Recherche

Un responsable algérien veut exclure le Maroc du Maghreb arabe

© Copyright : DR

1er mars 2021 - 20h40 - Maroc - Par: S.A

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Makri affirme que le «  Maroc doit choisir entre la normalisation avec Israël et l’Union du Maghreb », s’alignant ainsi derrière la proposition de Rached Ghannouchi, président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), qui a récemment appelé à une Union du Maghreb à trois excluant le royaume.

« Le Maroc a fait venir les sionistes jusqu’à nos frontières. On ne peut plus lui faire confiance sauf s’il décide de renoncer à la voie qu’il emprunte à présent, a estimé le chef de file du MSP. À ce moment-là, on en parlera ». Il a ajouté la Mauritanie à la liste proposée par le président de l’ARP : « Ghannouchi a parlé de la Tunisie, de l’Algérie et de la Libye et aurait oublié la Mauritanie. Nous, on ajoute celle-ci à ce trio ».

Abderrazak Makri a par ailleurs affirmé son attachement au Maghreb arabe. « Nous nous attachons au Maghreb arabe, et soutenons tout accord signé entre les quatre États et les autres vont suivre comme ce fut le cas pour l’Union européenne (UE)  », a-t-il dit.

Dans une interview à Radio Diwan FM, Rached Ghannouchi avait appelé à une Union du Maghreb à trois qui devrait être composée de la Libye, l’Algérie et de la Tunisie. « Cela devrait être le point de départ pour relancer le rêve de l’Union du Maghreb arabe, qui aidera à résoudre les problèmes de la Tunisie », avait-il déclaré, soulignant que le projet devrait inclure l’ouverture des frontières entre les trois pays afin de préserver un avenir commun pour les pays du Maghreb.

Mots clés: Diplomatie , Tunisie , Normalisation Maroc Israël

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact