Pas de famine au Maroc

23 avril 2020 - 12h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Contrairement à ce que certains Saoudiens et Émiratis agitent dans l’opinion en ces temps de covid-19, le Maroc ne fait aucunement face à une crise alimentaire. Avec ses terres agricoles, les Marocains produisent bien au-delà de leurs besoins.

Les échanges commerciaux entre le Maroc et le couple Émirats arabes unis - Arabie Saoudite, affichent un déficit chronique favorable audit couple, fait savoir EcoActu. Les chiffres provisoires de 2019 montrent que le déficit est de l’ordre de 18,65 Mds de DH contre un déficit de 16,98 Mds de DH en 2018. Les exportations du Maroc vers ces deux pays se limitaient en 2019 à 1,85 Md de DH contre 1,76 Md de DH en 2018, tandis que les importations du Maroc depuis ces mêmes pays sont évaluées à 20,50 Mds de DH en 2019 contre 18,74 Mds de DH en 2018.

Ce déficit commercial ne met pas le Maroc dans une position de dépendance. D’autant que l’essentiel des importations (60 %) est composé de produits associés à l’énergie et aux mines. Les citoyens de ces deux pays, qui critiquent vertement le royaume et publient des fake news sur l’alimentation de sa population, devraient plutôt se préoccuper de l’effondrement des cours du pétrole, seule source d’enrichissement de l’Arabie Saoudite et des Émirats arabes unis.

C’est dire que ceux qui déclarent que la famine touche la population marocaine en cette période de crise alimentaire ont tout faux. Avec ses terres si généreuses et fertiles, le Maroc nourrit sa population et celle d’autres pays, y compris l’Arabie Saoudite et des Émirats arabes unis.

Au titre de l’année 2019, le royaume a exporté vers ces deux pays des produits laitiers pour 93 MDH, des légumes pour 78 MDH, des fruits pour 238 MDH, du café, thé et épices pour 11 Mds de DH, des graisses et huiles pour 17 MDH, des préparations de viande et de poissons pour 35 MDH, des préparations de fruits et légumes pour 45 MDH, de préparations alimentaires diverses pour 30 MDH, des préparations à base de céréales pour 13 MDH…

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Importations - Exportations - Arabie saoudite - Agriculture - Emirats Arabes Unis - Alimentation

Aller plus loin

Maroc : les exportations agroalimentaires toujours à la hausse malgré le covid-19

Le coronavirus est loin de toucher les exportations agroalimentaires. Les exportations des produits maraîchers affichent une croissance de 3 % tandis que celles des fruits...

Maroc : les exportations agro-alimentaires explosent

Le Maroc a connu un boom de ses exportations agro-alimentaires, entre 2010 et 2018. Les exportations sont passées de 29,3 milliards de DH à 57,7 milliards de DH au cours de...

L’économie marocaine repose sur "la prostitution", selon un journaliste saoudien

Le journaliste saoudien, Fahid Al Shamri, a attaqué frontalement le Maroc dont l’économie reposerait sur "la prostitution". Des propos qui font polémique.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la quête d’autosuffisance en dattes face aux défis climatiques

Le Maroc est le septième producteur mondial de dattes, avec un volume de 170 000 tonnes par an. Toutefois, des défis restent à relever pour le développement de la filière et satisfaire la demande nationale.

Les Marocains paieront plus cher certains produits

En raison d’une décompensation annoncée, les prix de certains produits de grande consommation comme le gaz, la farine et le sucre reviendront plus cher aux consommateurs marocains.

Le Maroc profite grandement de la forte augmentation des ventes de phosphate

À fin août dernier, les recettes des exportations marocaines de phosphates et de dérivés ont fortement augmenté, atteignant 7,89 milliards de dirhams (MMDH), soit une progression de 67,7% par rapport à un an auparavant.

Le prix du phosphate à l’international profite aux exportations marocaines

La hausse des exportations marocaines de phosphates et dérivés, observées depuis le début de l’année, se poursuit. À fin septembre dernier, les recettes ont fortement progressé de 66,6%, au lieu de 45,4% un an auparavant, indique la Direction des...

Maroc : les agriculteurs rattrapés par l’impôt

Au Maroc, les petits agriculteurs exploitants agricoles exonérés d’impôts réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5 millions de dirhams, doivent désormais remplir une déclaration de revenus, a récemment rappelé la Direction générale des impôts (DGI).

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Maroc : 3,7 milliards de dirhams de subventions au secteur agricole

Le gouvernement maintient son soutien au secteur agricole. Cette année, 3,7 milliards de dirhams de subventions seront affectés au secteur, pour un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

L’avocat : l’or vert qui assoiffe le Maroc

La culture de l’avocat nécessite une importante quantité d’eau. Au Maroc, des voix s’élèvent pour appeler à l’interdiction de cette culture, en cette période de sécheresse sévère et de stress hydrique.

Ramadan 2023 : les filles du Prince Moulay Ismaïl préparent chebbakia (photos)

À l’instar de nombreuses familles marocaines, celle du Prince Moulay Ismaïl, cousin du roi Mohammed VI, s’est préparée pour le mois du ramadan qui a débuté au Maroc et dans de nombreux pays arabes, jeudi 23 mars.