Fermeture frontière Algérie-Maroc : après 26 ans, le chaud et le froid persistent

5 octobre 2020 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : J.K

La frontière Maroc-Algérie, fermée depuis les attentats de l’hôtel Atlas Asni en 1994, table l’échec du Maghreb Arabe et l’impuissance d’une Union Africaine, gangrenée par les enjeux du pouvoir. Le chaud et le froid persistent entre Alger et Rabat.

"Nous n’avons pas de problème avec le Maroc, et si c’est le cas, qu’il vienne le poser", rapportent El Khabar et Le Soir d’Algérie, faisant échos à la réponse du nouveau président algérien, interrogé sur les rapports de son pays avec le Maroc. C’est dire que malgré le Raï fédérateur de Cheb Khaled, les discordes, bien que dissimulées, existent toujours entre les deux pays qui s’opposent sur la scène diplomatique mondiale. La question du Sahara en constitue le motif.

Rabat accuse Alger de financer et d’armer les séparatistes du Front Polisario, qui ont perdu leur poigne depuis le cessez-le-feu prononcé par l’ONU en 1991. Et depuis, on assiste au blocage devenu traditionnel des réunions de coordination entre l’Union Africaine (qui reconnaît la RASD) et l’ONU qui l’accepte seulement comme observateur, avec comme résultat sur le terrain, la frontière qui reste toujours fermée entre les deux pays.

Cette situation caractérisée de dégel par l’ambassadeur de l’Union européenne en Algérie, John O’Rourke, est considérée comme un simple exercice de style de la part du pouvoir algérien.

À plusieurs reprises, le Roi Mohammed VI a exhorté l’Algérie à la réouverture des frontières. Le président algérien paraît favorable à cette invite, lui qui a transmis ses félicitations au Souverain, lors du 21ᵉ anniversaire de son accession au trône. Ainsi, on peut dire que les relations tendues sont en train de laisser place à un cadre tempéré et propice pour la réouverture des frontières.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Algérie - Frontières Maroc - Algérie

Aller plus loin

L’Algérie accepte la main tendue du Maroc

Le ministre algérien de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer a affirmé que son pays est favorable à l’initiative du roi Mohammed VI, visant à régler...

Abdelilah Benkirane plaide pour l’ouverture des frontières entre le Maroc et l’Algérie

L’une des raisons qui explique la situation tendue entre le Maroc et l’Algérie, est la fermeture de la frontière terrestre entre les deux pays. Pour l’ancien chef du...

«  Le régime algérien mène une guerre cachée qui cible les intérêts marocains  »

Opinant sur la brouille diplomatique entre l’Algérie et le Maroc au sujet des bases militaires, l’expert international sur les questions de sécurité et de terrorisme, Mohamed...

Le Maroc s’en prend à l’Algérie sur la question du Sahara

Le Maroc a réaffirmé lors de la réunion du haut niveau de la 75è session de l’Assemblée générale des Nations-Unies, sa détermination à trouver une solution définitive au...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ouverture exceptionnelle de la frontière entre le Maroc et l’Algérie

La frontière entre l’Algérie et le Maroc a été exceptionnellement ouverte cette semaine pour permettre de rapatrier le corps d’un jeune migrant marocain de 28 ans, décédé par noyade en Algérie.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.