Recherche

Europe : une victoire pour le Maroc dans le domaine agricole

© Copyright : DR

5 avril 2021 - 22h00 - Maroc - Par: S.A

Le Parlement européen n’a pas donné suite à la requête du parti espagnol VOX, qui a demandé à la Commission de l’Union européenne (UE) de revoir les importations de produits agricoles marocains.

L’eurodéputée espagnole Mazaly Aguilar, membre de parti VOX, parti d’extrême droite a vu sa demande être rejetée par la Commission de l’Union européenne (UE). Telle est la décision prise par Janusz Wojciechowski, commissaire européen à l’agriculture. L’élue espagnole avait adressé une question écrite à la commission de l’UE suite à la plainte de partis des conservateurs et réformistes européens. S’il est vrai que le responsable européen est au courant de l’augmentation des importations de fruits et légumes en provenance du Maroc – de 1 million de tonnes en 2015 à 1,3 million de tonnes en 2019 – ces dernières années, il n’est pas tout de même près de revoir l’actuel schème. « Pour le moment, la Commission ne prévoit aucune modification du système existant », a déclaré Janusz Wojciechowski.

Mazaly Aguilar accuse les agriculteurs marocains d’avoir commis une fraude lors de l’exportation de leurs produits vers l’Union européenne. À l’en croire, les associations d’agriculteurs espagnols ont signalé des pratiques frauduleuses présumées au Maroc à l’Office européen de lutte antifraude (OLAF). Janusz Wojciechowski n’y croit pas et affiche son opposition à toute manœuvre visant à mettre à mal l’exportation de produits agricoles marocains. Il a fait savoir que l’allégation du parti VOX fait suite à celles du secteur agricole. Les agriculteurs espagnols ont maintes fois dénoncé des pratiques de fraude présumées au Maroc. « L’OLAF peut ouvrir une enquête s’il existe des preuves suffisantes de fraude ou de toute autre activité illégale portant atteinte aux intérêts financiers de l’UE », a suggéré le commissaire européen.

Ce n’est pas la première fois que le lobby agricole espagnol se ligue contre les agriculteurs marocains. En février, Gabriël Mato, membre du Parti populaire canarien (PP) les avait déjà attaqués en demandant à la Commission européenne d’ouvrir une enquête sur « le préjudice subi par les producteurs européens du fait du non-respect du paiement des droits de douane sur les produits agricoles importés du Maroc ».

Mots clés: Union européenne , Espagne , Agriculture , Importations

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact