Le festival culturel international du Nouvel an amazigh se tiendra du 10 au 12 janvier à Agadir

9 janvier 2020 - 15h05 - Culture - Ecrit par : G.A

La huitième édition du festival culturel célébrant le nouvel an amazigh, aura lieu cette année, du 10 au 12 janvier. Et c’est la ville d’Agadir qui accueille cet événement placé sous le thème "Quelle stratégie régionale à Souss-Massa pour mettre en œuvre le caractère officiel de la langue amazighe ?".

Au programme de cette manifestation très attendue, des activités culturelles, scientifiques et artistiques qui se tiendront sur plusieurs espaces culturels et places publiques d’Agadir, indique un communiqué de l’association organisatrice, Tairi N Wakal. Pour le comité d’organisation, le thème choisi cette année est en harmonie avec le débat qui se fait actuellement autour de la régionalisation avancée et les moyens de garantir sa réussite. Il est important pour l’association Tairi N Wakal de concrétiser le caractère officiel de la langue amazighe, rapporte Hespress.com.

Comme il est de coutume, la première journée du festival sera marquée par l’organisation d’une conférence internationale qui se tiendra dans la salle Brahim Radi de la municipalité d’Agadir. Cette année, elle portera sur "Les revendications amazighes en Afrique du Nord", et connaîtra la participation des intellectuels et chercheurs de la trempe de Fathi Maamer de la Tunisie, Nacer Djabi de l’Algérie, Lahoucine Bouyaakoubi du Maroc et Fathi Ben Khalifa de la Libye.

Une deuxième conférence nationale sera organisée sous le thème "Le mouvement amazigh aujourd’hui : quelle stratégie après l’officialisation de l’amazighe ?". Les acteurs de la société civile tels que Ahmed Arehmouch, Safi Moumen Ali, Lahcen Amoukran et Mohamd Akounad y prendront une part active.

En ce qui concerne la grande soirée artistique, qui va célébrer le nouvel an amazigh 2970, elle sera animée par Ahwach (Souss), Lahoucine Taous (Souss), El Batoul El Marwani (art hassani) et Omar Boutmzougt (Moyen Atlas). Et ce n’est pas tout. Ce festival portera aussi sur l’organisation d’un défilé de mode, d’une exposition de l’artisanat amazighe, de spectacles de rue et d’hommages qui seront rendus à des personnalités du monde de la culture et des sports, précise la même source.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Musique - Amazigh - Festival - Conférences

Aller plus loin

Maroc : l’officialisation de la langue amazighe bientôt une réalité

La langue amazighe sera bientôt reconnue. Pour le Président de la Chambre des Conseillers, Hakim Benchamach, cette reconnaissance est en voie de devenir une réalité grâce à...

Dispute autour de la paternité du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde

La Fondation Esprit de Fès a publié un communiqué dans lequel elle a souligné qu’elle est la seule organisation responsable du festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, et...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : moins de français dans les administrations

Les Marocains souffrent de la prédominance de la langue française dans les transactions informatiques des administrations marocaines. Tel est le constat fait par le groupe parlementaire du Rassemblement national des Indépendants (RNI), qui appelle la...

Le Roi Mohammed VI instaure le Nouvel An Amazigh comme jour férié au Maroc

Le Nouvel An Amazigh sera désormais un jour férié officiel au Maroc, selon une décision qui vient d’être prise par le roi Mohammed VI.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Maroc : de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh

Le gouvernement d’Aziz Akhannouch franchit de grands pas vers l’officialisation de l’amazigh, mais des efforts considérables restent à fournir pour que la langue retrouve sa place qui lui est échue.

Divorce de Tamer Hosny et Bassma Boussil

Basma Boussel, la célèbre styliste et chanteuse marocaine, a annoncé son divorce avec le chanteur égyptien Tamer Hosny. L’annonce a été faite sur le compte Instagram de Boussel, avec un message qui a ému ses fans.

Des erreurs sur les panneaux d’autoroutes marocaines

Le député Kamal Ait Mik, membre du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers, a relevé des erreurs dans l’écriture des mots amazighs sur les panneaux de signalisation routière.

Les cafés et restaurants menacés de poursuites judiciaires

Face au refus de nombreux propriétaires de cafés et restaurants de payer les droits d’auteur pour l’exploitation d’œuvres littéraires et artistiques, l’association professionnelle entend saisir la justice.

Eurovision : triomphe de Loreen, doigt d’honneur pour la Zarra (photo)

La Suédoise Loreen a triomphé au Concours de l’Eurovision de la Chanson avec sa mélodie intitulée “Tattoo”, inscrivant ainsi une nouvelle page dans les annales du concours. La chanteuse d’origine marocaine a remporté la compétition pour la deuxième...

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Khtek, rappeuse marocaine, se confie sur sa maladie

Dans une interview, la rappeuse marocaine Khtek, de son vrai nom Houda Abouz, se confie sur sa bipolarité. La musique lui sert de thérapie, mais aussi de canal de sensibilisation.