Recherche

Un magistrat marocain veut renoncer à sa nationalité

© Copyright : DR

1er juin 2015 - 15h10 - Maroc

Mohamed Kandil, juge du tribunal de première instance de Laâyoune, suspendu de ses fonctions pour "atteinte à la déontologie de la fonction", vient d’affirmer qu’il veut renoncer à sa nationalité marocaine pour dénoncer l’injustice dont il se dit victime.

Le magistrat s’était fait connaître en dénonçant en décembre dernier, preuves à l’appui, des malversations dont les auteurs seraient le greffier et le président du tribunal de première instance de Laâyoune.

Le juge déchu de ses fonctions affirme aujourd’hui qu’il a été victime d’une tentative de meurtre, avançant que l’Etat protège les vrais coupables. "J’ai été victime de discrimination en tant que citoyen marocain. On m’a suspendu car j’ai dénoncé la corruption. On a porté atteinte à ma dignité et mon honneur. Je vais donc envoyer par poste ma demande de renonciation à ma nationalité marocaine", rapporte Al Yaoum citant un passage écrit par le magistrat sur sa page Facebook.

Sur la même page du réseau social américain, Mohamed Kandil aurait écrit auparavant qu’il avait rompu l’acte d’allégeance au roi Mohammed VI, mais le magistrat affirme qu’il ne l’avait pas fait, mais que son compte avait été piraté.

Mots clés: Mohammed VI , Droits et Justice , Corruption , Laayoune , Facebook , Ministère de la Justice et des Libertés

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact