Le parti d’extrême droite Vox veut un mur entre le Maroc et Ceuta

31 janvier 2021 - 18h40 - Espagne - Ecrit par : A.P

L’idée défendue par le porte-parole du parti d’extrême droite Vox, Carlos Verdejo, d’ériger un mur à la frontière pour protéger Ceuta d’une «  révolution au Maroc  » a surpris tous les groupes politiques de l’Assemblée locale. Après les débats, la motion a été rejetée.

Selon le parti Vox, construire un mur à la frontière de Ceuta servira à défendre la ville d’une future révolution au Maroc. Carlos Verdejo, le porte-parole du parti, a présenté cette proposition à l’Assemblée locale. « S’il y a une révolution au Maroc demain, comment allons-nous faire face aux masses de migrants marocains qui arrivent à Ceuta », s’est-il demandé.

Le parti d’extrême droite considère que les associations humanitaires qui œuvrent pour l’accompagnement et l’intégration des migrants résidant illégalement à Ceuta, sont des « mafias » dédiées à la traite des êtres humains. C’est pourquoi Carlos Verdejo a plaidé pour la suppression des budgets des villes, de toutes les aides publiques destinées à ces entités.

Le porte-parole de Vox a également demandé à l’Assemblée un accord pour exhorter le gouvernement espagnol à appliquer les accords de retour des migrants signés avec des pays tiers dont le Maroc.

Pour défendre sa proposition, Verdejo est allé jusqu’à soutenir, sans aucune statistique, que les zones à forte occupation de migrants, sont les plus touchées par la pandémie du coronavirus. Se référant ensuite aux données du ministère de l’Intérieur, il a évoqué une augmentation de l’arrivée de migrants dans la ville. Une information réfutée par l’adjoint du MDyC, Fátima Hamed, qui a rectifié que selon le ministère de l’Intérieur, 770 migrants sont arrivés dans la ville en 2020, soit 1 207 de moins que l’année précédente.

Après cette présentation du porte-parole de Vox, le socialiste Manuel Hernández a accusé Vox de promouvoir le populisme et de suivre le chemin tracé par l’ancien président américain, Donald Trump. Le député de Caballas, Mohamed Ali, a dénoncé quant à lui l’intention du parti Vox de « criminaliser » les migrants et de les accuser, sans preuves, de propager le coronavirus en Espagne.

Au terme des échanges, la motion a finalement été rejetée par l’Assemblée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immigration clandestine - Espagne - Ceuta (Sebta)

Aller plus loin

Vox, spécialiste des fake news sur les Marocains

L’insécurité et l’islamisation de la Catalogne. Ce sont les deux principaux thèmes développés par le parti d’extrême droite VOX au cours de cette campagne électorale. Le parti...

Aid al-Adha : Vox se plaint de l’influence du Maroc

La section Ceuta du parti d’extrême droite Vox reproche au gouvernement de reporter le Conseil des porte-parole initialement prévue pour le mercredi 21 juillet, rappelant que la...

Vox veut protéger Ceuta et Melilla contre les menaces marocaines

Le secrétaire général de Vox, Javier Ortega Smith, a fait, depuis la place España à Melilla, une déclaration de soutien à Ceuta et Melilla, promettant « la protection des...

Espagne : Vox utilise le meurtre d’un religieux pour salir les Marocains

Le présumé auteur du meurtre du sacristain de l’église d’Alcalá La Réal, n’est pas un Marocain, comme l’indiquait la rumeur lancée par le parti d’extrême-droite Vox sur les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Éric Ciotti met en avant les liens « très puissants » entre le Maroc et la France

Le président du parti Les Républicains, Éric Ciotti, a plaidé pour la réparation des erreurs passées et critiqué le manque de considération envers le Maroc. Dans une déclaration à la presse, M. Ciotti a souligné l’importance des liens « très puissants...

Des Marocains à la rue : la détresse d’une famille en Espagne

Un couple marocain et ses trois filles mineures âgées de 12, 8 et 5 ans sont arrivés clandestinement à Pampelune en provenance du Maroc il y a un mois, cachés dans une remorque chargée de légumes. Sans ressources ni aide, ils sont à la rue depuis...

En réponse au Qatargate, le Maroc ne respecte plus les accords de renvoi des déboutés d’asile

Depuis l’éclatement du scandale de corruption connu sous le nom de « Qatargate », les difficultés pour renvoyer les Marocains déboutés de leur demande d’asile vers leur pays d’origine se sont accrues.

Immigration : l’aide européenne est « en deçà » des dépenses du Maroc

Le directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré que les 500 millions d’euros d’aide de l’Union européenne pour lutter contre l’immigration illégale pour la période...

Des soldats marocains accusés d’avoir tiré à balles réelles sur des migrants

L’Espagne a ouvert une enquête concernant des allégations de tirs sur des migrants tentant de rejoindre les îles Canaries depuis le Maroc. Une association caritative affirme que des soldats marocains auraient ouvert le feu sur ces migrants,...

Les Marocains parmi les plus expulsés d’Europe

Quelque 431 000 migrants, dont 31 000 Marocains, ont été expulsés du territoire de l’Union européenne (UE) en 2022, selon un récent rapport d’Eurostat intitulé « Migration et asile en Europe 2023 ».

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Forte augmentation de demandeurs d’asile marocains en Europe

L’Union européenne a enregistré en 2022 un nombre record de demandes d’asile. Parmi les demandeurs, de nombreux Marocains dont le nombre a bondi.