Etablissements français au Maroc : le dialogue prévu pour janvier 2020

30 novembre 2019 - 11h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger a répondu favorablement aux doléances des parents d’élèves. Elle accepte d’ouvrir le dialogue avec eux, dès janvier 2020 pour discuter de l’augmentation des frais de scolarité.

Il a fallu une mobilisation à l’échelle nationale pour que l’Union des conseils des parents d’élèves (UCPE) parvienne à arracher la tenue prochaine du dialogue. L’ordre du jour reste le projet d’augmentation des frais de scolarité dans les établissements français au Maroc.

En effet, l’AEFE envisage pour le pôle de Casablanca-Mohammedia deux augmentations au lieu d’une seule habituellement à partir de la rentrée 2020/2021. Elles totaliseraient près de 3.000 DH par élève par rapport à cette année.

L’Union salue la décision d’une rencontre et insiste sur la nécessité d’avoir une visibilité à moyen terme dans le cadre de la concertation, en plus de l’association effective des parents d’élèves dans la vie des établissements.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Manifestation - Education - Rencontres

Aller plus loin

Guelmin accueille cinq nouvelles universités

Le gouvernement compte construire cinq établissements universitaires dans la région de Guelmim-Oued Noun pour un budget de plus de 160 millions DH. Ils verront le jour dans le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Maroc : l’enseignement de l’anglais au collège généralisé

L’enseignement de l’anglais sera généralisé dans les collèges au Maroc dès la rentrée scolaire 2023-2024, a annoncé dans une note Chakib Benmoussa, le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Femmes ingénieures : le Maroc en avance sur la France

Au Maroc, la plupart des jeunes filles optent pour des études scientifiques. Contrairement à la France, elles sont nombreuses à intégrer les écoles d’ingénieurs.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

Après le séisme, le défi éducatif du Maroc sous les tentes

Après le puissant et dévastateur tremblement de terre du 8 septembre, les enfants marocains se rendent à l’école et reçoivent les cours sous des tentes. Certains ont du mal à s’adapter, tandis que d’autres tentent d’« oublier la tragédie ».

Une école musulmane fermée à Villeurbanne

La préfecture de Villeurbanne a procédé à la fermeture d’une école musulmane, accueillant d’ordinaire une centaine d’enfants en primaire. Les parents se voient contraints d’inscrire leurs enfants dans d’autres établissements.

Maroc : constat inquiétant pour les élèves

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) pour 2022, révélant des difficultés majeures dans l’apprentissage au sein de l’école...

Maroc : augmentation des salaires des enseignants-chercheurs avant fin 2022

Le chef du gouvernement a fait part de son intention d’augmenter les salaires des enseignants-chercheurs avant la fin de 2022, et de signer un accord avec le syndicat avant la fin de l’année. Cette décision a été prise lors d’une réunion entre Aziz...

Très difficile d’envoyer de l’argent aux étudiants marocains en Russie

Le gouvernement a apporté des clarifications concernant la loi de change en vigueur, notamment le mode opératoire des transferts d’argent pour les étudiants marocains à l’étranger. Les mères de familles marocaines peuvent toujours soutenir leurs...

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...