Recherche

Moins cher, les fruits et légumes marocains inquiètent les producteurs espagnols

© Copyright : DR

18 novembre 2020 - 15h30 - Economie

Le coordinateur des organisations agricoles et d’élevage d’Andalousie (COAG), Andrés Góngora dénonce la baisse des prix des produits provoquée par l’entrée des produits en provenance du Maroc. Il appelle le gouvernement d’Andalousie à exiger les certificats d’importation délivrés par l’Union européenne.

Selon le responsable, l’importation des produits marocains a produit un impact négatif sur le marché des fruits et légumes depuis l’entrée en vigueur de l’accord entre l’Union européenne et le Maroc signé le 15 octobre. « L’impact de l’entrée de produits importés du Maroc se fait déjà sentir depuis les premiers jours de novembre, causant de sérieux dommages aux producteurs andalous », a-t-il confié à Horti Daily.

"Cette campagne, nous avons vu des rendements élevés qui, avant la suppression des tarifs sur les produits marocains, étaient bien absorbés par le marché. Cela a été ruiné par la concurrence déloyale causée par l’entrée des fruits et légumes marocains, a expliqué M. Góngora. Les produits les plus touchés par la baisse des prix horticoles sont les tomates, les courgettes et les poivrons, ainsi que les aubergines et les concombres.

Face à cette situation, le COAG Andalousie appelle le ministère de l’Agriculture à agir de toute urgence pour mettre fin au préjudice causé aux producteurs. De même, le coordinateur demande que les certificats d’importation soient mis en œuvre. « Ces certificats devraient être présentés par les opérateurs qui importent les produits marocains », explique M. Góngora. Il s’agit d’une mesure prévue dans l’accord entre l’Union européenne et le Maroc, laquelle doit être mise en application en cas de perturbation du marché.

Mots clés: Espagne , Agriculture

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact