France : la fresque d’une femme voilée fait polémique à Grenoble

2 février 2022 - 21h20 - France - Ecrit par : S.A

La fresque peinte sur un mur privé rue Hébert à Grenoble, représentant une femme portant un voile rayé, avec une étoile jaune où est inscrit “muslim” suscite de vives réactions de la part d’élus locaux ou du Conseil représentatif des institutions juives de France. Dans la foulée, la région Auvergne-Rhône-Alpes a décidé de retirer ses subventions au festival Street art fest Grenoble Alpes.

La polémique enfle autour de la fresque d’une femme voilée, présente à Grenoble, depuis de plusieurs mois. « En place depuis huit mois, pourquoi la fresque dérange tant aujourd’hui ?, s’interroge Jérôme Catz, fondateur et directeur du festival « Street art fest » dans un communiqué : « Cette œuvre porte un message engagé, effectivement. Le nom de l’œuvre c’est « Bad religion ? », comme si l’artiste demandait si aujourd’hui il y a des personnes qui sont stigmatisées à cause de leur religion. Pour moi, c’est clairement une question d’agenda médiatico-politique, qui curieusement se rapproche de l’élection présidentielle. »

À lire : Polémique après l’apparition d’une femme voilée dans une pub pour l’Oréal

Jeudi dernier, cette oeuvre du street-artiste Goin a été dégradée : le visage de la femme et l’étoile ont été recouverts de peinture noire, rapporte France Bleu. Dans la foulée, la région Auvergne-Rhône-Alpes a retiré ses subventions (10 000 euros, sur un budget total de 600 000) au festival « Street art fest Grenoble Alpes ». Pourtant, il n’y a aucune corrélation entre ce festival et l’œuvre de l’artiste Goin. « Au-delà du mensonge historique véhiculé, cette provocation artistique aussi inacceptable que dangereuse ne sert que les extrêmes et constitue une incitation à la haine et aux violences », se justifie la région dans un communiqué.

À lire : France : des mamans voilées interdites d’entrée dans un lycée pour ne pas « salir » une photo de groupe

Le directeur du festival demande à la région de rapporter sa décision : « Toute personne normalement constituée, qui prend une décision sur de fausses informations, revient dessus. Ou alors c’est malhonnête, mais loin de moi l’idée de penser qu’ils sont malhonnêtes, ou bien c’est un prétexte, mais je ne vois pas ce qu’ils pourraient nous reprocher. »

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Religion - Grenoble - Islam

Aller plus loin

Stains : polémique autour d’une rue rebaptisée au nom de la femme du prophète Mohammad

À Stains (Seine-Saint-Denis), une plaque au nom de la femme du prophète Mohammad, posée au-dessus du panneau indiquant la rue de Pontoise en septembre 2022 est vue d’un mauvais...

Les artistes de rue de retour à Rabat

Jidar Street Art Festival promet cette année pour sa 7ᵉ édition placée sous le signe de l’audace, un programme alléchant et la présence d’un nombre impressionnant d’artistes.

À Paris, choc après la dégradation de la fresque murale du policier Ahmed Merabet

À Paris, la plaque en hommage au policier Ahmed Merabet, tué par l’un des frères Kouachi le 7 janvier 2015, quelques minutes après l’attaque terroriste du journal satirique...

France : une femme voilée interdite d’entrée à Zara

Une femme portant le voile a été interdite d’entrée dans un magasin Zara, dans les Yvelines, car des consignées avaient été données par la direction.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Aïd al Adha au Maroc : l’appel à l’annulation monte sur les réseaux sociaux

Alors que certains Marocains appellent à l’annulation de la célébration de l’Aïd al-Adha sur les réseaux sociaux, d’autres tiennent au respect de cette tradition religieuse.

Tatouage au henné : attention danger

La fin du Ramadan et la période de l’Aïd, pour les jeunes filles, une période propice pour mettre du henné sur les mains. Si certaines mères acceptent que leurs filles appliquent le henné, d’autres préfèrent se passer de cette pratique pour préserver...

Aïd Al-Adha au Maroc : alerte sur les viandes vertes

Redoutant le verdissement des viandes à cause des fortes températures au Maroc et les maladies qui pourraient en découler, des experts appellent les consommateurs à la vigilance lors de la célébration de l’Aïd al-Adha.

Une journaliste franco-marocaine conteste l’interdiction du hijab sur la carte de presse en France

La journaliste franco-marocaine Manal Fkihi a annoncé son intention de contester la règle interdisant aux femmes voilées de porter le hijab sur la photo de la carte de presse française. Cette décision fait suite au refus de la Commission de délivrance...

Ramadan : point sur la délégation d’accompagnement religieux des MRE

Le nombre de personnes composant la délégation chargée de l’accompagnement religieux des Marocains résidant à l’étranger en ce mois de ramadan est connu.

Ramadan 2023 : la durée de la journée de jeûne selon les pays

Le premier jour du ramadan correspond au 23 mars au Maroc et dans de nombreux pays à travers le monde. Les heures de jeûne durant ce mois sacré pour les musulmans varient d’un pays à l’autre.

Maroc : voici la date de l’Aid Al Mawlid Annabaoui

Le mois de Rabie-I 1445 de l’hégire débutera le dimanche 17 septembre 2023 et Aïd Al Mawlid Annabaoui célébré le jeudi 28 septembre, a annoncé le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Voici la date de l’Aïd el-Fitr en France

Débuté le 23 mars 2023, le mois du ramadan touche progressivement à sa fin. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a annoncé vendredi 14 avril la date de l’Aïd al-Fitr marquant la fin de la période de jeûne.

Maroc : ils paient les dettes des plus pauvres

De jeunes Marocains, influenceurs, artistes et personnalités sont à l’origine d’une initiative visant à soutenir les familles dans le besoin en cette période de ramadan, mais aussi à les aider à éponger leurs dettes.