France : les raisons du rejet de la demande de levée du couvre-feu pour la nuit du destin

7 mai 2021 - 15h00 - France - Ecrit par : S.A

Le conseil d’État n’a pas donné une suite favorable à la demande que la grande mosquée de Paris lui avait adressée pour obtenir une levée exceptionnelle du couvre-feu pour la nuit du destin prévue la nuit du samedi 8 au dimanche 9 mai. Voici les raisons du rejet de la demande.

Pas de dérogation au couvre-feu pour la nuit du destin. La demande de la grande mosquée de Paris relative à l’autorisation exceptionnelle de l’ouverture des mosquées en France dans la nuit du 8 au 9 mai a été rejetée par le conseil d’État. Dans sa décision, le juge des référés a rappelé que la liberté de culte est « une liberté fondamentale », mais « cette liberté doit être conciliée avec l’objectif de protection de la santé de la population, reconnu par la Constitution ».

« La situation sanitaire demeure préoccupante, avec des indicateurs encore dégradés » et un rythme de propagation du virus « demeure élevé sur l’ensemble du territoire », a indiqué le conseil d’État, relevant la difficulté pour les pouvoirs publics de « s’assurer que tous les déplacements dans la nuit du 8 au 9 mars, hors motif impérieux, sont en lien avec la ‘Nuit du Destin’  ». Il a précisé que le nombre de personnes qui se rendront dans une mosquée la nuit du 8 au 9 mai 2021 est estimé à 200 000, « ce qui représente des déplacements non négligeables, eu égard à la fragilité de la situation sanitaire ».

« Dans ces conditions, l’impossibilité de se rendre dans un lieu de culte pendant le couvre-feu, y compris pour la nuit du destin, ne porte pas une atteinte manifestement disproportionnée à la liberté de culte compte tenu de l’objectif de protection de la santé publique », fait comprendre le juge des référés. Il a par ailleurs fait savoir que « des mesures alternatives ont été mises en place par de nombreuses mosquées pour permettre un suivi adapté des croyants notamment pour la nuit du destin, avec un service religieux par voie dématérialisée ».

Le recteur de la GMP, Chems-Eddine Hafiz a réagi à la décision du conseil d’État. « Pour moi, pour tous les musulmans, la Nuit du Destin compte plus que tout mais sa pratique ne peut se faire que dans le respect des règles. La règle a été vérifiée, la règle doit s’appliquer », a-t-il dit.

Sujets associés : France - Paris - Religion - Islam

Aller plus loin

Important message du CFCM avant le début du mois de ramadan

À quelques jours du début de ramadan prévu le 13 avril, le Conseil français du culte musulman (CFCM) que préside Mohammed Moussaoui appelle les musulmans à adopter les gestes...

Le CFCM annonce la nuit du destin

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) annonce que la nuit du destin aura lieu la nuit du samedi 8 au dimanche 9 mai 2021. L’organisation musulmane appelle les fidèles au...

Brouille entre le CFCM et la mosquée de Paris

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a réagi à la lettre ouverte en date du 7 mai 2021, du recteur de la grande mosquée de Paris. Chems-Eddine Hafiz a déclaré que «  les...

Nuit du destin 2021 : la grande mosquée de Paris demande une faveur à Gérald Darmanin

La grande mosquée de Paris demande au ministère de l’Intérieur une levée exceptionnelle du couvre-feu pour la Nuit du Destin. Cette mesure permettra aux musulmans de se rendre...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Les chrétiens marocains contraints de vivre leur foi en secret

Les chrétiens marocains sont rejetés par leurs familles et la société. Bien que la Constitution de 2011 garantisse la liberté de conscience, la pratique d’une religion autre que l’islam sunnite est passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans...

Le Maroc veut construire 200 nouvelles mosquées par an

Le Maroc a besoin de construire 200 nouvelles mosquées par an. », selon le ministère des Habous et des Affaires islamiques.

Officiel : voici la date du début du ramadan en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer le début du mois de ramadan en France, selon des critères adoptés en 2013.

Ramadan 2023 : le Maroc va envoyer 400 prédicateurs à l’étranger, surtout en Europe

Interpelé sur « l’encadrement religieux des MRE », le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, a déclaré que le gouvernement a pris ses dispositions pour que durant le mois de ramadan, cette opération ait finalement lieu après...

Officiel : l’Aid Al Fitr en France ce vendredi

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) vient de confirmer la date de l’Aid al Fitr pour ce vendredi 21 avril 2023.

Maroc : voici le montant de la zakat al fitr

Le montant de la zakat Al Fitr vient d’être annoncé par les autorités religieuses marocaines, et plus précisément par le Conseil supérieur des oulémas (CSO).

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Nouhaila Benzina : un hijab par amour

La Marocaine Nouhaila Benzina pourrait être la première footballeuse de l’histoire à jouer avec un hijab, si elle monte sur le terrain lors du match contre la Corée du Sud en Coupe du monde féminine, prévu ce dimanche.

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.