Salimata Sylla, une basketteuse voilée, « humiliée » en France (vidéo)

28 janvier 2023 - 11h20 - France - Ecrit par : A.P

La Fédération française de basket interdit le port du voile à ses joueuses en compétition. Une mesure « injuste » qui a pénalisé Salimata Sylla, basketteuse depuis 13 ans. Pourtant, le hijab de sport est porté par de nombreuses athlètes dans le monde.

Pour la première fois, Salimata Sylla, meneuse au club de basket d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), a été exclue lors d’une compétition dans le nord de la France, début janvier. Avant le début de la rencontre, l’arbitre a informé son entraîneur que la jeune femme de 25 ans, qui joue en Championnat de France depuis plus de dix ans, ne jouerait pas à cause du hijab de sport qu’elle porte depuis maintenant trois ans, fait savoir Le Parisien.

« Je gagne ma place pour ce match, je me lève un dimanche pour faire trois heures de route jusqu’à Escaudain (Hauts-de-France), je me change et je m’échauffe avec mes coéquipières pour ensuite être exclue ? Alors que j’ai un couvre-chef homologué ? », s’indigne Salimata Sylla qui s’est sentie « humiliée » et blessée. Le président du club, Sébastien Marie-Sainte, ne comprend pas cette décision. « Salimata, c’est le pilier de notre équipe. C’est une très bonne joueuse sur laquelle on compte et c’est aussi une ambassadrice du sport. Là, on nous prive d’un modèle pour la jeunesse », déplore-t-il.

À lire : France : les « Hijabeuses » manifestent contre l’interdiction du port du voile en compétition

Il est vrai que le règlement de la Fédération française de basket (FFBB) interdit le port du hijab depuis « trois ou quatre ans », mais « la chasse aux sorcières » a véritablement commencé en janvier, explique le président du club d’Aubervilliers qui précise que la situation vécue par Salimata, « Sali » pour ses amis, n’est pas « un cas isolé ». Cette décision est simplement « écœurante » selon Romy, une coéquipière de Sali. « Le port du voile, c’est un non-sujet entre nous. On est toutes là pour faire du sport, pas pour se regarder les unes les autres », soutient Muriella, une autre joueuse.

Pourtant, cette règle n’est pas appliquée par la Fédération internationale de basket (FIBA), indique Salimata qui rappelle que dans un an, plusieurs athlètes étrangères viendront en France pour « participer avec leur couvre-chef » aux Jeux olympiques et paralympiques « alors que dans le même temps, on exclut les Françaises qui le portent ». La jeune femme ne désire qu’une chose : « jouer au basket. Et que les autres femmes et jeunes filles aient cette même possibilité. C’est grave de demander ça en 2023 ».

Sujets associés : France - Religion - Basketball - Vidéos - Islam

Aller plus loin

Nouhaila Benzina : un hijab par amour

La Marocaine Nouhaila Benzina pourrait être la première footballeuse de l’histoire à jouer avec un hijab, si elle monte sur le terrain lors du match contre la Corée du Sud en...

France : les « Hijabeuses » manifestent contre l’interdiction du port du voile en compétition

Les “Hijabeuses” ont organisé mercredi 26 janvier un match de football dans le jardin du Luxembourg, juste devant le Sénat, pour afficher leur opposition au vote d’un amendement...

Qui est Nouhaila Benzina, la première joueuse hijabi de la Coupe du monde féminine ?

Parmi les joueuses qui participeront à la coupe du monde féminine qui se déroulera du 20 juillet au 20 août 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande, la défenseuse marocaine...

Lina Boussaha rejoint le championnat saoudien pour le voile

L’ancienne joueuse du PSG, Lina Boussaha, évolue désormais en Arabie Saoudite. Sa mission, parvenir à concilier football, voile et religion.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc fête l’Aïd al fitr le samedi 22 avril

Le Maroc célèbre l’Aïd Al Fitr ce samedi 22 avril, selon une annonce faite par le ministère des Habous et des Affaires islamiques. Le ministère a confirmé la date après avoir procédé à une observation minutieuse du croissant lunaire, comme l’exige la...

Cimetières au Maroc : entre abandon et insécurité

La gestion des cimetières pose problème au Maroc. Selon un rapport du ministère de l’Intérieur, les sites existants sont saturés ou en état de dégradation et les collectivités territoriales peinent à les réhabiliter et à identifier des terrains viables...

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Voici les dates de début et de fin du ramadan au Maroc

Les dates de début et de fin du mois sacré de ramadan au Maroc sont désormais connues.

Les Morchidates, des enseignantes de la religion et des militantes de l’égalité des sexes au Maroc

Bouchra el Korachi est l’une des centaines de « Morchidates » ou prédicatrices désignées par le ministère marocain des Affaires islamiques pour enseigner le Coran, la Charia et le « fiqh », la loi islamique, dans les différentes mosquées du royaume....

Le jeûne du ramadan est-il compatible avec le diabète ?

Quel est l’impact du jeûne de ramadansur la santé d’un fidèle diabétique et quels sont les risques encourus ? Abdul Basit et Yakoob Ahmedani, tous deux médecins, donnent leur avis sur cette question qui préoccupe de nombreux fidèles musulmans.

Les confidences de Gad Elmaleh sur sa rencontre avec le pape François

L’humoriste marocain Gad Elmaleh s’est confié après sa rencontre avec le pape François, au Vatican le 23 décembre, à qui il a présenté son film « Reste un peu », sorti en France le 16 novembre et dont le scénario repose sur son cheminement spirituel...

La date de l’Aïd al Fitr au Maroc connue

L’observation de la nouvelle lune du mois de Chaoual 2023/1444 commencera ce jeudi 20 avril 2023, mais il semble que la plupart des pays arabes ne pourront pas observer le croissant à l’œil nu. C’est du moins ce que prévoit Hassan Talibi, astronome et...

Une prière musulmane à l’aéroport de Roissy fait polémique

Augustin de Romanet, PDG d’ADP a réagi à une prière collective réunissant une trentaine de musulmans dimanche 5 novembre dans une salle d’embarquement de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, et qui a soulevé de vives polémiques.

Le hijab sur les podiums, témoignage de Mariah Idrissi

La Londonienne d’origine pakistanaise et marocaine Mariah Idrissi, premier mannequin en hijab à prendre part à une campagne publicitaire, se dit persuadée que malgré certaines pressions, la mode pudique va continuer à se développer.