Recherche

France : Macron prône la fermeté sur l’immigration

© Copyright : DR

18 septembre 2019 - 19h30 - Monde - Par: S.A

Au détour d’une réunion avec sa majorité et son Gouvernement, le Président français, Emmanuel Macron, a appelé les siens à la fermeté sur l’immigration. Au lieu d’être un « parti bourgeois », La république en Marche (LREM) veut se pencher sur ce problème auquel font face les classes populaires, qui ont migré vers l’extrême droite.

A quelques jours du débat parlementaire sur l’immigration, prévu pour les 30 septembre et 2 octobre, le Président Emmanuel Macron joue à la carte de la fermeté. Celui-ci était, le lundi 16 septembre dernier, devant quelque 200 députés et sénateurs de LREM, du MODEM et de partis alliés, ainsi que devant l’ensemble du Gouvernement.

A cette occasion, le Chef de l’État français a précisé, pendant plus d’une heure, ses quatre priorités : écologie, retraites, travail et le « régalien », c’est-à-dire sécurité et immigration, ont rapporté des participants à cette réunion à huis clos.

De cette vue, le Président Macron a fait observer que « les flux d’entrée n’ont jamais été aussi bas en Europe et les demandes d’asile jamais aussi hautes en France ». Fort de ce constat, il a martelé que les siens et lui n’ont pas le droit de ne pas regarder ce sujet en face », d’où la fermeté.

Dans la même veine, le numéro 1 français a déploré le fait que le droit d’asile soit détourné de sa finalité par des réseaux, des gens qui le manipulent. « Si nous ne le regardons pas en face, nous le subirons. Cela donne quoi ? Des quartiers où le nombre de mineurs non accompagnés explose », a-t-il averti, selon un participant.

« La question est de savoir si nous voulons être un parti bourgeois ou pas », a-t-il lancé aux siens, avant de nuancer que les bourgeois n’ont pas de problème avec cela. Ceux-ci ne la croisent pas mais les classes populaires vivent avec.

« La gauche n’a pas voulu regarder ce problème pendant des décennies. Les classes populaires ont donc migré vers l’extrême droite. On est comme les trois petits singes : on ne veut pas regarder », a-t-il laissé entendre.

Mots clés: France , Immigration , Emmanuel Macron

Bladi.net

Bladi.net - 2022 - - A Propos - Contact