Important message du CFCM avant le début du mois de ramadan

27 mars 2021 - 22h40 - Monde - Ecrit par : S.A

À quelques jours du début de ramadan prévu le 13 avril, le Conseil français du culte musulman (CFCM) que préside Mohammed Moussaoui appelle les musulmans à adopter les gestes qui sauvent ces temps de Covid-19 et à faire du mois sacré un moment de solidarité.

« À l’approche du mois de ramadan 1442H qui débutera très probablement le 13 avril 2021, et terminera avec la fête de l’Aïd El Fitr aux alentours du 13 mai 2021, le CFCM appelle les CRCM, les CDCM et les responsables de mosquées à prendre toutes les mesures de prévention prévues à la fois par le dispositif Vigipirate et le couvre-feu sanitaire », indique l’organisation musulmane dans un communiqué.

Concernant le dispositif Vigipirate, le CFCM rappelle les mesures à prendre. Il s’agit de limiter le nombre des accès aux lieux de culte tout en facilitant leur évacuation en cas de besoin dans le cadre de la prévention des incendies ou de risques panique (l’ouverture des portes de sortie doit être aisée depuis l’intérieur) ; de faire preuve de vigilance en observant tous les flux entrants ainsi qu’en portant une attention particulière aux stationnements à proximité du lieu de culte, et enfin d’apporter du soutien et aide aux forces de sécurité mobilisées pour renforcer la sécurisation autour des lieux de culte sur la période de ramadan, et ce, en signalant toute situation qui paraîtrait de nature à engager la sécurité du public.

S’agissant du dispositif couvre-feu, l’organisation rappelle les mesures à respecter. Il s’agit de faire respecter les mesures de distanciation physique, les gestes barrières, notamment le port obligatoire du masque, l’utilisation gel hydroalcoolique à l’entrée comme à la sortie des lieux, l’usage de tapis individuel ; rappeler, eu égard aux horaires du couvre-feu fixés par les autorités, que dans la plupart des régions de France et dans l’état actuel des choses, seules les deux prières du jour (Dohr et Asr) pourront être célébrées dans les mosquées ; de limiter strictement les repas familiaux et entre amis aux membres de famille vivant sous le même toit, et enfin de suspendre la célébration de la prière de vendredi dans les mosquées ne pouvant pas accueillir l’ensemble des fidèles dans le respect des mesures sanitaires en vigueur.

Le CFCM appelle par ailleurs les musulmans de France à faire vivre, comme l’an dernier, l’esprit de partage du mois sacré. « Les repas collectifs (iftars) doivent être remplacés par la distribution de repas et de colis alimentaires et autres formes de solidarité à l’égard de tous nos concitoyens en difficultés quelle que soit leur conviction religieuse », conclut le communiqué.

Sujets associés : Religion - Ramadan 2024 - Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) - Mohammed Moussaoui - Islam

Aller plus loin

L’appel pressant du CFCM aux pèlerins candidats au hajj

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) que préside Mohammed Moussaoui affirme qu’une grande incertitude plane sur les conditions d’organisation du Hajj cette année. Dans...

Le CFCM propose un prêche spécial dans les mosquées ce vendredi

Le texte qui va servir de prêche ce vendredi dans les mosquées en France a été proposé par le Conseil français du culte musulman. Le CFCM entend contribuer à la lutte contre...

France : pas de rassemblements durant l’Aïd al-Fitr

Dans ce contexte de crise sanitaire liée au Covid-19, les rassemblements en dehors des mosquées pour l’Aïd al-Fitr sont interdits en France. Les préfets sont instruits à l’effet...

Voici la date de début du ramadan en France

En France, le mois sacré de ramadan débutera le 13 avril prochain. Cette annonce a été faite par le Conseil français du culte musulman (CFCM) et la coordination constituée des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Gad Elmaleh évoque « le modèle marocain de fraternité judéo-musulmane »

À l’occasion de la sortie de son film « Reste un peu » qui sort le 16 novembre, l’humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur la richesse spirituelle du Maroc, « une terre de fraternité judéo-musulmane » dont le modèle n’existe « nulle part ailleurs ».

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.

Vaucluse : les raisons de l’annulation d’une conférence musulmane

Programmée le 27 novembre à Montfavet, une conférence musulmane organisée par l’association D’Clic Valence, a été reportée au 8 janvier avant d’être annulée. Qui des raisons derrière cette annulation ?

Chaâbane débute ce dimanche, le ramadan dans un mois

Le premier jour du mois de Chaâbane de l’année 1445 de l’hégire correspond au dimanche 11 février 2024, a annoncé samedi le ministère des Habous et des Affaires Islamiques dans un communiqué.

Officiel : l’Aid Al Fitr en Belgique ce vendredi

L’aïd al fitr sera célébré ce vendredi 21 avril 2023 en Belgique, vient d’annoncer l’Exécutif des Musulmans de Belgique. Voici le communiqué complet :

Maroc : voici la date du ramadan 2024

La date de début du ramadan au Maroc est désormais connue. Des calculs astronomiques permettent aujourd’hui de prédire la date exacte.

Zakat Al Fitr : voici le montant à payer en France

Le Conseil Français du culte Musulman (CFCM) vient d’annoncer la date du début du ramadan en France, qui commence le 10 mars 2024. Il vient également de donner le montant de la Zakat Al Fitr que devront payer les musulmans en France.

Maroc : voici le montant de la zakat al fitr

Le montant de la zakat Al Fitr vient d’être annoncé par les autorités religieuses marocaines, et plus précisément par le Conseil supérieur des oulémas (CSO).

Ramadan 2024 en France : Le Maroc perd la main sur l’encadrement religieux des MRE

À l’approche du mois de Ramadan, des voix s’élèvent pour réclamer une formation religieuse adaptée aux Marocains résidant à l’étranger, notamment en France.

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.