L’Espagne s’attaque à nouveau à la tomate marocaine

1er juillet 2020 - 08h00 - Espagne - Ecrit par : S.A

La Fédération espagnole des associations de producteurs exportateurs de fruits, légumes, fleurs et plantes vivantes (FEPEX) a une fois de plus attaqué la tomate marocaine.

La FEPEX a demandé à la Commission européenne (CE) de modifier la VFI instaurée en octobre 2014 dans le cadre de la réforme de la Politique agricole commune (PAC), rapporte Les Inspirations Eco. En d’autres termes, la fédération appelle au changement des conditions d’accès de la tomate marocaine au marché européen, particulièrement le mode de calcul de la Valeur forfaitaire d’importation (VFI) vers le marché communautaire européen.

La FEPEX explique le bien-fondé de sa demande : les exportations espagnoles ont enregistré une baisse de 12% vers l’UE entre octobre 2019 et avril 2020 par rapport à la campagne précédente avec 518 520 tonnes à cause de la forte concurrence de la tomate du Maroc. Selon les données de la fédération, le royaume a exporté 432 274 tonnes durant cette même période.

La fédération suggère de ne tenir compte que des prix des tomates rondes. Ces prix ont été pris en considération pour la fixation du prix d’entrée conventionnel de l’Accord d’association entre l’Union européenne (UE) et le Maroc. En outre, la FEPEX estime que les informations collectées sur le Maroc ne renseignent pas sur la réalité du marché.

En mars dernier, la FEPEX, l’association d’organisations de producteurs "Tomates et concombres de France" (AOPn) et la Confédération italienne de l’agriculture (CIA) avaient déjà adressé une requête au commissaire européen à l’Agriculture pour le changement des conditions d’accès de la tomate marocaine à l’UE lors d’une réunion tenue via visioconférence, rappelle la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Agriculture

Aller plus loin

La tomate marocaine a toujours la cote en Europe

La tomate marocaine est très présente sur les marchés européens en dépit de la crise sanitaire liée au coronavirus. La campagne d’exportation a démarré sur les chapeaux de roues.

L’Espagne craint la tomate marocaine

Dans le cadre de la stratégie «  Génération Green 2020-2030  », le Maroc entend doubler les exportations agricoles sur la période. Cette perspective ne rassure pas la fédération...

La Russie ne veut pas des tomates marocaines

Les autorités russes, de commun accord avec leurs producteurs, cherchent des prétextes pour bloquer les exportations de la tomate marocaine sur leur territoire. Elles attribuent...

Europe : une victoire pour le Maroc dans le domaine agricole

Le Parlement européen n’a pas donné suite à la requête du parti espagnol VOX, qui a demandé à la Commission de l’Union européenne (UE) de revoir les importations de produits...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

Camions attaqués en Europe : le Maroc hausse le ton

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a dénoncé lundi les récentes attaques d’agriculteurs européens contre des cargaisons de fruits et légumes marocains, faisant observer que l’Union européenne (UE) tire davantage profit de...

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Exportations d’avocats : le Maroc va établir un nouveau record

La sécheresse qui touche le Maroc ne produira pas un impact négatif sur ses exportations d’avocats. Le royaume est en passe d’établir un nouveau record.

Le Maroc manque de lait

Annoncée depuis plusieurs mois par les professionnels du secteur, la pénurie de lait a été confirmée par le gouvernement lors du point de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole du gouvernement, la situation et due à plusieurs facteurs.

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.