France : une nouvelle loi sur l’immigration en préparation

30 mai 2022 - 19h00 - Ecrit par : S.A

Le gouvernement français entend réformer profondément l’immigration. Dans ce sens, le ministère de l’Intérieur prépare « un texte important » devant tenir compte des propositions — comme la création d’une agence unique d’asile avec la fusion de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) et de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii)- faites par Emmanuel Macron alors président-candidat.

Emmanuel Macron compte mettre en œuvre ses propositions de campagne, notamment de nouvelles conditions d’octroi des titres de séjour long et la création d’une agence unique d’asile avec la fusion de l’Ofpra et de l’Ofii. « Le président de la République travaille sur un texte important sur l’immigration », apprend le journal La Croix auprès de l’entourage du ministre de l’Intérieur reconduit, Gérald Darmanin, dont le département a averti que les annonces précises et spéciales sur ce sujet viendraient un peu plus tard. Cette loi comportera « un changement sur l’accès à la naturalisation », selon « des mesures conformes à ce qui a été dit durant la campagne », fait-on savoir. En raison des « voies de recours » devenues trop nombreuses, le chef de l’État avait annoncé vouloir renforcer les moyens d’éloigner les étrangers déboutés de leur demande d’asile. Il avait en outre promis des procédures « plus rapides et effectives » de sorte que « le refus d’asile vaudra obligation de quitter le territoire français [OQTF]  ». Son souhait : « la refonte de l’organisation de l’asile et du droit au séjour pour décider beaucoup plus rapidement qui est éligible et expulser plus efficacement ceux qui ne le sont pas ».

À lire : Sondage : 40% des Français pour une immigration zéro

Outre le texte sur l’immigration, le ministère de l’Intérieur a aussi précisé plancher sur une « agence unique d’asile avec la fusion de l’Ofpra et de l’Ofii sur un modèle à l’allemande ». La mission de l’Ofpra est d’instruire les demandes d’asile, celle de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii) est de s’occuper de l’octroi de logement et allocation aux personnes reconnues réfugiées, mais aussi de la gestion d’autres procédures, comme le regroupement familial, le séjour étranger malade, le retour volontaire… Mathieu Tardis, chercheur à l’Institut français des relations internationales note que c’est une particularité française que d’avoir deux organismes. « Dans la plupart des pays européens, il y a une agence de l’immigration qui fait tout », explique-t-il.

Tags : France - Immigration - Emmanuel Macron

Aller plus loin

Sondage : 40% des Français pour une immigration zéro

Plus de 4 Français sur 10 sont favorables à une immigration zéro en France, selon un sondage réalisé par l’Institut CSA. Le sujet sera sans doute abordé lors de la campagne...

La France veut expulser les étrangers coupables de délits graves

La France s’apprête à voter une loi pour expulser « tout étranger coupable d’actes graves ». Cette disposition sera appliquée « quelle que soit sa condition de présence sur le...

Restrictions de visas : Emmanuel Macron dévoile les véritables raisons

Lors d’une réception organisée à l’Élysée jeudi 30 septembre, le président français Emmanuel Macron a dévoilé les véritables raisons du durcissement de l’octroi des visas pour les...

L’Europe propose au Maroc  plus de visas, mais moins d’immigration clandestine

L’Union européenne reconnait le Maroc comme un partenaire stratégique dans la lutte contre l’immigration clandestine et consent à le soutenir davantage en mettant plus de fonds à...

Nous vous recommandons

Jamal Ben Saddik vise le KO contre Levi Rigters

Le kick-boxeur marocain, Jamal Ben Saddik, 31 ans affrontera le Néerlandais Levi Rigters, 26 ans, à Hasselt en Belgique, dans le cadre du Glory 80. Il vise le KO contre l’ancien champion de l’Enfusion...

Total Eren investit 10 milliards d’euros au Maroc

Total Eren, filiale dédiée aux énergies renouvelables de Total Energies, a décidé de lancer un mégaprojet d’hydrogène et d’ammoniac verts, à Guelmim-Oued Noun, dont le coût d’investissement s’élève à 100 milliards de dirhams. De quoi faire du Maroc un leader de...

Covid-19 : le Maroc pourrait dépasser les 50 décès par jour au mois d’août

Le taux de reproduction au Covid-19 augmente de jour en jour au Maroc. La menace du variant Delta est imminente, selon les ministères de la Santé et de l’intérieur. Pour éviter de revenir à la case départ, des voix appellent à l’anticipation, un plan de...

Morad, un « garçon de la rue » devenu star du rap en Espagne

Morad, 22 ans, a réussi à trouver sa voie dans la musique urbaine espagnole. Il est aujourd’hui le premier artiste espagnol d’origine marocaine à connaître le succès. Ses chansons sont écoutées, aussi bien dans les quartiers populaires que huppés. Mais son...

Voici la date de l’Aïd Al-Fitr au Maroc

Le Centre international d’astronomie vient d’annoncer que le Maroc ainsi que la plupart des pays musulmans célébreront l’Aïd Al-Fitr le lundi 2 mai 2022.

Maroc : bientôt la levée de la double exigence "test PCR" plus "pass vaccinal"

L’allègement de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne arrivant dans les aéroports marocains se précise.

États-Unis : une maison transformée en riad marocain à prix d’or

En Californie, une maison unique à deux étages transformée en partie en riad marocain à Palm Springs Home en met plein la vue aux visiteurs. Elle vaut un prix d’or.

Cherté des billets de bateau : la promesse du gouvernement aux MRE

Le gouvernement marocain promet de trouver une solution à la flambée des prix des billets de bateau afin de faciliter le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc.

La réouverture du ciel marocain a profité à Brussels Airport

La réouverture du ciel marocain est l’un des facteurs ayant permis à Brussels Airport de réaliser de belles performances en juin depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Maroc : le responsable d’un ministère viré pour avoir « promu » l’homosexualité

Au Maroc, un responsable du ministère des Habous et des Affaires islamiques a été licencié pour avoir utilisé le terme « orientation sexuelle » dans les documents utilisés pour enseigner l’alphabétisation dans les mosquées. Le mouvement citoyen et social,...