Espagne : blackout total sur le nombre de Marocains rapatriés

5 août 2021 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le ministère de l’Intérieur espagnol a refusé de fournir toute information relative aux vols de rapatriement des Marocains des îles Canaries, notamment le nombre de personnes rapatriées, le coût des billets aller-retour vers Laâyoune ou encore le nombre de policiers mobilisés pour l’opération.

Le département de Fernando Grande-Marlaska fait un black-out sur l’opération de rapatriement des Marocains des Îles Canaries. Il refuse de communiquer des informations aussi essentielles que le nombre de Marocains rapatriés, le coût des centaines de billets achetés auprès de la compagnie Royal Air Maroc ou le nombre de policiers mobilisés pour superviser chaque vol.

Cette demande d’information, formulée depuis huit mois par le journal El País conformément à la loi sur la transparence, est restée sans suite jusqu’à l’expiration des délais légaux. Le 16 juillet, le Conseil de la transparence, organe garant du respect de la loi, rappelant au ministère « l’importance » de cette information pour le « contrôle de l’action publique » et la « reddition de comptes », l’a sommé de répondre sous dizaine aux questions posées sur ces rapatriements de Marocains. Mais une fois de plus, l’Intérieur n’a pas réagi.

À lire : L’Espagne expulse 80 Marocains vers Laâyoune par semaine

De quoi s’agit-il ? Le ministre Grande-Marlaska avait effectué en novembre dernier une visite à Rabat afin de relancer l’opération de rapatriement des Marocains des Îles Canaries, suspendue depuis des mois du fait de la crise sanitaire. Le 7 décembre, le premier vol a quitté Gran Canaria à destination de Laâyoune. Selon les termes de l’accord avec Rabat, un maximum de 80 Marocains seront rapatriés par semaine via quatre vols de la compagnie Royal Air Maroc (RAM) qui transportait également des touristes. Ainsi, chaque lot de 20 Marocains par vol, devait être accompagné par deux policiers.

Ce plan de vol régulier était « une bonne affaire » pour le Maroc, croit savoir El País qui estime qu’avec cette opération de rapatriement de ses ressortissants (320 par mois maximum), le royaume a relancé sa compagnie aérienne en pleine pandémie. Mais l’opération a dû être interrompue par le Maroc quatre mois après, avec la suspension le 31 mars des vols avec l’Espagne. Et malgré la reprise des vols depuis juin, les rapatriements restent en suspens. Mieux, le journal est curieux de savoir pourquoi le Maroc a choisi la ville de Laâyoune pour accueillir les migrants rapatriés. Il veut avoir aussi des détails sur les coûts des billets des vols aller-retour vers Laâyoune. Pour le moment, le ministère de l’Intérieur ne semble pas disposé à fournir ces informations.

À lire : 160 Marocains rapatriés des Îles Canaries

En tout, à la date du 28 février, l’Intérieur a rapatrié des Îles Canaries, 662 personnes dont la majorité sont des Marocains. Bien que le taux de migrants marocains arrivant sur les îles ait baissé, l’arrivée de migrants en général sur les îles a triplé cette année par rapport à la même période de l’année dernière et les forces de sécurité craignent déjà un nouveau rebond à partir de septembre.

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Iles Canaries - Rapatriement

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Les Canaries sont préparées à « toute menace » venant du Maroc

L’armée de l’air des Îles Canaries considère la tension entre l’Espagne et le Maroc comme « politique » et « ne la voit pas comme une menace », a déclaré Fernando Torres San José, le...

Le cri de détresse des Marocains bloqués aux Îles Canaries

De nombreux migrants marocains arrivés en bateau aux Îles Canaries, n’en peuvent plus de vivre cette expérience traumatisante. Après les nuits passées sur le quai d’Arguineguín et...

160 Marocains rapatriés des Îles Canaries

Le deuxième vol spécial de Royal Air Maroc en provenance de Gran Canaria après la levée du confinement, a pris départ de Laâyoune pour Casablanca avec à bord 160 Marocains et...

L’Espagne expulse 80 Marocains vers Laâyoune par semaine

Les autorités marocaines ont indiqué lundi, que plusieurs migrants mineurs accompagnés et non accompagnés, regroupés à quatre ou six dans des bateaux, sont rapatriés par semaine de...

Nous vous recommandons

Immigration clandestine

Les États-Unis appellent l’Espagne et le Maroc à trouver une solution à la crise de Ceuta

Les États-Unis ont demandé mercredi à l’Espagne et au Maroc de travailler ensemble pour résoudre la crise dans la ville autonome de Ceuta. Ces derniers jours, 8 000 migrants marocains en situation irrégulière, selon des sources officielles espagnoles, sont...

Des Marocains "vendus" en Espagne

Un réseau roumain vient d’être démantelé par la police espagnole. Il exploitait les migrants clandestins, surtout marocains, qu’ils "vendait" pour la somme de 3000 euros.

Un migrant marocain, homosexuel, demande l’asile à Ceuta

Ryan (nom d’emprunt) a caché depuis des années son homosexualité au Maroc, de peur de subir des discriminations ou des menaces. Il fait partie des quelque 1 000 migrants qui sont entrés en masse à Ceuta les 17 et 18 mai. La semaine dernière, il s’est rendu...

La Belgique recommence à expulser les sans-papiers

Les expulsions et les placements en centres de rétention d’étrangers sans-papiers ont repris, samedi en Belgique. Cette mesure a été dénoncée par 25 organisations et personnalités belges.

Crise migratoire : la République tchèque propose la signature d’un accord avec le Maroc

Face à la crise migratoire, le Premier ministre tchèque, Andrej Babiš estime que la signature d’un accord avec la Turquie, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et la Libye » d’où les réfugiés partent pour l’Europe s’avère...

Espagne

Le nouveau ministre Albares veut «  renforcer les relations avec le Maroc  »

Le tout nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a officiellement pris fonction ce lundi. Dans son discours, le nouveau patron de la diplomatie espagnole a indiqué que l’une de ses priorités est de « renforcer les relations...

Des toilettes espagnoles pour les Casablancais

Après une première expérience qui s’est soldée par un échec, Casablanca veut installer 100 toilettes publiques. Elle a confié le marché à une société espagnole qui l’a remporté après un appel d’offres auquel ont participé plusieurs...

L’Espagne cherche à débloquer la situation avec le Maroc

Dans le souci de détendre la situation diplomatique entre Madrid et Rabat, les autorités espagnoles entrevoient une main tendue.

Espagne : démantèlement d’un vaste réseau de trafic de haschich marocain

La police espagnole a démantelé un important réseau de trafic de haschich depuis le Maroc, basé sur les côtes de Cadix et de Malaga, avec des ramifications dans d’autres communautés espagnoles. En tout, 21 personnes ont été arrêtés et 296 kilos de marijuana...

Espagne : le Marocain accusé par sa femme de viol, acquitté

Le tribunal de Saragosse a décidé d’acquitter Yassine B., un Marocain de 32 ans accusé de viol par sa femme de 19 ans, après un mariage arrangé par leurs familles respectives au Maroc.

Iles Canaries

Plus de 2 000 décès de migrants en mer au premier semestre 2021

Le nombre de candidats à l’immigration, morts ou disparus en mer en tentant de rejoindre l’Espagne sur des pateras ou des barques, a atteint près de 2 100 (2 087) au premier semestre de 2021, égalant presque le record de 2020 (2...

Le Maroc reporte « sine die » la délimitation des frontières maritimes avec les îles Canaries

Le Maroc a décidé de reporter « sine die » l’approbation des lois relatives à la délimitation des eaux maritimes avec les îles Canaries dans la Méditerranée et l’Océan Atlantique, initialement prévue pour...

Une enquête aux Îles Canaries révèle la corruption de douaniers marocains

La police espagnole a démantelé un réseau marocain de trafic de drogue et de migrants mineurs à Crevillent, Callosa et Lorca (îles Canaries). L’interrogatoire subi par les membres du réseau a révélé que ces derniers menaient leurs activités en complicité avec...

Le Maroc expulse le Sahraoui Mohammed Salem Busaraia

Le Maroc a expulsé de Laâyoune Mohammed Salem Busaraia, 72 ans, membre historique du collectif sahraoui de Lanzarote et doyen de la presse sahraouie. Le « Docteur » avait emménagé dans sa ville natale pour y passer ses vieux...

Dakhla, un hub pour concurrencer les îles Canaries

Le Maroc réalise depuis une dizaine d’années des projets de développement importants à Dakhla en vue de faire de cette ville proche des îles Canaries une plaque tournante de transit de marchandises, de services et de capitaux entre l’Afrique, l’Amérique et...

Rapatriement

Les Marocains bloqués à l’étranger annoncent des manifestations pour exiger leur rapatriement

Les Marocains bloqués à l’étranger vont manifester ce mercredi 20 mai, pour exiger leur rapatriement. Ils se disent abandonnés par le royaume, qui ne fait rien pour leur faciliter le retour chez...

Presque la totalité des mineurs marocains à Sebta refuse de rentrer au Maroc

La plupart des mineurs marocains arrivés en mai à Ceuta affirment avoir subi des violences physiques, des abus et mauvais traitements au Maroc. Pour cette raison, ils ne souhaitent pas retourner dans le...

Retour des mineurs : le Maroc n’a pas fourni les renseignements demandés par l’Espagne

L’Espagne attend toujours les informations demandées au Maroc sur les 700 mineurs non accompagnés encore à Ceuta, pour lancer la procédure de leur rapatriement.

Les Marocains bloqués au Gabon veulent rentrer

Ils sont une quarantaine de Marocains bloqués au Gabon qui veulent rentrer chez eux. Une cellule de veille créée au sein de l’ambassade du Maroc au Gabon s’occupe de leur accompagnement, en attendant leur éventuel...

Transavia va rapatrier les Néerlandais bloqués au Maroc

Transavia opère des vols de rapatriement des Néerlandais bloqués au Maroc suite à la suspension des liaisons aériennes. La compagnie a reçu l’autorisation des autorités marocaines.