Face à l’impossibilité de retourner en Chine, les étudiants marocains appellent à l’aide

17 août 2020 - 21h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Alors que les étudiants marocains en Europe sont autorisés à rejoindre leurs écoles à quelques semaines de la prochaine rentrée scolaire, ceux de la Chine sont bloqués au Maroc. Ils appellent les autorités à l’aide.

Ils sont un millier d’étudiants établis dans plusieurs villes chinoises à faire face à cette difficulté. La cause ? Les procédures de voyage vers ce pays d’Asie. Au dire du coordinateur du groupe des étudiants marocains en Chine, Nizar Orhai, les études à distance ont montré leurs limites en raison du décalage horaire, estimé à sept heures. "C’est pourquoi, ils doivent absolument retourner en Chine pour pouvoir reprendre leurs études", confie-t-il à Hespress.

Face à cette situation, il dit avoir "contacté l’ambassade de Chine au Maroc, l’ambassade du Maroc en Chine et le bureau des relations extérieures". Sans succès. "Nous n’avons reçu aucune réponse à ce jour alors que des étudiants d’autres pays comme l’Inde et le Pakistan ont reçu des réponses et ont pu obtenir des facilités de voyage", déplore le jeune étudiant. Il plaide pour des facilités de voyage afin que tous les étudiants marocains en Chine poursuivent leurs études comme il se doit.

Le roi Mohammed VI avait ordonné le rapatriement des étudiants marocains de Wuhan après l’apparition du Covid-19. Ces étudiants attendent désormais l’aide des autorités du royaume pour retourner en Chine.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Chine - Etudiants - Education

Aller plus loin

Bloqués en Chine, des Marocains lancent un appel de détresse au roi

Des étudiants résidant à Chengdu, au centre-ouest de la Chine, ont également lancé, ce mercredi 5 février, un appel de détresse aux autorités marocaines en vue de leur...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maîtrise de l’anglais : le Maroc à la traîne

Alors que les Marocains délaissent de plus en plus le français pour l’anglais, le Maroc est encore à la traîne quant à la maitrise de langue de Shakespeare.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.

Maroc : voici le calendrier scolaire et des examens

Le calendrier de l’année scolaire 2022-2023 pour l’enseignement primaire, collégial, secondaire et le brevet de technicien supérieur (BTS) a été publié, par le ministère en charge de l’Éducation. En voici le détail.

Maroc : les gifles toujours présentes à l’école

Une récente enquête du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) lève le voile sur la persistance de pratiques de punitions violentes dans les établissements scolaires marocains.

Pénurie de médecins au Maroc : Le système de santé à bout de souffle

La pénurie de médecins persiste au Maroc. Par ailleurs, la réduction de la durée de formation en médecine suscite actuellement une vive protestation de la part des étudiants.

L’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur, une priorité pour le Maroc

Le Maroc accorde une place de choix à l’apprentissage de l’anglais dans l’enseignement supérieur. Une réforme est en cours.

Vacances scolaires : alerte d’Autoroute du Maroc

La Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) a recommandé aux usagers de se renseigner sur l’état du trafic à l’occasion des vacances scolaires qui débutent ce week-end.

Mohammed VI nomme les membres du Conseil Supérieur de l’Éducation

Le roi Mohammed VI a procédé mercredi à la nomination des membres du Conseil Supérieur de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CSEFES). Cet organe composé de 20 membres a pour objectif de définir les politiques publiques dans...

L’enseignement de la langue amazighe généralisé dans les écoles marocaines

Le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports vient d’annoncer son plan de généralisation de l’enseignement de la langue amazighe dans tous les établissements du primaire d’ici à l’année 2029-2030.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...