Fruits rouges : le Maroc arrache la première place mondiale à l’Espagne

1er avril 2021 - 19h40 - Economie - Ecrit par : J.D

Le secteur marocain des fruits rouges excelle au point de devenir le plus compétitif au plan mondial en raison des nombreuses opportunités et variétés de produits qu’il offre. Le Maroc prend ainsi la tête du peloton mondial du secteur des fruits rouges jusqu’alors occupée par l’Espagne.

Le Maroc où la production des fruits rouges est en plein essor, a dépassé l’Espagne à cause du retard accusé par ce dernier en matière d’innovations et de plantation de nouvelles variétés, indique une entreprise néerlandaise rapportée par AgriMaroc.

Selon le média spécialisé, le Maroc a intensifié sa production de fruits rouges profitant des conditions climatiques favorables pour varier ses cultures. Outre la pluralité des variétés, le rapport qualité prix des baies marocaines est excellent, fait remarquer la même source.

« Les fruits rouges marocains sont beaux, sucrés, croquants et juteux et le rapport qualité prix des baies marocaines est excellent », insiste-t-elle avant de souligner en outre que les agriculteurs marocains diversifient leurs techniques et moyens de culture.

En termes de cultures des baies au niveau national, la région de Rabat-Salé-Kénitra vient en tête avec une superficie de 4 360 hectares dédiés aux fruits rouges, dont 2 400 de fraises, 1 200 de myrtilles, 700 de framboises, les 60 restants étant dévolus à d’autres types de fruits rouges.

Sujets associés : Rabat - Agriculture - Kenitra - Salé

Aller plus loin

Marché aux fruits rouges : la concurrence marocaine inquiète les agriculteurs espagnols

Les exportations toujours croissantes de framboises et de myrtilles du Maroc inquiètent les agriculteurs espagnols. Ces derniers déplorent une concurrence déloyale.

Maroc : flambée des prix des produits alimentaires à la veille du Ramadan

Dans les prochaines semaines, en raison de la très forte demande en période de Ramadan, les prix des produits de première nécessité pourraient connaître une forte hausse. Les...

Les fruits rouges marocains cartonnent à l’étranger

Connus pour leur qualité nutritionnelle, les fruits rouges marocains (les fraises, les framboises ou encore les myrtilles) se font une place de choix dans les marchés étrangers...

L’Israélien Mehadrin investit dans l’avocat au Maroc

En partenariat avec une entreprise marocaine, la société israélienne Mehadrin va produire en terre marocaine, de l’avocat afin de faire face à la demande de plus en plus...

Ces articles devraient vous intéresser :

L’OCP s’empare de 50% de l’espagnol GlobalFeed

L’Office Chérifien des Phosphates (OCP) confirme avoir réussi l’acquisition de 50 % du capital de la firme espagnole GlobalFeed. Cette transaction a été réalisée en partenariat avec l’entreprise d’engrais Fertinagro Biotech, également basée en Espagne.

Le Roi appelle à combattre les spéculateurs

Dans son discours adressé aux Marocains à l’occasion de la fête du Trône, le Roi Mohammed VI a appelé à une lutte efficace contre les spéculations et la manipulation des prix.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Maroc : une croissance paradoxale entre exportations et importations d’avocats

Alors que le Maroc produit de plus en plus d’avocat, devenant l’un des principaux fournisseurs en Europe, la part des importations continuent de croître.

Le Maroc arrête de subventionner la pastèque et l’avocat

Afin de faire face au déficit hydrique, le gouvernement marocain a décidé de suspendre les subventions des cultures qui consomment le plus d’eau comme la pastèque, l’avocat et les nouvelles plantations d’agrumes.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

L’amande américaine écrase la concurrence marocaine

L’amande américaine a la cote au point de dominer le marché local au détriment de l’amande marocaine. Conséquence : le Maroc peine à écouler son produit pourtant meilleur que celui qui est importé.

Les agriculteurs bretons dénoncent « l’invasion » de la tomate marocaine

Une action d’étiquetage a été lancée le vendredi 2 juin 2023 par les producteurs de tomates d’Ille-et-Vilaine et la FDSEA 35, pour dénoncer les tomates importées du Maroc.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Après les tomates, le Maroc « inonde » l’Europe de poivron

Après la tomate, le poivron. Le Maroc confirme de plus en plus sa place d’exportateur de poivron, notamment vers l’Europe, avec une forte augmentation de 45 % des exportations ces dernières années.