Un faux avocat démasqué et arrêté au tribunal de Berrechid

31 décembre 2021 - 14h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

Alors qu’il se faisait passer pour un avocat, un individu a été démasqué puis arrêté au tribunal de première instance de Berrechid. Il a réussi à escroquer plusieurs personnes.

Fin de manœuvres pour un faux avocat. Un individu a été arrêté le 28 décembre dernier en flagrant délit au tribunal de première instance de Berrechid pour avoir escroqué plusieurs personnes en usurpant le titre d’avocat, rapporte Assabah. Il se présentait devant ses victimes « minutieusement choisies » en tant que jeune avocat exerçant dans ce tribunal. Il promettait de les défendre devant la justice avant de les escroquer.

À lire : Le faux avocat qui abusait de la crédulité de ses victimes

Le faux avocat réclamait d’importantes sommes d’argent en fonction de leur statut social. Au départ, il escroquait ses victimes à l’extérieur du tribunal. La recherche effrénée de gain facile l’a poussé à se rendre au tribunal où il a escroqué plusieurs personnes. Sa dernière tentative a échoué. Il a été interpellé en flagrant délit. Il lui est attribué plusieurs opérations de fraude. Une enquête judiciaire a été ouverte.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Berrechid - Arrestation

Aller plus loin

Le faux avocat qui abusait de la crédulité de ses victimes

Un faux avocat a été placé dans la prison locale d’Ait Melloul, en attendant l’ouverture de son procès, pour usurpation d’identité, fraude, escroquerie, tentative d’induire une...

Inezgane : un faux avocat condamné à 5 ans de prison ferme

Le tribunal de première instance d’Inezgane a condamné un individu à cinq ans de prison ferme assortie d’une amende de 15.000 dirhams pour escroquerie et usurpation du titre...

Un faux substitut du procureur arrêté à Berrechid, ses complices en fuite

Les éléments de la police judiciaire de Berrechid ont réussi à arrêter un faux substitut du procureur qui sévissait à Casablanca. Cet homme, au casier de judiciaire déjà bien...

Marrakech : faux juge, vrai arnaqueur

Les éléments de la gendarmerie de Marrakech ont procédé à l’interpellation d’un individu qui faisait croire à ses victimes qu’il était juge.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Plaidoyer pour l’abolition de la peine de mort au Maroc

La lutte contre l’abolition de la peine capitale est toujours d’actualité au Maroc. En témoigne la récente participation des réseaux et militants marocains contre la peine de mort, à la 8ᵉ édition du congrès mondial qui s’est tenu à Berlin du 18 au 25...

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».