Faurecia ouvre une usine à Salé, 1300 emplois à la clé

15 juillet 2017 - 13h00 - Economie - Ecrit par : Bladi.net

Le secteur de l’automobile continue à investir au Maroc et surtout à recruter en masse. jeudi, la nouvelle usine de Faurecia a été inaugurée dans la zone franche Technopolis de Salé.

Cette nouvelle unité, la troisième du groupe dans le pays, va fabriquer chaque jour 10.000 coiffes de cuir et textiles de sièges automobile pour les Peugeot 3008 et 5008. En tout, 170 millions de dirhams ont été investis par le géant français qui vient de recruter 1300 personnes avec une promesse de 1800 dans quelques mois.

« Le fait que le groupe PSA s’implante au Maroc a été un facilitateur. S’il n’était pas là, peut-être que Faurecia aurait eu à réfléchir à deux fois », reconnaît le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, qui s’est dit heureux à chaque fois qu’il inaugure une nouvelle usine dans le pays. « Je ne peux pas vous exprimer le bonheur que je ressens à des moments solennels comme l’inauguration d’une usine », a-t-il affirmé.

Faurecia ne compte pas en rester là. Dès l’année prochaine, une nouvelle usine sera implantée à Kénitra, non loin de la nouvelle usine PSA Peugeot-Citroën actuellement en construction, permettant au groupe d’atteindre 4000 employés, soit légèrement plus que ce qui était prévu, mais tout de même un peu moins que ce qu’espérait le ministre qui tablait sur 6000 emplois.

Pour les atteindre, il faudra sans doute attendre un troisième constructeur. Une question soulevée directement par le directeur général Faurecia, Patrick Koller, mais aucun nom n’a encore été donné par Elalamy. « Je vous le dirai quand je le saurai », s’est-il contenté de dire.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Automobile - Salé - Moulay Hafid Elalamy - Peugeot Citroën Kénitra (Stellantis) - Faurecia

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : 100 milliards de dirhams d’exportations automobiles cette année

Le secteur automobile marocain devrait réaliser cette année un chiffre d’affaires record de 100 milliards de dirhams en termes d’exportation de véhicules, a annoncé mardi Ryad Mezzour, le ministre de l’Industrie et du commerce.

Une voiture 100 % marocaine pour concurrencer Tesla Model Y et Mercedes EQA

La start-up marocaine Atlas E-Mobility a récemment annoncé ses plans pour le futur : la création d’une voiture électrique, dont le nom reste encore mystérieux. Ce véhicule, promettant simplicité et fonctionnalité, va s’inspirer de l’esthétique...

Maroc : des GPS pour traquer les voitures des fonctionnaires

Au Maroc, une ONG appelle à l’installation d’antennes GPS sur les véhicules de service affectés à certains fonctionnaires afin d’éviter leur utilisation à des fins privées.

Du nouveau pour la NamX, la voiture à hydrogène créé par un Marocain

Le constructeur franco-marocain NamX dirigé par le Marocain Faouzi Annajah, en collaboration avec le carrossier italien Pininfarina, a dévoilé la technologie qu’il utilisera pour son NamX Huv, un nouveau véhicule à hydrogène révolutionnaire.

La Ferrari 250 GT Coupé du roi Mohammed V est à vendre

Dans quelques semaines, une Ferrari 250 GT Coupé Spéciale de 1956, ancienne possession du Roi Mohammed V, trouvera un nouveau propriétaire lors d’une vente aux enchères organisée par RM Sotheby’s.

Le Maroc, nouvel eldorado des batteries de voiture électrique ?

Le Maroc se donne les moyens pour devenir le prochain hub pour la batterie électrique. Il mise également sur l’expertise de Rachid Yazami, le scientifique marocain qui a inventé l’anode graphite pour les batteries lithium-ion.

Voitures électriques au Maroc : 2 500 nouvelles bornes à horizon 2026

Le Maroc s’active pour devenir un marché de vente attractif pour les véhicules électriques. L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME) composée d’entreprises des secteurs de l’électricité et de l’automobile mettra...

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.

Boom de l’automobile, chute du phosphate : les deux visages de l’économie marocaine

Le secteur automobile marocain a connu une forte croissance de ses exportations, atteignant près de 116,38 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2023, selon les dernières données de l’Office des changes.

Les Marocains plébiscitent encore Dacia

Le Maroc a vendu 12 084 voitures neuves à fin janvier 2024, ce qui représente une hausse de 6,63 % par rapport à la même période de l’année précédente, selon les données actualisées de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM).