Corruption au Maroc : 9 ans de prison pour un ex-député

6 mars 2021 - 12h40 - Maroc - Ecrit par : I.L

Poursuivi pour corruption et détournement de fonds, un ancien parlementaire a écopé de 9 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 500 000 dirhams et à la confiscation de ses biens. Ses complices ont été également condamnés à de lourdes peines privatives de libertés et de fortes amendes.

Tout est parti de la plainte d’une association de protection des biens publics qui avait dénoncé avec preuves à l’appui ces actes de détournement de fonds publics. Cette plainte avait été précédée d’un rapport de l’Inspection générale du ministère de l’Intérieur qui avait mis à nu des contradictions entre les travaux exécutés et les études réalisées, rappelle Al Ahdath Al Maghribia.

Au terme du procès, le verdict a été très lourd pour le parlementaire et ex-président de la commune et ses complices. En plus des 9 ans de prison ferme, il a écopé d’une forte amende de 500 000 DH et à la saisie de près de 18 millions de DH.

Tout comme les autres complices, un entrepreneur a été condamné à 8 ans de prison, une amende de 80 000 dirhams et la confiscation de la somme de 8,6 dirhams. En ce qui concerne le directeur d’un cabinet d’études (M. L.S) également impliqué dans ce dossier, il a écopé de six ans de prison ferme, d’une amende de 100 000 dirhams et la confiscation de ses avoirs estimés à plusieurs millions de dirhams.

Quant à la femme architecte (N.B), elle a été condamnée à 5 ans de prison ferme, une amende de 50 000 dirhams et la confiscation de la somme de 8,6 dirhams. L’ingénieur de la municipalité, le chauffeur de l’ancien président de la commune et le comptable, pour leur part ont été respectivement condamnés à des peines de 1, 3 et 4 ans de prison ferme, ainsi qu’à des amendes allant de 40 000 à 120 000 dirhams.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Procès - Arrestation

Aller plus loin

Fès : un député cité dans une affaire de détournement de terres soulaliyates

Le député et président du Conseil provincial du Parti Authenticité et Modernité (PAM), impliqué dans une affaire de droits d’exploitation de terres soulaliyates, vient d’être...

Le Belgo-marocain Hicham Chakir remis en liberté conditionnelle

Placé sous mandat d’arrêt le 22 septembre dernier, le conseiller communal belge d’origine marocaine, Hicham Chakir, a été libéré sous conditions. Il avait été arrêté pour des...

Maroc : un député arrêté en flagrant délit de corruption

Saïd Zaïdi, membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et député de la circonscription de Benslimane, a été arrêté ce mardi 5 octobre, en flagrant...

Marrakech : l’arnaqueuse du palais du prince qatari au tribunal

Condamnée en première instance à deux ans de prison ferme, la responsable de la gestion des comptes du palais du prince du Qatar à Marrakech a comparu lundi devant la cour...

Ces articles devraient vous intéresser :

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Affaire "Hamza Mon Bébé" : Dounia Batma présente de nouvelles preuves

La chanteuse marocaine Dounia Batma confie avoir présenté de nouveaux documents à la justice susceptibles de changer le verdict en sa faveur.

Maroc : un ministre veut des toilettes pour femmes dans les tribunaux

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, s’est indigné face à l’absence de toilettes pour les femmes dans les tribunaux, ce qui selon lui constitue un « véritable problème » pour les détenues.

Un agriculteur espagnol attaque la famille royale marocaine

Le Tribunal de l’Union européenne a entendu mardi les arguments de l’entreprise Eurosemillas, spécialisée dans la production de semences sélectionnées, qui demande l’annulation de la protection communautaire des obtentions végétales pour la variété...

Corruption : Rachid M’barki reconnaît les faits

Après avoir juré, sous serment, en mars dernier devant la commission d’enquête parlementaire sur les ingérences étrangères, n’avoir jamais perçu de rémunération occulte en contrepartie de la diffusion d’informations erronées ou très orientées pour...

Réaction de la mère d’Achraf Hakimi après les accusations de viol

La mère du latéral droit marocain du PSG, Achraf Hakimi, a réagi aux accusations de viol portées par une femme de 24 ans contre son fils. Cette semaine, le joueur a été mis en examen par la justice.

Des ennuis judiciaires pour deux anciens ministres (15 milliards de DH en jeu)

L’Association marocaine de la protection des deniers publics vient de déposer une plainte devant la justice contre deux anciens ministres de la Jeunesse et des sports et d’autres responsables pour avoir dilapidé environ 15 milliards de dirhams.

Maroc : plus de droits pour les mères divorcées ?

Au Maroc, la mère divorcée, qui obtient généralement la garde de l’enfant, n’en a pas la tutelle qui revient de droit au père. Les défenseurs des droits des femmes appellent à une réforme du Code de la famille pour corriger ce qu’ils qualifient...

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Une famille marocaine au tribunal de Beauvais pour un mariage blanc

Une famille marocaine est jugée devant le tribunal de Beauvais pour association de malfaiteurs dans le but d’organiser un mariage blanc. Le verdict est attendu le 12 janvier 2023.