Une affaire d’escroquerie au tribunal d’Aïn Sebaâ

14 octobre 2022 - 17h44 - Maroc - Ecrit par : A.T

Le tribunal correctionnel d’Aïn Sebaâ serait miné par la corruption. Des responsables judiciaires seraient impliqués dans une affaire d’extorsion pour un rôle d’intermédiation dans le dossier d’un individu.

Un autre scandale d’intermédiation. Dans une vidéo, le commercial d’un projet immobilier à Mansouria a affirmé avoir été victime d’une escroquerie orchestrée par des responsables au sein de ce tribunal, rapporte Assabah.

Selon les révélations, ces derniers lui ont déjà soutiré la somme de 2,8 millions de dirhams, lui promettant de le disculper dans un dossier judiciaire dans lequel il est poursuivi devant le tribunal d’Aïn Sebaâ. Chose que les maitres-chanteurs ont prouvé puisqu’une fois le montant transféré, une grande partie des preuves déposées contre lui ont été retirées.

A lire  : Une employée du tribunal de Casablanca épinglée pour corruption

Cependant, souligne le journal, les menaces sur la victime ont continué, puisque ces « intermédiaires » sont revenus à la charge en l’informant qu’un des juges du tribunal de Aïn Sebaâ insiste pour toucher sa part. Dépassé, le principal concerné a décidé de dénoncer le chantage à travers une vidéo dans laquelle il exhorte les autorités judiciaires à ouvrir une enquête.

L’homme assure disposer d’enregistrements téléphoniques pour étayer ses propos. Des audios où l’on apprendrait qu’une personne ayant détourné plus de 10 millions de dirhams a été acquittée grâce à l’intervention des intermédiaires, et que le fils d’un richissime homme d’affaires n’a été condamné qu’à de la prison avec sursis alors qu’il serait lié à un homicide.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Droits et Justice - Corruption - Escroquerie

Aller plus loin

Une employée du tribunal de Casablanca épinglée pour corruption

L’affaire qui secoue le tribunal de première instance de Casablanca n’a pas fini de livrer tous ses secrets. Une autre employée de la juridiction est poursuivie pour corruption.

Maroc : un ex-parlementaire condamné pour escroquerie

Jugé devant le tribunal de première instance d’Aïn Sebaa à Casablanca pour escroquerie financière, l’ex-parlementaire Babour Sghir, membre de l’Union constitutionnelle (UC), a...

L’ex-mari d’une avocate accusée d’une vaste escroquerie en fuite au Maroc

Une avocate, gérante de King Family Lending LLC, un établissement de crédit basé à Newport Beach (Californie) est accusée d’une vaste escroquerie de 10 millions de dollars. Pour...

Un élu du PAM accusé d’avoir arnaqué des candidats à l’immigration

Un élu du Parti authenticité et modernité (PAM) à Casablanca est visé par une plainte pour escroquerie et émission de chèques sans provision. Des candidats à l’immigration vers...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Prison : le Maroc explore les « jour-amendes »

L’introduction du système de jour-amende dans le cadre des peines alternatives pourrait devenir une réalité au Maroc. Une loi devrait être bientôt votée dans ce sens.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Hassan Iquioussen vs Gérald Darmanin : la justice se prononce aujourd’hui

Le tribunal administratif de Paris examine l’arrêté d’expulsion de Hassan Iquioussen, pris par le ministère de l’Intérieur, Gérald Darmanin, en juillet 2022. Cette audience déterminante permettra de statuer sur la possibilité de l’imam de revenir en...

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Maroc : révocation en vue des députés poursuivis par la justice

Les députés poursuivis par la justice pour détournement ou dilapidation de fonds au Maroc pourraient être déchus de leurs mandats. La Chambre des représentants s’apprête à voter des amendements dans ce sens.

Le Maroc cherche à mettre fin au mariage des mineures

En réponse à une question orale à la Chambre des Conseillers, le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi a renouvelé ce lundi 28 novembre, son engagement à mettre un terme au mariage des mineures.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.

Maroc : des élus communaux corrompus révoqués

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit part en croisade contre la corruption au sein des collectivités territoriales. Il a instruit les walis et gouverneurs à l’effet de révoquer les présidents de communes qui sont en situation de conflits...

Un ancien ministre interdit de quitter le Maroc après ses propos sur le roi Mohammed VI

Les autorités marocaines ont interdit à l’ancien ministre Mohamed Ziane de quitter le royaume, après ses déclarations contre le roi Mohammed VI dont il dénonçait l’absence prolongée.