Un nouveau ramadan sous restrictions sanitaires

12 avril 2021 - 22h00 - Ecrit par : S.A

Tout comme l’année dernière, les musulmans s’apprêtent à passer le mois de ramadan sous restrictions sanitaires liées à la pandémie de Covid-19. Ces restrictions sont plus strictes dans certains pays, mais allégées dans d’autres pays en raison de leur situation épidémiologique.

Le coronavirus va, une fois de plus, perturber le mois de ramadan qui commence ce mardi 13 avril 2021 et s’achèvera le 13 mai, date qui marquera l’Aïd el-Fitr. Les musulmans vont ainsi vivre ce mois sacré en famille. Les restrictions sanitaires obligent. Pas de retrouvailles dans les cafés, de grands dîners d’iftar avec les proches, de festivals dans les rues. En d’autres termes, pas de rassemblements familiaux et religieux au moment de la rupture du jeûne. Des interdictions qui rompent avec les pratiques traditionnelles. De nombreux pays comme le Liban, la Tunisie, le Maroc ont déjà durci les mesures de restrictions.

Au Maroc, le gouvernement a instauré un couvre-feu pendant le ramadan. Les déplacements nocturnes à l’échelle nationale de 20H00 à 06H00, sauf pour les cas exceptionnels, sont interdits à partir du 13 avril. Les prières de tarawih n’auront pas lieu dans les mosquées. En Tunisie, le couvre-feu est maintenu à 22 h. Le Liban impose un couvre-feu à 19 h. Les tentes d’iftar et les banquets traditionnels sont interdits. Toutefois, les mosquées sont autorisées à accueillir les fidèles, à 30 % de leur capacité. Il faut au préalable s’inscrire via une plateforme avant d’y avoir accès.

Aux Émirats arabes unis, les restrictions sont les mêmes. « Pour la santé et la sécurité de la société, nous conseillons à tous d’éviter les rassemblements en soirée pendant le ramadan, de limiter les visites familiales et d’éviter de distribuer et d’échanger des repas entre les foyers et les familles », a tweeté l’Autorité nationale de gestion de crises, d’urgences et des catastrophes (NCEMA). En Égypte, les fidèles peuvent participer aux prières dans les mosquées ou les suivre à la télévision. En revanche, les cours et les séminaires, habituellement organisés dans les mosquées, sont suspendus.

En Arabie saoudite, les deux repas essentiels du ramadan, l’iftar et le sohoor sont interdits à l’intérieur des lieux de culte. Seules les personnes vaccinées contre le Covid-19 seront autorisées à effectuer la omra ou les prières dans la Grande mosquée de La Mecque dès le début du ramadan. En France, le Conseil français du culte musulman (CFCM) présidé par Mohammed Moussaoui a appelé les fidèles musulmans à vivre ce mois de ramadan dans le respect strict des mesures sanitaires édictées par les autorités françaises pour freiner la propagation du coronavirus et ses variants.

Tags : Religion - Ramadan 2022 - Mohammed Moussaoui - Islam

Aller plus loin

Ramadan 2021 : les vœux des joueurs du PSG aux musulmans

Les joueurs du Paris Saint-Germain (PSG) ont souhaité un bon ramadan 2021 aux musulmans. Le mois sacré a débuté le 13 avril dans certains pays comme la France, la Syrie, l’Égypte...

Un ramadan pas comme les autres

Le ramadan a débuté ce mardi 13 avril dans certains pays comme la France, la Syrie, l’Égypte mais va commencer dans d’autres comme le Maroc demain 14 avril. Comme l’année dernière,...

Tétouan : une fille agressée pour avoir porté un décolleté

Un jeune homme a reproché à trois filles qui se promenaient dimanche dans le quartier Al Mahnache II, leur tenue vestimentaire qu’il a jugée inappropriée en cette période du mois...

Ramadan : les vœux de Joe Biden aux musulmans

Le président américain Joe Biden a souhaité lundi un bon mois de Ramadan à la communauté musulmane des États-Unis et du monde entier.

Nous vous recommandons

De nouveaux vols entre les villes du nord du Maroc

Dans le cadre du renforcement de la connectivité aérienne interne, le conseil régional du Nord a obtenu des compagnies aériennes, la reprise imminente de plusieurs lignes, pour booster le tourisme en berne dans la...

Mort de Ouassim et Sabrina : trois policiers inculpés par la justice belge

Près de 5 ans après le décès de Ouassim et Sabrina, trois policiers ont finalement été inculpés, mercredi, à Bruxelles, par la chambre des mises en accusation. Les plaidoiries pour débattre du renvoi au tribunal correctionnel auront lieu le 23 février...

Les agriculteurs espagnols et le Polisario dénoncent la production de tomates marocaines au Sahara

Les agriculteurs espagnols et le Front Polisario continuent de dénoncer la production de tomates marocaines au Sahara et leur exportation « illégale » vers l’Union Européenne.

Said Aouita se dit victime d’une escroquerie orchestrée par son ex-femme

Saïd Aouita, l’athlète marocain spécialiste des épreuves de fond et de demi-fond, affirme avoir découvert qu’il a été dupé par une escroquerie orchestrée par son ex-épouse après une longue vie conjugale.

Mehdi Ben Barka était-il un espion ?

56 ans après son décès, de troublantes révélations ont été faites sur le militant anticolonialiste Mehdi Ben Barka, chef de file du mouvement tiers-mondiste, et plus célèbre opposant aux rois Mohammed V et Hassan...

Les loueurs de voiture expliquent la hausse des prix

Les opérateurs du secteur de location de voiture réfutent les accusations selon lesquelles, les prix de location de voitures ont flambé cet été. C’est un simple retour à la normale, estiment-ils.

L’Algérie recule : la pression de l’Europe a payé

L’ambassade d’Algérie près l’Union européenne (UE) a assuré vendredi que les échanges commerciaux avec l’Espagne n’ont pas été suspendus et que l’approvisionnement en gaz du pays n’est pas en danger.

Maroc : quinze agences de voyages sanctionnées

Après des plaintes déposées à leur encontre, quinze agences de voyages ont été sanctionnées par le comité consultatif technique des agences de voyage.

Laâyoune : les travaux du plus long pont d’Afrique démarrent bientôt

Les travaux de construction du deuxième viaduc de Laâyoune, qui fait partie de la voie express Tiznit-Dakhla, démarrent bientôt. À terme, il sera le pont le plus long d’Afrique avec une longueur de 1 725...

Ayad Lamdassem crée la surprise au marathon olympique

L’athlète espagnol d’origine marocaine, Ayad Lamdassem, a créé la surprise aux JO de Tokyo en terminant cinquième au marathon olympique avec un temps de 2h10:16, loin devant ses compatriotes Dani Mateo (21ᵉ) et Javi Guerra...