Fès-Meknès : la grêle fait de gros dégâts

10 juin 2020 - 00h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

La violente tempête de grêle qui s’est abattue sur la région de Fès-Meknès a occasionné de gros dégâts. Plus 9 000 ha ont été affectés, causant d’énormes pertes pour les exploitants agricoles.

Dans un communiqué, le ministère de l’Agriculture a relevé que plusieurs provinces de la région ont été fortement impactées par ce phénomène rare, rapporte la MAP. Il ajoute également que l’intensité de la tempête au niveau de certaines zones a causé des dégâts pour plusieurs cultures et certaines infrastructures agricoles. À l’issue de cette tempête, des comités provinciaux composés des services du ministère et de représentants de la Chambre régionale d’agriculture de Fès-Meknès, ainsi que des représentants de la Fédération interprofessionnelle marocaine de l’olive (INTERPROLIVE) et de la Fédération interprofessionnelle de la filière de l’arboriculture fruitière au Maroc (FEDAM ont visité le terrain pour apprécier l’étendue des dégâts et identifier les impacts potentiels sur les différentes cultures.

Dans le détail, cette superficie impactée est répartie entre 27 communes rurales de la région. Il s’agit notamment des provinces de Meknès, Sefrou, Ifrane, El Hajeb, Fès, Moulay Yacoub, Taza et Boulemane. Ces dégâts survenus suite à cette tempête ont impacté notamment les arbres fruitiers (les rosacées et l’olivier) et les cultures maraîchères et céréalières.

Pour le ministère, les dégâts sont minimes dans les exploitations équipées en filets anti-grêle ou situées dans les zones équipées de générateurs anti-grêle. Au niveau de la région de Fès-Meknès 6 260 hectares sont équipés de ce type de matériel subventionné par le Fonds de développement agricole, pour une enveloppe de 310 millions de dirhams.

D’après la même source, 68 générateurs anti-grêle sont gérés avec efficacité et efficience par la Fédération nationale des utilisateurs des générateurs anti-grêle. Le ministère a également promis de faire bénéficier à la plupart des cultures touchées le programme d’assurance multirisques climatiques des cultures mis en place par son département pour soutenir les agriculteurs et pris en charge par la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMDA).

Quant aux agriculteurs ayant préalablement souscrit à cette assurance auprès de la MAMDA, ils sont invités à faire des déclarations individuelles sur les dommages et à les déposer auprès des Directions provinciales de l’agriculture dans un délai ne dépassant pas 5 jours tel que stipulé par la procédure.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Fès - Meknès - Agriculture - Météo Maroc

Aller plus loin

Attention, jusqu’à 55 cm de neige prévus au Maroc

Le froid est de retour au Maroc avec des chutes de neige et de fortes rafales de vent, du mercredi au samedi 28 novembre, indique un communiqué de la direction générale de la...

Maroc : alerte orange à la neige !

De fortes pluies localement orageuses, de fortes rafales de vent et des chutes de neige sont annoncées du mercredi au vendredi dans plusieurs provinces du Royaume, selon la...

Maroc : alerte au froid

Le temps froid avec des températures largement en dessous de 0 degré est prévu du jeudi au vendredi dans plusieurs provinces marocaines, a annoncé mardi, la Direction générale...

Attention aux rafales de vent demain au Maroc

Plusieurs régions au Maroc seront confrontées demain mercredi 20 janvier 2021 de 14 h à 23 h par de fortes pluies, selon un communiqué la Direction générale de la météorologie...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Maroc : les prix des fruits et légumes atteignent des sommets

Au Maroc, les prix des fruits et légumes continuent d’augmenter et de peser sur le budget mensuel des Marocains en raison notamment des exportations.

Le Maroc contraint d’importer du blé

Le Maroc se tourne une fois de plus vers le marché international pour augmenter ses importations de blé afin de compenser la baisse considérable de sa production durement touchée par la sécheresse cette année.

Pastèque et sécheresse : le casse-tête marocain

Faut-il continuer à produire de la pastèque rouge qui nécessite une importante quantité d’eau et épuise les sols, alors que le Maroc connaît la pire sécheresse depuis quatre décennies ? La question divise les producteurs, exportateurs et...

Maroc : la pastèque sacrifiée pour préserver l’eau ?

Des associations locales de la province d’Al Haouz ont sollicité Rachid Benchikhi, le gouverneur de la province, pour qu’il interdise la culture de pastèques et de melons.

Les objectifs ambitieux du Maroc pour la culture de dattes

Le Maroc a des objectifs ambitieux pour la culture des dattes. Il entend notamment atteindre une production annuelle de 300 mille tonnes d’ici 2030 et se donne les moyens pour sa concrétisation.

Le marché britannique souffre de la pénurie de tomates marocaines

La baisse des exportations de tomates marocaines affecte le marché de légumes au Royaume-Uni. De nombreux Britanniques déplorent la situation sur les réseaux sociaux.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Le Maroc va faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les Grenadines

Le Maroc envisage de faire un important don d’engrais à Saint-Vincent-et-les-Grenadines l’année prochaine. Une feuille de route pour la coopération entre les deux pays dans les trois ou cinq années à venir est en cours d’élaboration.

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.