Le CFCM annonce la date de l’Aïd al-Adha en France

11 juillet 2021 - 20h00 - France - Ecrit par : S.A

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé la date de l’Aïd al-Adha en France. Dans ce contexte de Covid-19, il appelle les musulmans à la « plus grande vigilance ».

Dans un communiqué, le CFCM a annoncé que la fête de l’Aïd El-Adha (1442-2021) est prévue le mardi 20 juillet 2021. Rappelant que cette fête commémore l’œuvre et le sacrifice du prophète Abraham (Ibrahim) et son fils Ismaïl touchés par la miséricorde divine à la suite d’une épreuve manifeste, il a indiqué que le jeûne des jours précédant l’Aïd et notamment le jour d’Arafat la veille de l’Aïd, 19 juillet 2021, donne l’occasion aux musulmans de mesurer la souffrance et la détresse de ceux qui subissent au quotidien les affres de la pauvreté.

À lire : Maroc : la date de l’Aïd Al Adha connue

« Comme la plupart des rites, l’acte sacrificiel consistant à l’abattage d’un ovin (un par famille) ou un bovin (un pour sept familles), qui est une recommandation voire une obligation pour certaines écoles, n’est pas une fin en soi : ‘Ni la chair ni le sang de ces animaux n’ont d’importance pour Dieu. Seule compte pour Lui votre piété. Aussi a-t-Il mis ces animaux à votre service, afin que vous Le glorifiiez pour vous avoir dirigés sur le droit chemin. Prophète ! Annonce à ceux qui font le bien’ (Coran – 22-37)  », souligne le CFCM, précisant que la tradition prévoit qu’un tiers de l’animal sacrifié à l’occasion de la fête soit donné aux pauvres, un tiers servi aux amis et proches et le dernier tiers pour la consommation familiale.

« L’acte sacrificiel doit être effectué par des sacrificateurs habilités, dans des abattoirs pérennes ou temporaires agréés par l’État, dans le respect des réglementations relatives à la sécurité sanitaire des aliments, à la santé, à la protection animale et à la protection de l’environnement : l’abattage des animaux en dehors des abattoirs est interdit et constitue un délit », insiste l’organisation musulmane présidée par Mohammed Moussaoui.

À lire : Voici la date de l’Aïd Al Adha 2021 au Maroc

« Compte tenu de la capacité limitée des structures d’abattage agréés, le CFCM rappelle que l’acte sacrificiel peut intervenir sur les trois jours de l’Aïd El-Adha. De même, le sacrifice par délégation est unanimement autorisé. La délégation pourra être donnée à une personne physique ou à une ONG humanitaire reconnue pour ce service », indique par ailleurs le conseil.

La fête de l’Aïd El Adha étant un moment de partage et de solidarité marqué par de nombreux rassemblements dans les mosquées et en familles, le CFCM appelle les musulmans à l’extrême vigilance en ces temps de Covid-19.

Sujets associés : France - Religion - Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) - Islam

Aller plus loin

Maroc : la date de l’Aïd Al Adha connue

Le ministère des Habous et des Affaires islamiques a annoncé samedi 10 juillet la date de célébration de l’Aïd Al Adha au Maroc.

Voici la date de l’Aïd al-Adha 2022 en France

Comme l’année dernière, la fête de l’Aid Al Adha 2022 sera célébrée en plein été, selon les calculs astronomiques.

Belgique : la communauté musulmane célèbre l’Aïd Al-Adha le 20 juillet

Mardi, l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB), après consultation du Conseil des théologiens, a porté à la connaissance de la communauté musulmane que la Fête du Sacrifice...

Voici la date de l’Aïd al-Adha en France, selon le CTMF

Se basant sur les données scientifiques les plus précises, le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a annoncé, samedi 25 juin, la date de l’Aïd al-Adha 1443/2022.

Ces articles devraient vous intéresser :

Hijab et football féminin : Le Conseil d’État maintient l’interdiction

L’interdiction du port du hijab lors des compétitions de football féminin, qui est en vigueur depuis 2016, a été confirmée par le Conseil d’État jeudi.

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Un lycée français au Maroc accusé d’intolérance religieuse

Le lycée Lyautey est au cœur d’une polémique après que plusieurs médias marocains ont publié qu’une employée de l’établissement aurait été empêchée d’y accomplir la prière. La direction du centre éducatif dément cette rumeur qu’elle juge « inconcevable ».

Nouhaila Benzina : un hijab par amour

La Marocaine Nouhaila Benzina pourrait être la première footballeuse de l’histoire à jouer avec un hijab, si elle monte sur le terrain lors du match contre la Corée du Sud en Coupe du monde féminine, prévu ce dimanche.

Michel Houellebecq s’excuse auprès des musulmans

L’écrivain Michel Houellebecq revient sur les propos dangereux qu’il avait tenus envers les musulmans lors d’une discussion entre l’essayiste Michel Onfray et lui, et présente ses « excuses à tous ceux » qui se sont sentis offensés.

Zakat Al Fitr : voici le montant à payer en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer la date du début du ramadan en France, qui commence le 10 mars 2024. Il vient également de donner le montant de la Zakat Al Fitr que devront payer les musulmans en France.

L’Institut musulman Al Cham à Montpellier fermé par la Préfecture

L’Institut Al Cham, établissement religieux musulman situé à Montpellier, a été fermé suite à un contrôle administratif inopiné mené par la préfecture. Les autorités ont constaté que l’établissement accueillait illégalement des enfants mineurs de moins...

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....