagne ont échangé leurs rôles : Exportateur d’énergie électrique est devenu importateur, et vice versa. A noter que neuf autres centrales thermiques sont en cours de cessation ou de ralentissement de production pour, en 2025, avoir totalement stoppé toute production. Selon El Periodico de Energia : « Le Maroc a connecté sa centrale de Safi juste après que l’Espagne a décidé de déconnecter ses installations. »

Cette décision de s’approvisionner au Maroc selon le média spécialisé espagnol est motivée par l’aspect économique : « Le prix de l’énergie marocaine est compétitif vu qu’il n’adhère pas au système européen d’échange de quota d’émission. »

Par contre, des voix s’élèvent contre cette décision, principalement dans les régions touchées par les fermetures et ralentissements des activités des centrales thermiques espagnoles. Mais… pas seulement. A titre d’exemple, pour ABC, un journal proche de la droite : « L’Espagne renonce à extraire son charbon et à le consommer pour des raisons environnementales mais achète l’énergie que génère ce combustible, laquelle est aussi polluante, dans une centrale située à 600 km au sud de la péninsule. »

Dans tous les cas, ces décisions sont officielles et arrêtées, et le Maroc est devenu pleinement un exportateur énergétique vers l’Espagne.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact