Recherche

Espagne : La rupture avec le Maroc comme argument électoral aux Européennes

© Copyright : DR

7 mai 2014 - 18h27 - Maroc - Par: Bladi.net

Un militant espagnol, candidat aux européennes, affirme que l’Europe ne doit pas avoir de rapports privilégiés avec le Maroc car le royaume conteste la souveraineté espagnole de Sebta et Melilla.

A l’heure où l’Espagne conteste vivement la souveraineté britannique de Gibraltar, Jesus Perez Sanchez, candidat VOX et PPL aux élections européennes, vient de déclarer : « L’Europe ne peut avoir de rapports avec un pays qui ne reconnaît pas les frontières espagnoles et européennes Melilla et Sebta et ignore le droit international dans ses relations avec l’Espagne ».

Le Maroc devrait, selon ce candidat, « respecter » les deux villes autonomes s’il désire être un partenaire privilégié pour l’Europe.

Le statu quo actuel du Royaume, qui a précédemment nié la souveraineté espagnole des deux enclaves, ainsi que celui de l’Espagne dérange fortement le candidat VOW et PPL. En effet, ce dernier affirme que cette politique « passive » menace la viabilité de l’Espagne qui se veut une nation unie. Selon Jesus Perez, la passivité de l’Espagne encourage les tendances indépendantistes en Catalogne.

Mais quid de Gibraltar ?

Mots clés: Espagne , Union européenne , Ceuta (Sebta) , Melilla , Elections , Gibraltar

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - - A Propos - Contact