Recherche

Forte progression des islamistes aux élections marocaines

© Copyright : DR

28 septembre 2002 - 08h22 - Maroc

Les islamistes du Parti Justice et Développement (PJD) ont enregistré "une importante progression" lors des élections législatives du 27 septembre au Maroc, selon les premiers résultats annoncés par le ministre de l’Intérieur.

Selon les résultats nationaux provisoires, le PJD pourrait doubler le nombre des sièges qu’il occupe dans la Chambre des représentants, a indiqué dans la nuit Driss Jettou à un groupe de journalistes, à l’occasion d’une soirée électorale organisée dans les locaux du ministère de l’Intérieur. La Chambre des représentants sortante compte 14 députés du PJD, seul parti islamiste représenté, sur un total de 325 sièges.

Selon M. Jettou, le taux de participation définitif pourrait s’établir dans une fourchette de 52 à 55% des inscrits. Lors du précédent scrutin législatif, en 1997, le taux de participation s’était établi à 58,3% des inscrits.

M. Abdelilah Benkirane, membre du secrétariat général du PJD a estimé que, si cette estimation devait se confirmer, il s’agirait pour son parti d’un "succès raisonnable". Il a rappelé que le PJD n’a présenté de listes que dans 56 circonscriptions sur les 91 que compte le pays, limitant "volontairement" sa progression électorale.

Le résultat du PJD constituait l’une des grandes inconnues des élections législatives marocaines qui se sont déroulées vendredi au scrutin de liste à la proportionnelle.

Les résultats du scrutin ne devraient être diffusés que dans la matinée de samedi.

Un peu plus de 14 millions de Marocains étaient appelés aux urnes. Ces élections, dont les autorités veulent faire un symbole de la "démocratisation" du royaume, ont été perturbées par des incidents localisés et quelques tentatives de fraude. Elles se sont cependant généralement déroulées dans le calme.

Le roi du Maroc Mohammed VI et le gouvernement sortant d’Abderrahmane Youssoufi, Premier ministre et chef de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), avaient insisté sur leur volonté d’assurer l’honnêteté et la transparence du processus électoral.

Le PJD a toutefois dénoncé des irrégularités dans une lettre publique adressée au ministre marocain de l’Intérieur, Driss Jettou, pendant le déroulement des opérations de vote.

AFP

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact