La France s’oppose à une campagne qui promeut le port du hijab

4 novembre 2021 - 19h20 - France - Ecrit par : A.T

La France a fait retirer une campagne européenne célébrant la « liberté dans le hijab », dénonçant une atteinte aux convictions de l’union européenne.

Lancée il y a une semaine par le Programme pour l’inclusion et la lutte contre les discriminations, géré par le Conseil et cofinancé par l’Union européenne, cette campagne proposait des portraits de plusieurs jeunes femmes, voilées sur une seule moitié de l’image.

Avec son message en anglais « Beauty is in diversity as freedom is in hijab » (« la beauté est dans la diversité comme la liberté est dans le hijab »), cette campagne a déclenché une vive polémique, de l’extrême droite au gouvernement. Plusieurs réactions ont été enregistrées tant de la part des membres gouvernement français que dans les rangs des acteurs politiques européens.

Selon le porte-parole du gouvernement français, cette initiative qualifiée de « démarche identitaire », est « à l’opposé de la liberté de convictions que la France défend dans toutes les enceintes européennes et internationales ». Des propos maintenus par le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer, indiquant que « c’est très grave et l’incident n’est pas clos » car cela révèle « que des associations, des structures qui ne vont pas dans le sens des valeurs de la République réussissent à s’insinuer dans des institutions, même parmi les plus importantes comme le Conseil de l’Europe ».

A lire : Espagne : le port du hijab se normalise dans les écoles publiques

Pour Marine Le Pen, « cette communication européenne en faveur du voile islamiste est scandaleuse et indécente alors que des millions de femmes se battent avec courage contre cet asservissement ».

Au sein du gouvernement, la secrétaire d’État chargée de la Jeunesse Sarah El Haïry a indiqué que la France avait « fait part de sa désapprobation extrêmement vive, d’où le retrait de cette campagne dès (mardi) ».

Prenant en considération les observations faites par les acteurs politiques européens, notamment français, et après avoir retiré la campagne, le conseil européen a invité ces derniers à prendre en considération « les autres actions » de ce programme contre les discours haineux. « Notre position est extrêmement claire : les femmes doivent pouvoir porter ce qu’elles veulent, selon les lois du pays où elles vivent », a insisté un second porte-parole de l’institution.

Sujets associés : France - Union européenne - Religion

Aller plus loin

Une journaliste en hijab à la télévision canadienne

Ginella Massa, c’est le nom de la première journaliste musulmane portant le voile (hijab) à présenter un programme de télévision à une heure de grande écoute à l’échelle...

Salimata Sylla, une basketteuse voilée, « humiliée » en France (vidéo)

La Fédération française de basket interdit le port du voile à ses joueuses en compétition. Une mesure « injuste » qui a pénalisé Salimata Sylla, basketteuse depuis 13 ans....

Le hijab, objet de discrimination dans le monde de l’emploi en Europe

65 % des femmes musulmanes ont moins de chance de trouver un emploi aux pays-Bas, en Espagne et en Allemagne, selon une enquête publiée récemment sur le site Web de l’Université...

Espagne : une élève voilée interdite de suivre les cours

Une adolescente de 14 ans a été interdite d’accès en salle de classe à Malaga pour avoir porté le hijab. Sa famille dénonce l’acte « islamophobe » et demande sa réintégration...

Ces articles devraient vous intéresser :

Des prières rogatoires dans les synagogues marocaines

Après les mosquées, c’est au tour des synagogues au Maroc d’accueillir des prières rogatoires en faveur de la pluie.

Le Polisario s’oppose à tout à accord de pêche entre le Maroc et l’Europe

Faisant référence à l’accord de pêche qui expire ce lundi 17 juillet, le Front Polisario a déclaré dimanche qu’il rejettera tout accord entre l’Union européenne et le Maroc qui affecte « le sol, la mer territoriale ou l’espace aérien » du Sahara...

Transferts des MRE : les assurances d’Abdellatif Jouahri concernant une directive européenne

Les autorités marocaines vont engager des négociations avec la Commission européenne au sujet d’une directive européenne visant à restreindre les transferts de fonds des Marocains résidant à l’étranger (MRE), a récemment annoncé Abdellatif Jouahri, le...

Blanchiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise de l’Europe

La Commission européenne vient d’annoncer le retrait du Maroc de la liste grise de l’Union européenne des pays sous surveillance en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. Cette décision fait suite à l’évaluation effectuée...

Le ramadan commence jeudi au Maroc (Officiel)

Le mois de ramadan de l’année 1444 de l’hégire débutera ce jeudi 23 mars au Maroc, vient d’annoncer le ministère des Habous et des affaires islamiques.

Tanger Med menace les ports européens

Malte craint l’avantage fiscal du port Tanger Med à cause de l’introduction d’une taxe environnementale dans les pays de l’Union européenne(UE) à partir de 2024. Les grandes compagnies maritimes peuvent se détourner vers le port marocain.

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Aïd El Fitr en France : annonce importante de la Mosquée de Paris

Les fédérations musulmanes de France se réuniront ce jeudi 20 avril 2023 à 18 heures à la Grande Mosquée de Paris en présence de leur commission religieuse ainsi que des imams du Conseil National des Imams (CNI). Cette réunion a pour objectif de fixer...

Ramadan 2023 : le Maroc envoie des imams en Europe

Afin d’assurer l’accompagnement et l’encadrement religieux des Marocains résidant à l’étranger (MRE), la Fondation Hassan II a annoncé l’envoi en Europe de 144 universitaires, prédicateurs et récitateurs du Coran durant tout le mois de Ramadan 2023.

Les écoles françaises au Maroc contraintes d’autoriser le voile ?

Sous la pression, les écoles de la Mission française au Maroc ont finalement dû adopter une nouvelle politique : le voile, auparavant strictement interdit, est désormais autorisé pour les étudiantes.