L’influenceuse voilée Salma Masrour revient sur son refoulement dans un restaurant parisien

27 février 2023 - 20h10 - France - Ecrit par : S.A

Quelques mois après, la Marocaine Salma Masrour, influenceuse voilée spécialisée dans la mode pudique résidant au Royaume-Uni, revient sur son refoulement d’un restaurant parisien. Elle se dit déterminée à utiliser ses réseaux pour parler des problèmes liés au port du voile et des préjugés contre les musulmanes.

En novembre dernier, la star britannique des réseaux sociaux d’origine marocaine Salma Masrour, influenceuse spécialisée dans la mode pudique, racontait avoir été victime de discrimination dans le restaurant populaire Gigi Paris à cause de son voile. Le personnel de l’établissement lui avait indiqué qu’aucune place n’était disponible. « J’ai vérifié sur internet et des tables étaient disponibles, mais la façon dont elle m’a regardée n’était pas normale. […] Dix minutes plus tard, mon amie, blanche et blonde, est entrée pour demander une table, et on lui a immédiatement répondu qu’il y avait de la place », explique-t-elle dans une vidéo publiée après la scène. La vidéo est devenue virale sur les réseaux sociaux et de nombreux internautes s’en sont indignés.

À lire : Salimata Sylla, une basketteuse voilée, « humiliée » en France (vidéo)

Quelques mois après l’incident, Salma est toujours en colère. Elle reproche au restaurant d’avoir pris du temps avant de tenir sa promesse de « procéder à des changements. » Une promesse « qui ne va pas assez loin ». « J’étais en colère. Je suis d’un tempérament calme et il en faut beaucoup pour me mettre en colère, mais je fulminais intérieurement. Je ne m’attendais pas à une telle réaction à mes vidéos. La note du restaurant sur Google est passée de 4,5 à 1,5 et des milliers de personnes l’interpellaient dans les commentaires », confie-t-elle à Middle East Eye. Cet incident l’a fait sentir très mal. « Je ne peux même pas imaginer comment se sentent les femmes qui portent le hijab en France », ajoute l’influenceuse lifestyle qui a intenté une action en justice contre Gigi Paris.

À lire :Pyrénées-Atlantiques : la restauratrice qui a refusé l’entrée à une femme voilée poursuivie

Aujoud’hui, Salma affiche sa détermination à utiliser ses réseaux pour parler des problèmes liés au hijab et des préjugés contre les musulmanes. « Si je peux éviter que ne serait-ce qu’une personne fasse l’objet de discrimination, j’en serai ravie », dit-elle.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Paris - Restauration - Voile islamique - MRE

Aller plus loin

Salimata Sylla, une basketteuse voilée, « humiliée » en France (vidéo)

La Fédération française de basket interdit le port du voile à ses joueuses en compétition. Une mesure « injuste » qui a pénalisé Salimata Sylla, basketteuse depuis 13 ans....

Pyrénées-Atlantiques : la restauratrice qui a refusé l’entrée à une femme voilée poursuivie

La gérante d’un restaurant situé à Hendaye, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui a refusé l’entrée à une cliente voilée, a été placée en garde à vue suite à la plainte pour...

Molenbeek : polémique après la nomination de l’échevine Saliha Raiss, voilée

Des voix se sont élevées du Mouvement réformateur (MR) belge pour dénoncer la nomination de Saliha Raiss, jeune femme voilée, en remplacement de l’échevin molenbeekois Jef Van...

France : un restaurant refoule des femmes voilées (vidéo)

Bien qu’elles aient réservé une table, des femmes ont été refoulées dans un restaurant à Paris parce que l’une d’entre elles portait le voile.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : ces cafetiers, ces profiteurs !

Bon nombre de Marocains sont mécontents des propriétaires de cafés qui pratiquent des tarifs exorbitants des boissons, et plutôt de la « place » pendant les matchs de l’équipe nationale marocaine à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN Côte d’Ivoire 2024).

Maroc : l’informel secoue les restaurants

Au Maroc, les restaurateurs ambulants disputent les parts de marché avec les restaurateurs formellement établis. Pour mettre fin à cette concurrence déloyale, les professionnels appellent à une réglementation claire pour soutenir le secteur de la...

Immobilier au Maroc : les MRE en première ligne

L’apport considérable des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devrait contribuer à booster le marché de l’immobilier au Maroc au troisième trimestre 2023.

Appel à mettre fin à l’échange d’informations fiscales des MRE

L’Organisation démocratique du travail (OMT) a vivement critiqué la politique gouvernementale à l’égard des Marocains résidant à l’étranger, pointant du doigt une approche jugée superficielle et occasionnelle, particulièrement lors de l’accueil des MRE...

La CTM rachète Africa Morocco Link

Le groupe d’Othman Benjelloun, O Capital Group, redistribue les cartes dans le secteur du transport maritime marocain. La Compagnie de Transports au Maroc (CTM) s’empare en effet de la participation majoritaire (51 %) d’Africa Morocco Link (AML)...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Marhaba 2023 : le grand retour des MRE

Cette année, l’opération Marhaba 2023 dédiée à l’accueil des Marocains résidant à l’étranger coïncide avec l’Aïd Al Adha, donnant encore plus de sens aux retrouvailles. En tout, quelques 3 millions de MRE devraient rentrer au Maroc cet été.

Opération Marhaba 2023 : des billets moins chers pour les MRE ?

Considérant le coût élevé des billets de bateau, le groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM) a demandé au gouvernement de prendre des mesures pour faciliter l’arrivée des Marocains résidant à l’étranger (MRE) dans le cadre de...

Contrôle douanier : Fouzi Lekjaâ rassure les MRE

Suite aux rumeurs sur un supposé renforcement du contrôle douanier des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le ministre délégué chargé du budget, Faouzi Lekjaâ a apporté un démenti formel. Ce contrôle n’intervient que dans les transactions...

Transfert des MRE : le Maroc veut maintenir la dynamique

En vue de maintenir le flux des transferts de fonds de la diaspora, Bank Al-Maghrib (BAM), en collaboration avec les pouvoirs publics, a mené des actions pour diversifier les canaux de transmission et réduire les coûts de ces envois.