Recherche

L’Algérie exige des excuses du Maroc

© Copyright : DR

25 février 2020 - 08h00 - Maroc

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé que les excuses de Rabat à Alger sont la condition sine qua non pour la réouverture des frontières terrestres avec le Maroc.

Alors candidat à la présidentielle de décembre 2019, Abdelmadjid Tebboune déclarait qu’il pourrait "revoir les relations algéro-marocaines dans le cas où le Maroc présenterait ses excuses au peuple algérien, qu’il a accusé d’être le commanditaire de l’attentat perpétré en 1994 dans l’hôtel Asni à Marrakech, et ayant suivi la décision unilatérale de l’Algérie de fermer ses frontières avec le royaume chérifien".

Cette déclaration du nouvel homme de l’Algérie est toujours d’actualité. D’autant que le président a souvent manifesté sa volonté de rouvrir les frontières terrestres de l’Algérie avec son voisin.

Dans une déclaration à TV Russia Today, le dirigeant algérien est revenu sur les raisons qui avaient motivé la fermeture des frontières. Selon ses dires, cette décision est uniquement liée à la mesure prise par le royaume au lendemain de l’attentat du 24 août 1994, survenu à l’hôtel Asni à Marrakech. Les autorités avaient imposé un visa aux Algériens ; ce qui avait visiblement agacé Alger.

Désormais, la réouverture des frontières terrestres reste conditionnée aux excuses qu’exige du Maroc, l’actuel président algérien.

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact