L’Europe propose au Maroc  plus de visas, mais moins d’immigration clandestine

27 avril 2021 - 10h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

L’Union européenne reconnait le Maroc comme un partenaire stratégique dans la lutte contre l’immigration clandestine et consent à le soutenir davantage en mettant plus de fonds à sa disposition. De son côté, le Maroc demande que son importance soit reconnue au Conseil européen des migrations, comme c’est le cas avec la Libye et la Turquie.

Depuis 2018, « le Maroc a fait des efforts importants dans la gestion des flux migratoires et dans la prévention des départs irréguliers vers l’Espagne », indique un document de l’UE auquel a eu accès le journal El País. Mais avec l’augmentation des arrivées de migrants aux Îles Canaries, l’UE a reconnu la nécessité de renforcer sa relation avec le Maroc et de « se fixer des objectifs à long terme ». En l’occurrence, l’UE souhaite une meilleure collaboration avec Rabat pour le rapatriement rapide de ses ressortissants. En 2019, sur les 35 000 Marocains qui ont été sommés de quitter l’UE, seulement 29 % ont finalement été expulsés. L’UE souhaite également que le Maroc accueille les migrants des pays tiers en échange d’une politique de visa plus favorable pour les Marocains, mais la négociation n’a pas évolué depuis 2015. « Nous exhortons le Maroc à adopter la loi sur l’asile et à promouvoir le rôle de l’Agence européenne pour l’asile (EASO) dans la construction d’un système efficace », détaille par ailleurs le document.

De son côté, le Maroc, en tant que pays d’origine, de transit et de destination de milliers de migrants, a toujours demandé plus de soutien et que son rôle soit reconnu, estimant que ses efforts en moyens matériels et humains déployés aux frontières pour lutter contre l’immigration clandestine nécessitent un investissement de 3,5 milliards d’euros sur la période 2020-2027. Ce qui suppose 435 millions d’euros par an, explique un rapport économique de l’UE.

Dans tous les cas, l’UE prévoit, dans le cadre de son budget pluriannuel, d’augmenter son soutien au Maroc. « Pour maintenir des engagements financiers suffisants en matière de migration, conformément aux attentes du Maroc, des solutions plus audacieuses sont nécessaires, y compris plus avantageuses », prévient le document. Le Maroc est le troisième plus grand partenaire de l’UE en termes de financement pour la gestion des migrations (343 millions d’euros), après la Turquie (6 milliards d’euros depuis 2016) et la Libye (355 millions en 2015).

Lors de l’étude du document jeudi, tous les représentants des États membres de l’UE ont reconnu « un décalage croissant entre les offres européennes et les attentes marocaines » et la « difficulté d’aligner les objectifs » du Maroc et de l’UE. Les représentants de l’Espagne se sont prononcés à l’occasion en faveur du Maroc, souhaitant une meilleure collaboration en matière de politique migratoire avec le royaume afin de mieux réguler les flux migratoires qui ne baissent pas malgré la fermeture des frontières. Dans l’accord avec le Conseil sur le règlement IVDCI, le parlement européen a réussi à plafonner à 10 % les ressources dédiées à la gestion des migrations, limitant du coup la capacité des partenaires de l’UE.

Sujets associés : Immigration clandestine - Union européenne

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Les patrons de Sebta et Melilla disent non au visa pour les Marocains de Nador et Tétouan

La Confédération des entrepreneurs de Melilla (CEME-CEOE) demande d’exempter de visa les Marocains de Nador et Tétouan qui désirent se rendre à Melilla et à Ceuta « jusqu’à ce que...

Immigration clandestine : l’Espagne veut doter le Maroc de moyens

L’Espagne s’active pour l’acquisition de 170 voitures à quatre roues motrices qui seront attribuées au Maroc pour lutter contre l’immigration...

France : une nouvelle loi sur l’immigration en préparation

Le gouvernement français entend réformer profondément l’immigration. Dans ce sens, le ministère de l’Intérieur prépare « un texte important » devant tenir compte des propositions —...

Visas et immigration : voici la nouvelle suggestion de l’Europe au Maroc

L’Europe, veut le plus tôt possible renvoyer les immigrés clandestins au Maroc, bien qu’elle ait toujours grand besoin de migrants. Et, pour trouver une issue convenable à tous,...

Nous vous recommandons

Immigration clandestine

Îles Canaries : la police enquête sur la mort étrange d’un jeune marocain

Le corps sans vie d’un jeune Marocain a été retrouvé en novembre dernier dans la rue à Las Palmas de Gran Canaria. L’ancien mineur non accompagné avait dénoncé les mauvais traitements et abus subis au centre d’accueil des mineurs où il avait séjourné. La...

Abdelghafour se tue en mer pour rejoindre Sebta (vidéo)

Le corps sans vie d’Abdelghafour Benaboura, un Marocain de 37 ans, a été retrouvé en mer mercredi dernier à Ceuta par les agents de la Garde civile. Il a été enterré samedi au cimetière de Sidi Embarek.

Le corps sans vie d’un Marocain retrouvé sur une plage à Ceuta

Des agents de la Garde civile ont retrouvé mercredi sur la plage d’El Chorrillo, à Sebta, le corps sans vie d’un homme qui pourrait être d’origine marocaine.

Le corps sans vie d’un jeune Marocain retrouvé à Ceuta

Des agents de la Garde civile de Ceuta ont retrouvé mardi le corps d’un jeune migrant d’origine marocaine dans les eaux proches de la côte de Ceuta, à environ un kilomètre de la frontière de Tarajal.

Migration : la route de l’atlantique très pratiquée pendant la crise sanitaire

La pandémie du coronavirus a provoqué l’augmentation du nombre de migrants empruntant la route de l’atlantique. Au cours de l’année 2020, le nombre de migrants arrivant en Espagne a grimpé, contrairement à 2019 où la tendance était à la...

Union européenne

Erasmus+ : jusqu’à 28 000 euros pour des étudiants marocains

Le Campus d’excellence agroalimentaire internationale (ceiA3) a offert onze bourses Erasmus+ aux doctorants, enseignants et chercheurs de différentes universités de plusieurs pays dont le Maroc, pour un montant de 28 560...

Sebta et Melilla sont marocaines selon le parlement arabe

Le parlement arabe vient de voter une résolution en procédure d’urgence pour reconnaître Ceuta et Melilla comme des « villes marocaines ».

Plus de 5 milliards de dirhams d’aides européennes au Maroc

Dans la lutte contre la pandémie du coronavirus, l’Union européenne a été d’une grande utilité pour le Maroc. Ainsi, l’institution a mobilisé environ 5 milliards de dirhams pour soutenir le royaume dans la gestion de la crise et ses effets sur...

Des clarifications de l’Europe sur le pass sanitaire marocain

La délégation de l’Union européenne a apporté, mardi 21 septembre, des clarifications sur la reconnaissance du pass sanitaire marocain en Europe. Il ressort que l’équivalence entre les certificats sanitaires est purement...

Les fruits et légumes marocains de nouveau dans le viseur du lobby agricole espagnol

Le lobby agricole espagnol s’active pour l’interdiction des exportations marocaines en Europe. Il soutient que l’entrée massive de ces exportations est à l’origine de la baisse des cours de ventes de fruits et légumes sur les marchés...