Les Forces armées royales ne confirment pas la mort du pilote marocain

12 mai 2015 - 13h30 - Maroc - Ecrit par : Bladi.net

Malgré la diffusion de plusieurs photos du pilote marocain Yassine Bahti et de l’avion F16 abattu par les Houthis au Yémen, les Forces Armées Royales préfèrent pour l’instant rester prudentes car le lieu du crash se trouve en zone ennemie.

« L’authentification du flot d’informations publiées suite à la disparition de l’avion F16 des Forces Armées Royales (FAR) au Yémen et la confirmation qu’il s’agit du pilote et de l’avion disparus, sont rendues difficiles par le fait que le lieu du crash se trouve en zone ennemie », explique un communiqué des FAR publié par la MAP.

Il en est de même pour les supposés restes du corps du pilote marocain que les FAR ne veulent, pour l’instant, pas déclarer comme mort. Des sources bien informées contactées par Bladi.net affirment qu’il est trop tôt pour se prononcer sur le sort du pilote marocain, "les recherches se poursuivent encore", mettant en doute les photos publiées par les rebelles houthistes.

Les informations provenant du Yémen sont pour l’instant assez contradictoires. Dans un tweet posté hier après-midi, le réseau yéménite "Rasd" affirme que le pilote est en sécurité et que les forces de la coalition qui le cherchent encore n’ont rien à craindre à son sujet, démentant catégoriquement les informations relayées par certains rebelles, qui affirmaient que le pilote marocain était mort dans le crash.

D’autres informations diffusées par des sites iraniens montrent des photos de ce qui est supposé être le corps du pilote marocain. Une brève analyse révèle pourtant qu’il s’agit dans la plupart des cas de photos retouchées avec le logiciel Photoshop.

Le pilote Yassine Bahti, 26 ans, est un jeune lieutenant originaire de Casablanca et vivant à Marrakech. Il fait partie du sixième Bataillon aérien des Forces armées (BAFA) de Benguérir. Le pilote s’était porté volontaire pour aller combattre Daech, avant d’être affecté à l’escadrille marocaine mise à la disposition de la coalition arabe. On ignore pour l’instant si l’avion a été abattu par les rebelles ou a simplement été victime d’un problème technique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Casablanca - Forces Armées Royales (FAR) - Etat islamique - Daech - Yassine Bahti

Aller plus loin

Le Maroc perd un F16 et son pilote au Yémen

Le Maroc a perdu dimanche soir l’un de ses avions de combat F-16 au Yémen, où il participait aux opérations militaires de la coalition arabe menées contre les rebelles...

Le pilote Yassine Bahti : témoignage de la famille

La famille du pilote marocain Yassine Bahti a été profondément touchée par les rumeurs selon lesquelles leur proche serait décédé alors que pour l’instant aucune annonce...

Vidéo et photos de l’avion marocain abattu au Yemen

Les premières images de l’avion marocain de type F16 abattu par les houthistes au Yemen ont été diffusées par une chaine de télévision yéménite.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc crée un organe de contrôle de l’aviation militaire

Le Maroc a créé, au sein de l’état-major des Forces armées royales (FAR), la Direction de l’aéronautique militaire (DAM). Elle sera en charge entre autres de la formation du personnel des Forces royales air et des autorisations de vols militaires.

Le Maroc déploie de grands moyens pour surveiller ses frontières

Le Maroc mobilise d’importantes ressources matérielles et humaines pour contrôler et surveiller ses frontières terrestres longues de 3 300 km et maritimes sur une distance de 3 500 km en plus de l’espace aérien.

Décès de Hamidou Laanigri, un pilier de l’armée marocaine

Hamidou Laanigri, général de corps de division, est décédé ce dimanche 10 septembre à Rabat, à l’âge de 84 ans.

Maroc : bonne nouvelle pour le personnel de la santé militaire

Au Maroc, le gouvernement a décidé de revaloriser les primes de risque attribuées au personnel de la santé militaire bénéficiant du statut de salariés des Forces armées royales (FAR).

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Quatre dirigeants du Polisario tués par un drone marocain

Au moins quatre dirigeants du front du Polisario ont été tués par un drone des Forces armées royales (FAR) dans la zone tampon.

Les avions F-35, un rêve inaccessible pour le Maroc ?

Plusieurs médias marocains et israéliens ont annoncé l’acquisition « imminente » par le Maroc des avions de combat américains F-35. Selon le Forum Far-Maroc, il ne s’agit en réalité que d’une rumeur « infondée ».

Que retenir de la visite de l’inspecteur de l’Artillerie des FAR en Israël ?

Le général de division Mohamed Benawali, inspecteur de l’Artillerie des Forces armées royales (FAR), s’est récemment rendu en Israël. Cette visite de travail s’inscrit dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire entre les FAR...

Intempéries au Maroc : des hélicoptères de l’armée pour aider les populations touchées

Suite aux instructions du roi Mohammed VI, des équipes relevant de la Fondation Mohammed V pour la solidarité et des Forces armées royales (FAR) acheminent des aides d’urgence aux populations touchées par les fortes intempéries et chutes de neige.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.