Le Belgo-marocain Hicham Chakir remis en liberté conditionnelle

7 octobre 2022 - 22h01 - Belgique - Ecrit par : G.A

Placé sous mandat d’arrêt le 22 septembre dernier, le conseiller communal belge d’origine marocaine, Hicham Chakir, a été libéré sous conditions. Il avait été arrêté pour des faits graves mais non encore avérés de corruption.

C’est la chambre des mises en accusation de Bruxelles qui a ordonné la libération sous conditions de Hicham Chakir (PS), conseiller communal à Molenbeek-Saint-Jean. Selon Me Karim Sedad, son avocat, l’élu local a été libéré le 26 septembre par la Chambre du Conseil, mais le parquet a fait appel, rapporte bx1.

À lire : Suspecté de corruption passive, le Belgo-marocain Hicham Chakir est toujours en prison

La chambre des mises en accusation a ensuite confirmé l’ordonnance de la Chambre du conseil. « Je peux vous dire que mon client a toujours coopéré à l’enquête et que de nombreuses inexactitudes sont apparues ces derniers jours », a déclaré Me Sedad, sans aller dans les détails sur la nature des soupçons portés sur Hicham Chakir.

À lire : Le Belgo-marocain Hicham Chakir incarcéré à sa descente d’avion

Mais il a tenu à corriger l’information selon laquelle son client aurait été arrêté à Brussels Airport selon Bruzz. Pour l’avocat, les faits ont été sortis de leur contexte. « Il était en vacances à l’étranger lorsqu’il a été contacté par les enquêteurs. Il a clairement indiqué qu’il était prêt à coopérer ». Une fois rentré en Belgique, « il a informé les enquêteurs de sa présence dans le pays, après quoi il a été privé de sa liberté. Mais pour être clair, il n’a pas été menotté à l’aéroport », a corrigé Me Sedad.

Sujets associés : Belgique - Corruption - Molenbeek

Aller plus loin

Corruption : le député Saïd Zaïdi incarcéré

Le juge d’instruction près la cour d’appel de Casablanca a ordonné le placement en détention provisoire de Saïd Zaïdi, membre du bureau politique du Parti du progrès et du...

Maroc : un député arrêté en flagrant délit de corruption

Saïd Zaïdi, membre du bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS) et député de la circonscription de Benslimane, a été arrêté ce mardi 5 octobre, en flagrant...

Le Belgo-marocain Hicham Chakir incarcéré à sa descente d’avion

Hicham Chakir, conseiller communal de Molenbeek, dans la région de Bruxelles, aurait passé plusieurs jours en prison avant d’être libéré.

Soupçonné de blanchiment d’argent, Hicham Chakir restera-t-il au PS ?

Hicham Chakir, conseiller communal de Molenbeek d’origine marocaine poursuivi dans une affaire de corruption, a été écouté par la commission de discipline de son parti, qui ne...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : la liste des députés poursuivis pour corruption s’allonge

Trois députés marocains viennent d’être déférés devant la justice pour corruption. Déjà une vingtaine de parlementaires sont poursuivis en justice pour des faits de corruption et dilapidation des deniers publics.

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

Soupçons de corruption par le Maroc au Parlement européen

Le scandale de corruption qui secoue le Parlement européen continue de livrer ses secrets. Le Maroc est, lui, aussi soupçonné d’avoir sollicité des eurodéputés pour qu’ils interviennent en sa faveur notamment sur la question du Sahara.

Maroc : Vague d’enquêtes sur des parlementaires pour des crimes financiers

Une vingtaine de parlementaires marocains sont dans le collimateur de la justice. Ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, abus de pouvoir, dilapidation et détournement de fonds publics.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Affaire Rachid M’Barki : les ramifications d’un réseau d’influence

L’affaire Rachid M’Barki du nom de l’ex-présentateur franco-marocain du journal de la nuit de BFMTV, mis en examen pour « corruption passive » et « abus de confiance » n’a pas fini de livrer tous ses secrets.

Corruption au Maroc : des élus et entrepreneurs devant la justice

Au Maroc, plusieurs députés et élus locaux sont poursuivis devant la justice pour les infractions présumées de corruption et d’abus de pouvoir.

Parlement européen : le Maroc aurait offert des séjours à la Mamounia

La députée socialiste Marie Arena et l’ex-eurodéputé italien Antonio Panzeri, visés dans le scandale au parlement européen, auraient bénéficié en 2015 d’un séjour de luxe à l’hôtel La Mamounia de Marrakech, tous frais payés par les autorités marocaines.

Corruption au Maroc : Les chiffres alarmants

La lutte contre la corruption ne produit pas de résultats encourageants au Maroc qui est mal logé dans les classements mondiaux depuis quatre ans.