Russie : l’interdiction d’exportation des fruits et légumes européens profite au Maroc

23 septembre 2021 - 11h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

La Russie vient de prolonger d’un an son interdiction de fruits et légumes européens sur son territoire imposée depuis 2014. Cette mesure, qui pénalise des pays comme l’Espagne qui enregistre des pertes estimées à 300 millions d’euros, profite en revanche au Maroc.

Plusieurs organisations de producteurs et d’exportateurs espagnoles ont dénoncé la prolongation de cet embargo par le président russe, Vladimir Poutine. Pour l’association patronale des producteurs et exportateurs de fruits et légumes (FEPEX), cette mesure crée d’énormes préjudices aux producteurs espagnols qui exportaient 230 000 tonnes de fruits et légumes vers la Russie et « qui ont cessé de le faire du jour au lendemain ». En 2014, les exportations d’agrumes de Valence représentaient 70 % des exportations espagnoles vers le marché russe, faisant de la région la principale zone de production touchée, fait savoir EFE.

À lire : Le Maroc, premier fournisseur hors UE de l’Espagne en fruits et légumes frais

Selon le président de l’Association valencienne des agriculteurs (AVA-ASAJA), Cristóbal Aguado, le secteur des fruits et légumes a été l’un des plus touchés par le boycott de Moscou, en particulier les agrumes et le kaki. « Six ans, c’est une éternité dans le commerce des produits frais et la récupération de ce marché sera difficile », a déclaré Aguado, soulignant que la situation profite au Maroc, à l’Égypte et à la Turquie vers lesquels se sont tournés les importateurs russes pour s’approvisionner en fruits et légumes. Aguado accuse aussi Bruxelles, qui a également annoncé l’extension des sanctions contre la Russie, de « tourner le dos aux agriculteurs » avec la fermeture de ce marché, provoquant une perte de valeur des fruits due à l’offre excédentaire.

À lire : Les fruits et légumes marocains toujours prisés en Europe

« Nous continuons d’exiger que ce qui entre en Europe soit contrôlé, car nos marchés deviennent de plus en plus européens, les ventes à l’extérieur n’augmentent pas et beaucoup moins avec le veto russe », a déclaré pour sa part, Andrés Góngora, le responsable Fruits et Légumes de la COAG, déplorant le « peu d’intérêt de la Commission européenne pour le secteur ». L’UPA, quant à elle, demande « que les filières alimentaires soient tenues à l’écart de ce type de querelles politiques qui n’ont rien à voir avec elles ».

Sujets associés : Espagne - Union européenne - Russie - Exportations - Agriculture

Aller plus loin

Explosion des exportations marocaines de légumes et de fruits vers la Russie

Le volume des exportations marocaines de fruits et légumes vers la Russie a nettement augmenté ces derniers mois, faisant du Maroc son premier fournisseur.

Le Maroc parmi les plus grands exportateurs de fruits au monde

Le Maroc est l’un des plus grands exportateurs de fruits au monde, avec plus d’1,5 milliard de dollars d’exportations en 2021, selon un récent rapport du département américain...

Le Maroc, premier fournisseur hors UE de l’Espagne en fruits et légumes frais

Les importations espagnoles de fruits et légumes frais venant du Maroc ont atteint 220 771 tonnes, soit une valeur de 423 millions d’euros. C’est ce qui ressort des récentes...

Fruits rouges : le Maroc arrache la première place mondiale à l’Espagne

Le secteur marocain des fruits rouges excelle au point de devenir le plus compétitif au plan mondial en raison des nombreuses opportunités et variétés de produits qu’il offre....

Ces articles devraient vous intéresser :

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.

Production de dattes : le Maroc revoit ses ambitions à la hausse

Le Maroc entend mobiliser ses efforts et ses ressources pour doubler sa production de dattes, en atteignant 300 000 tonnes par an, contre 149 000 tonnes en 2021.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Maroc : hausse des exportations automobiles à fin février 2023

Les exportations automobiles du Maroc ont atteint 21,6 milliards de dirhams (1,9 milliard d’euros) à fin février, soit une hausse de près de 50 % (40,5 %) par rapport à la même période de 2022.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

La prochaine récolte d’olive au Maroc menacée

La prochaine récolte d’olives au Maroc est très menacée en raison de la grave sécheresse qui frappe le royaume.

Énergie verte : partenariat entre le Maroc et l’UE

Le Maroc et l’Union européenne s’apprêtent à signer une alliance verte, qui permettra de renforcer les efforts du royaume dans la lutte contre le changement climatique.

Les Etats-Unis, premiers importateurs de l’artisanat marocain

Après des périodes difficiles dues au Covid-19, la relance du secteur de l’artisanat se confirme. Durant les sept premiers mois de l’année en cours, les exportations des produits artisanaux marocains ont connu une augmentation de 21 %.