Recherche

La France veut expulser plus de migrants

© Copyright : DR

16 juin 2019 - 17h30 - Marocains du monde

La Direction générale des Etrangers en France a annoncé 15.000 éloignements forcés en 2017, et une hausse de 20% des expulsions d’étrangers en situation irrégulière, en 2018.

Selon Ministre de l’Intérieur, "les éloignements ont augmenté de 14%", estimant qu’il "faut faire encore mieux". "En même temps, le nombre de demandes d’asile acceptées n’a jamais été aussi élevé". Pour Christophe Castaner, il n’est pas question d’instaurer un quota sur les demandes d’asile, considérant que la priorité devrait être donnée à la qualité des immigrés.

Dans une déclaration au "Journal du Dimanche", Castaner envisage de débattre du sujet dans le cadre "d’autres modes d’immigration locale", évitant de préciser s’il s’agit d’immigration familiale, étudiante ou économique. "Veillons aussi à ce que le débat sur l’immigration ne se focalise pas que sur le nombre d’immigrés : parlons aussi de la qualité de l’intégration, c’est prioritaire", a-t-il insisté.

De son côté, le Premier ministre Édouard Philippe ne voit pas l’utilité d’une nouvelle loi sur l’immigration, de même que les quotas car cela est "contraire [aux] engagements internationaux- et à [son] éthique personnelle", écrit "Le Monde", dans son édition d’aujourd’hui.

Lors de son discours à l’Assemblée, le Premier ministre français avait annoncé que le Gouvernement tiendrait "chaque année un débat au Parlement" sur la politique d’asile et d’immigration. Cette déclaration rejoint celle du Président Emmanuel Macron qui avait également soulevé l’idée "d’objectifs annuels" migratoires qui seraient fixés par le Parlement.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact