La France interdit les regroupements dans les lieux publics à l’occasion de l’Aïd

6 mai 2021 - 18h40 - France - Ecrit par : J.K

Covid-19 oblige, pour l’Aïd de cette année, les rassemblements dans les places publiques ou autres établissements destinés au public seront interdits en France. Le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Pierre de Bousquet de Florian ordonne aux préfets d’attacher du prix à cette instruction dont il attend le respect scrupuleux.

C’est vers le 12 mai qu’aura lieu la fête de l’Aid al-fitr en France. Mais, en raison de la crise sanitaire, tout rassemblement doit être évité et le couvre-feu respecté, a indiqué le directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, exhortant préfets et hauts fonctionnaires représentant le gouvernement dans les régions et départements à veiller au bon respect des jauges d’accueil dans les mosquées. Ainsi, « aucune dérogation ne peut être tolérée », et « aucune dérogation au couvre-feu ne doit être accordée en plus de celle concernant la prière de l’aube », a souligné Pierre de Bousquet de Florian.

De plus, en dehors des lieux de culte, aucun autre établissement destiné au public ne doit être mis à la disposition des musulmans pour la fête. De même, les regroupements en grand nombre dans les lieux publics sont interdits. « Les collectivités ne pourront donc faire droit aux demandes d’occupation du domaine public qui leur seront adressées. », rapporte Le Point. Certains y voient un durcissement des règles par le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui n’est pas favorable à une exception pour la célébration de la « nuit du destin », que réclame la Grande Mosquée de Paris (GMP).

Celle-ci a saisi mardi le Conseil d’État pour demander une autorisation spéciale pour le couvre-feu afin de fêter « la nuit du destin » de 21 heures à 2 heures du matin. D’ailleurs c’est un traitement d’égalité que réclame l’avocat de la GMP rappelant les rassemblements autorisés à Noël. Pour le moment, le CFCM qui a obtenu une autorisation pour la prière de l’aube n’a pas encore réagi. Le Conseil d’État rend sa décision ce jeudi.

Sujets associés : France - Islam - Aïd Al fitr 2024

Aller plus loin

Maroc : la décision du gouvernement attendue sur les prières des Tarawih

Alors que l’Arabie saoudite a décidé que les prières des Tarawih seront, cette année, limitées à 30 minutes maximum et réservées aux hommes dans les mosquées en raison de la...

Un nouveau ramadan sous restrictions sanitaires

Tout comme l’année dernière, les musulmans s’apprêtent à passer le mois de ramadan sous restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19. Ces restrictions sont plus...

Le CFCM annonce la nuit du destin

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) annonce que la nuit du destin aura lieu la nuit du samedi 8 au dimanche 9 mai 2021. L’organisation musulmane appelle les fidèles au...

Nuit du destin 2021 : la grande mosquée de Paris demande une faveur à Gérald Darmanin

La grande mosquée de Paris demande au ministère de l’Intérieur une levée exceptionnelle du couvre-feu pour la Nuit du Destin. Cette mesure permettra aux musulmans de se rendre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Le stade de Chelsea accueille un « Open Iftar »

Après l’équipe de Blackburn, un club de D2 anglaise, qui avait ouvert ses portes en 2022, pour accueillir la prière de l’Aid Al Fitr pendant le ramadan, c’est au tour de Chelsea, le club de l’international marocain Hakim Ziyech, d’offrir une...

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...