« Faut-il brûler les homos », la couverture lamentable de Maroc Hebdo

12 juin 2015 - 09h53 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

L’hebdomadaire Maroc Hebdo, sans doute en manque de lecteurs, a décidé cette semaine de revenir sur le débat sur l’homosexualité, mais à sa manière. « Faut-il brûler les homos », se demande ainsi le magazine.

Après avoir fait une couverture sur le péril noir, pour dénoncer « l’immigration en provenance d’Afrique », le magazine en remet une couche cette semaine en parlant du débat sur l’homosexualité. « Le ministère de la Santé appelle à la dépénalisation de l’homosexualité au Maroc. Certes, c’est un droit individuel. Mais, quid de la morale et des valeurs religieuses ? », écrit le magazine sur sa page Facebook.

Cette couverture a été jugée lamentable sur les réseaux sociaux. Beaucoup ont rappelé au magazine que la nouvelle constitution votée en 2011, dans son article 23, « proscrit tout appel à la haine, la violence et le racisme ».

Certains internautes ont même appelé les lecteurs à signaler cette page au réseau social américain pour qu’elle soit désactivée.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Presse - Liberté d’expression - Homosexualité Maroc - Maroc Hebdo International

Aller plus loin

Femen : Manifestation de colère devant l’ambassade de France à Rabat

Un peu plus d’un millier de personnes (6000 selon les autorités) se sont rassemblées hier devant l’ambassade de France à Rabat pour protester contre l’opération coup de poing...

« Faut-il brûler les homos » une association porte plainte en France contre Maroc Hebdo

Le couverture choc de l’hebdomadaire marocain Maroc Hebdo « Faut-il brûler les homos » vient de prendre une tournure judiciaire en France et pourrait valoir au magazine...

Après sa couverture homophobe, Maroc Hebdo retiré des kiosques

Moins de 24h après avoir sorti son dernier numéro sur les homosexuels, l’hebdomadaire Maroc Hebdo a décidé de le retirer des kiosques mais aussi sur son site internet. Il est...

Le collectif gay marocain « Aswat » se désolidarise du Femen

Le collectif gay marocain Aswat (Voix) vient de se désolidariser des actions menées par le groupe féministe et farouchement anti-islamn Femen qui s’est illustré il y a deux...

Ces articles devraient vous intéresser :

« Deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas décider de passer leur vie ensemble au Maroc »

Dans son film Le bleu du caftan, la cinéaste marocaine Maryam Touzani aborde plusieurs sujets notamment l’homosexualité au Maroc, où les homosexuels vivent souvent cachés, dans la peur d’être découverts, et parfois dans la honte.

Maroc : une série télévisée accusée de faire l’apologie de l’homosexualité

La série « 2 wjoh » (deux visages) aborde-t-elle l’homosexualité ? C’est en tout cas ce que semblent dénoncer de nombreux internautes sur les réseaux sociaux après la diffusion d’un extrait du teaser de la série qui sera diffusée tous les jours à 19h45...

Des conseils pour les LGBT désireux de se rendre au Maroc

Habituée des voyages, une lesbienne prodigue des conseils sécurité aux membres de la communauté LGBT désireux de voyager au Maroc et dans d’autres pays comme la Russie.

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Le Maroc s’inquiète de « l’influence croissante des homosexuels »

Abdellatif Ouahbi, ministre de la Justice et secrétaire général du Parti authenticité et modernité (PAM), s’est exprimé une fois de plus sur l’homosexualité. Au Maroc, les pratiques homosexuelles restent punies par la loi.

« Comment sortir du monde ? », le premier roman poignant de Marouane Bakhti

« Comment sortir du monde ? » C’est le titre du tout premier roman du Franco-marocain Marouane Bakhti, paru aux Nouvelles Éditions du réveil en mars 2023. Il y raconte la vie, telle qu’elle vient, dans une famille biculturelle. Un récit éblouissant.

Le Magazine Marianne censuré au Maroc

L’hebdomadaire français Marianne (numéro 1407) a été interdit de distribution au Maroc, en raison d’un dessin caricatural jugé offensant pour le prophète Mohammad.

Tollé après la caricature du roi Mohammed VI par Charlie Hebdo

Le Conseil National de la Presse (CNP) a fermement condamné ce qu’il qualifie d’«  acte criminel odieux » du journal français Charlie Hebdo, l’accusant de s’attaquer directement au Roi Mohammed VI.

Écoles françaises au Maroc : polémique sur l’homosexualité

Chakib Benmoussa, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, s’est exprimé sur l’adoption par des institutions éducatives étrangères au Maroc de programmes promouvant l’homosexualité.