Geox : une intérimaire voilée refoulée, le gérant porte plainte

13 avril 2024 - 12h30 - France - Ecrit par : S.A

À Strasbourg, la boutique de la marque italienne de chaussures, Geox, se retrouve au cœur d’une polémique après que son gérant a refusé les services d’une intérimaire, une femme voilée. Cette dernière est visée par une plainte pour avoir diffusé une vidéo montrant la scène sur Tiktok. Par ailleurs, une enquête a été ouverte.

Nouvelle polémique sur le voile en France. Dans une vidéo publiée sur TikTok et vue plus de trois millions de fois sur X, on voit une jeune femme qui s’est vue refuser de travailler dans un magasin Geox à Strasbourg à cause de son voile. Les échanges entre le gérant du magasin qui était en train de téléphoner et l’intérimaire venue travailler étaient tendus. Le patron de la boutique s’expliquait sur son refus. « Sa tenue ne va pas au magasin. Elle a un voile et ne souhaite pas l’enlever. Elle me signale que ce n’est pas normal, que ce n’est pas écrit dans le contrat », affirme le gérant. Il ajoutera : « De toute façon elle m’indique qu’elle ne compte pas rester ». « Non ce n’est pas que je ne compte pas rester. Vous me dites de partir », lui répond la concernée. Elle ajoutera : « C’est parce que j’ai le voile, il faut le dire, il faut passer par les mots. » Le gérant se sent obligé d’argumenter : « On est en France, Madame, c’est dans la loi […] J’ai une collègue qui a une croix autour du cou, elle ne la met pas non plus ». La jeune femme rétorque : « Sur mon contrat, ce n’est pas écrit que je ne dois pas mettre de voile ». « Vous êtes en train de me faire passer pour ce que je ne suis pas », déplore le gérant. L’intérimaire quitte la boutique.

À lire :L’influenceuse voilée Salma Masrour revient sur son refoulement dans un restaurant parisien

Cette vidéo a créé une vive polémique sur les réseaux sociaux. Certains internautes ont soutenu la jeune femme qui se décrit comme une « nouvelle voilée », tandis que d’autres ont menacé de mort le gérant du magasin qu’ils accusent de discrimination envers une femme voilée. Le Collectif contre l’islamophobie en Europe (CCIE) a dénoncé une « discrimination inacceptable ». « Mobilisons-nous pour interpeller GEOX et condamner cette discrimination inacceptable ! Il est nécessaire que GEOX éclaircisse sa positon face à ce scandale. Est-ce que l’entreprise accepte d’être représentée par des personnes qui discriminent ouvertement ? », a lancé l’association basée à Bruxelles. L’extrême droite et la droite identitaire ont déploré le fait que l’association ait relaté la vidéo où l’on voit clairement le visage du gérant.

À lire :Amel, nouvelle chroniqueuse voilée sur TPMP, ne fait pas l’unanimité

Face à la polémique, la boutique a dû fermer une journée avant de rouvrir vendredi, rapporte RTL, ajoutant que le gérant a déposé plainte contre l’intérimaire qui est par ailleurs une ancienne du magasin pour « atteinte à la vie privée et enregistrement de données à caractère personnel » et « diffamation, injures raciales et appels malveillants ». Et, le commissariat de Strasbourg mène une enquête sur cette affaire, fait savoir Le Figaro. Pour l’heure, Geox n’a pas réagi publiquement à cette polémique.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Strasbourg - Enquête - Voile islamique - Plainte - TikTok

Aller plus loin

France : la fresque d’une femme voilée fait polémique à Grenoble

La fresque peinte sur un mur privé rue Hébert à Grenoble, représentant une femme portant un voile rayé, avec une étoile jaune où est inscrit “muslim” suscite de vives réactions...

Pyrénées-Atlantiques : la restauratrice qui a refusé l’entrée à une femme voilée poursuivie

La gérante d’un restaurant situé à Hendaye, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui a refusé l’entrée à une cliente voilée, a été placée en garde à vue suite à la plainte pour...

France : la présence d’une femme voilée sur un calendrier des Armées fait polémique

Une photographie d’un calendrier du ministère français des Armées sur laquelle est présente une femme voilée a failli soulever de vives polémiques. Le département de Sébastien...

L’influenceuse voilée Salma Masrour revient sur son refoulement dans un restaurant parisien

Quelques mois après, la Marocaine Salma Masrour, influenceuse voilée spécialisée dans la mode pudique résidant au Royaume-Uni, revient sur son refoulement d’un restaurant...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

Université Paris-Dauphine : propos racistes envers une étudiante voilée

Une étudiante voilée a été victime de propos racistes de la part d’une intervenante du jury lors d’une soutenance de fin d’année à l’Université Paris-Dauphine.

Buzz, fric et clashs : La (mauvaise) recette des artistes marocains

De plus en plus d’artistes marocains se tournent vers les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok, pour interagir avec leur public et générer des revenus. Cette tendance suscite toutefois des critiques, certains pointant du doigt le recours à...

British Airways : une combinaison et un hijab pour les hôtesses de l’air

La compagnie aérienne British Airways a dévoilé les nouveaux uniformes que porteront désormais ses hôtesses de l’air. Il s’agit d’une combinaison et d’un hijab et l’une autre variante plus ample, mais toujours avec le voile.

Le hijab sur la pelouse : la Marocaine Nouhaila Benzina fait réagir la planète football

Le prédicateur marocain Ahmed Raissouni a pris la défense de la défenseure marocaine Nouhaila Benzina, première joueuse à porter le voile lors d’une coupe du monde féminine. Elle est la cible des extrémistes.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

Maroc : le débat sur l’interdiction de TikTok s’invite au parlement

Plusieurs députés marocains appellent à l’interdiction de TikTok au Maroc. Ils s’inquiètent de la qualité des contenus publiés sur ce réseau social chinois qui, selon eux, constitue un danger pour la jeunesse.

TikTok, vecteur de débauche au Maroc ?

De nombreux Marocains continuent d’appeler à l’interdiction de TikTok, dénonçant la publication par les jeunes de contenus violents ou à caractère sexuel sur cette application qui, selon eux, porte atteinte aux valeurs du royaume.

TikTok, l’impossible interdiction au Maroc

Face à la dépravation des mœurs à laquelle conduit l’utilisation de TikTok, les députés de l’opposition ont invité le gouvernement marocain à prendre ses responsabilités et à interdire l’application chinoise dans le royaume. Mais y arriveront-ils ?

Interdire ou réguler TikTok ? Le Maroc cherche la solution

Menacé d’interdiction aux États-Unis et en Europe, TikTok est de plus en plus décrié dans le monde. Au Maroc, des voix continuent d’appeler à l’interdiction de l’application chinoise. Mais plutôt que de l’interdire, des experts appellent à encadrer son...