Prison et grosses amendes pour une affaire de faux visas Schengen à Fès

17 février 2021 - 15h30 - Maroc - Ecrit par : S.A

Le tribunal de première instance de Fès a condamné les principaux accusés dans l’affaire des faux visas Schengen à différentes peines de prison. Quinze autres accusés, dont cinq jeunes filles, ont bénéficié d’une relaxe.

Les principaux accusés dans cette affaire ont écopé de plus de 18 ans de prison cumulés pour faux et usage de faux, complicité dans l’immigration illégale, assistance à des personnes pour sortir du territoire national sans remplir les obligations réglementaires, rapporte Al Massae. Trois personnes, dont deux jugées par contumace ont été condamnées à une peine de deux ans de prison ferme et une amende de 10 000 dirhams pour leur implication dans ce réseau, un an de prison ferme et la même amende pour quatre autres prévenus poursuivis pour complicité dans l’immigration illégale de personnes et enfin 18 mois de prison ferme pour quatre autres mis en cause poursuivis pour falsification de documents administratifs, commerciaux et bancaires, détaille-t-on.

Ils sont au nombre de 34 les individus interpellés dans le cadre de l’enquête. Leurs interpellations font suite à une plainte déposée par le consulat de France à Fès contre un réseau de falsification de visas et d’autres documents administratifs. Le consulat avait découvert que des documents qui lui étaient présentés dans le cadre de demandes de visas Schengen étaient falsifiés. Les personnes interpellées sont originaires de différentes villes de la région, et sont majoritairement de jeunes chômeurs. Parmi eux, il y a également un employé de banque, un auxiliaire d’autorité et des fonctionnaires qui auraient aidé les membres de ce réseau à obtenir de fausses attestations administratives et bancaires pour soutenir les demandes de visas de plusieurs personnes.

Si onze d’entre eux ont été jugés et condamnés, d’autres poursuivis pour faux et usage de faux ne le sont pas encore. Quinze mis en cause, dont 5 jeunes filles ont, eux, bénéficié d’une relaxe.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Prison - Visa Schengen

Aller plus loin

Trafic de visas : arrestation de deux policiers à Oujda

Deux agents de police ont été arrêtés par la Brigade Nationale de la police Judiciaire (BNPJ) d’Oujda pour leur implication dans une affaire de falsification de visas...

Maroc : corruption et falsification de documents à Khouribga

Des responsables des services de l’État civil de la commune de Lagfaf, dans la province de Khouribga, seraient impliqués dans la vente fictive de pas-de-porte et la...

Maroc : démantèlement d’un réseau de trafic de faux visas

La police judiciaire de Casablanca, en coordination avec la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a démantelé un réseau de falsification de visas et...

L’Europe au Maroc : «  plus de visas, moins d’immigration clandestine  »

L’Union européenne est favorable à la facilitation des visas, ainsi qu’à une coopération avec le Maroc pour le retour de ses migrants illégaux. La commissaire européenne aux...

Ces articles devraient vous intéresser :