Maroc : appel pour que Yennayer, le nouvel an amazigh, soit férié

3 janvier 2021 - 13h40 - Culture - Ecrit par : J.K

Faire du Nouvel an amazigh (Yennayer), une journée fériée, chômée et payée, c’est le vœu des Amazighs. Le collectif de défenseurs de cette culture a saisi à cet effet le chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani, ainsi que les parlementaires.

À travers un mémorandum, le collectif souhaite que le nouvel an amazigh soit ajouté à la liste des jours fériés, conformément au décret n°2.77.169 du 29 février 1977, ayant fait l’objet de plusieurs changements, dont le dernier date de 2000. Par ailleurs, la célébration du nouvel an amazigh au Maroc le 13 janvier de chaque année, est devenue une célébration populaire dans tout le pays. Ainsi, « il n’y a aucune justification à continuer d’ignorer la revendication d’officialiser la célébration du jour de l’an amazigh à la lumière de la forte implication des institutions élues et des acteurs territoriaux dans la célébration de cet événement et son financement », lit-on sur le document.

Poursuivant son argumentaire, le collectif est revenu sur le discours royal de 2001 à Ajdir et la reconnaissance officielle de la culture amazighe dans le texte constitutionnel de 2011. Il n’a pas manqué de revenir sur la promulgation en septembre 2019, de la loi organique, marquant les étapes de la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe et les modalités de son insertion dans l’enseignement et dans divers secteurs prioritaires de la vie publique.

Le calendrier amazigh représente la date d’anniversaire de l’intronisation du roi amazigh Chichnaq en Égypte pharaonique et aussi, la célébration de l’agriculture et des dons de la terre, a rappelé le collectif.

Sujets associés : Amazigh - Patrimoine - Journée - Saâdeddine El Othmani

Aller plus loin

L’amazigh, bientôt langue de travail au sein de la chambre des conseillers

À l’instar de l’arabe, la langue amazighe sera bientôt reconnue comme une langue de travail au sein de la Chambre des conseillers au Maroc.

Emmanuel Macron répond au président de l’Assemblée mondiale Amazighe

Le président de la République française, Emmanuel Macron, a répondu à la requête du président de l’Assemblée mondiale Amazighe, Rachid Raha au sujet du dossier de la réparation...

Mise au point du ministère de l’Éducation nationale sur l’enseignement de l’amazigh dans les écoles

Les heures de cours consacrées à l’enseignement de l’amazigh dans les écoles primaires n’ont connu aucune modification, indique le ministère de l’Éducation, réagissant à...

La langue amazighe au menu du Conseil de gouvernement

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a procédé à l’adoption de plusieurs projets de décret, dont celui qui fixe la composition et les modalités de fonctionnement de...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Ahmed Assid dénonce la répression des voix d’opposition par l’astuce des mœurs

Dans un podcast, l’universitaire et activiste amazigh Ahmed Assid s’est prononcé sur plusieurs sujets dont la répression des voix contestataires au Maroc, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Nouvel an amazigh au Maroc : ce sera le 14 janvier

La date du nouvel an Amazigh au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être définie par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, et ce sera le 14 janvier. Ce jour sera donc chômé et payé.

Le Melhoun et Dekka Marrakchia deviennent patrimoine immatériel de l’ICESCO

Encore de nouveaux sites historiques, arts ou éléments culturels inscrits sur les listes finales du patrimoine matériel et immatériel dans le monde islamique. Le Comité en charge et relevant de l’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les...

La SNRT ouvre ses portes aux Marocains du monde

Des journées portes ouvertes au profit de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Il s’agit d’une initiative de la SNRT en vue de mettre les projecteurs sur le rôle que jouent ces citoyens marocains résidant à travers le monde dans le...

Abidat Rma bientôt au patrimoine immatériel mondial de l’humanité ?

Le Maroc envisage de faire connaître au monde entier l’art d’Abidat Rma en l’inscrivant sur la liste du patrimoine immatériel mondial de l’humanité. L’annonce a été faite par le directeur régional de la culture Béni Mellal-Khénifra, Azouz Boujamid.

Jack Lang encense le roi Mohammed VI

Jack Lang, directeur de l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris, a manifesté de nouveau, son admiration pour le roi Mohammed VI pour son engagement au profit de l’édification d’un Maroc fort et avancé dans beaucoup de domaines. Pour l’éternel ministre...

Maroc : appel à déclarer férié le jour du Nouvel an amazigh

Quelque 45 ONG marocaines et de la diaspora demandent au roi Mohammed VI de déclarer férié le « Yennayer » ou Nouvel an amazigh, célébré le 13 janvier de chaque année.

Des erreurs sur les panneaux d’autoroutes marocaines

Le député Kamal Ait Mik, membre du groupe parlementaire du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers, a relevé des erreurs dans l’écriture des mots amazighs sur les panneaux de signalisation routière.

Le Roi Mohammed VI instaure le Nouvel An Amazigh comme jour férié au Maroc

Le Nouvel An Amazigh sera désormais un jour férié officiel au Maroc, selon une décision qui vient d’être prise par le roi Mohammed VI.